Actualité de la Chasse Ruralité Condamnations lourdes pour les chasseurs, les ruraux et les Fédérations durant le...

C’est un véritable coup de massue que vient d’asséner la justice sur la ruralité avec une condamnation lourde des six personnes convoquées devant le tribunal de Foix ce mardi 29 novembre.

Pour rappel, les six ruraux qui avaient été appelés devant le tribunal correctionnel de Foix sont des responsables de la FDSEA, des jeunes agriculteurs, de la Fédération départementale des chasseurs, de l’ASPAP ainsi que de la chambre d’agriculture. Ces derniers étaient accusés d’avoir organisé en 2018 une contre-manifestation violente alors que se tenait une journée prévue par des associations animalistes pro-ours visant à faire un « état des lieux de l’environnement » pour la réintroduction plus importante du plantigrade.

Willy Schraen avait d’ailleurs appelé à la mobilisation à Foix pour soutenir ces responsables ruraux, appel auquel plusieurs milliers de personnes avaient répondu présent.


Pourtant, aux yeux de la justice, cette mobilisation ne semble avoir eu aucune signification.

Comme le rapporte Francebleu.fr le jugement a été très sévère envers les ruraux et même supérieur aux réquisitions du parquet. Le procureur avait requis un stage de citoyenneté pour les six responsables, une amende de 500€ et deux mois de prison avec sursis, ce qui était déjà une peine importante au vu des accusations.

Au final, le tribunal a décidé de condamner les six ruraux à 500€ d’amende et à trois mois de prison avec sursis.

La FDSEA, l’association des jeunes agriculteurs, la Fédération des chasseurs de l’Ariège et l’Association de sauvegarde du patrimoine Ariège-Pyrénées ont également été condamnées à payer 2000€ d’amende au regard du fait qu’elles seraient coupables d’entrave à la liberté de réunion.


Les parties civiles, des associations écologistes comme l’Adet, Férus et L214, recevront quant à elles 5000€ de dommages et intérêts ainsi que 1000€ de la part de chacun des 6 prévenus.

Face à ce jugement, c’est l’incompréhension et la colère qui prime du côté du monde rural. Le président des chasseurs de l’Ariège s’est exprimé suite au jugement :

« C’est astronomique et disproportionné, le message est politique, le monde rural doit se taire c’est clair ».

La procédure n’est pas terminée car les responsables condamnés et les organisations concernées ont décidé de faire appel de ce jugement.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

23 Commentaires

  1. Ben ce sera pas suffisant pour nous enpecher de recommencer. Les juges on les connait. La sanction provoque le buzz qu’ils recherchent. Une sanction vaut bien une promotion. Chasseurs, sachez chasser.

  2. Les fédérations de chasse , les syndicats agricoles et tous les acteurs du monde rural n’ont qu’à lancer un grand mouvement .
    Il est temps de s’unir et de riposter .

  3. doumé : il est surtout grand temps de n accorder nos suffrages qu a des politiques nous défendant REELEMENT et d aider ceux qui nous sont proches . une cotisation a ISNEA permet de déduire 66 p cent de son montant de vos impots a payer…

    • Liberté chérie…salut a toi je suis adhérent a L’ANDCTG nous sommes 3000 adhérents pour 60 000 chasseurs de la région PACA ! Encore beaucoup trop de chasseur restent dans leurs coins qui sont très fort pour la critiquent, mais quand il faut venir aux réunions ou aux manifestations c’est une autre histoire …! Alors pour voter…………. 🥱 ! pour infos à la LPO ils sont plus de 50 000 adhérents ! avec de l’argent publique que donne gracieusement le gouvernement MACRON pour faire vivre l’association de bougrain du bourg …qu’il a décoré de la Légion d’honneur …d’après SCHRAEN faut pas être inquiet MACRON est avec nous c’est sur….!

  4. Le monde rural…les chasseurs se sont appropriés ce mot comme ils s’approprient notre campagne. Je vis à la campagne depuis toujours, j’estime être un rural au même titre que ces Tartarin du dimanche

  5. Bonjour, ,j’étais à Foix avec mon président d’ACCA d’Aspet 31. Une fois de plus on constate le décrochage des juges avec la ruralité. On veux nous faire croire que les Bobos parisien ont raison et que nous sommes condamnés à disparaitre. Je conseille à ces magistrats d’aller au tribunal de Bobigny ou de même de Toulouse pour constater ce qu’est vraiment un délinquant. Quand aux préjudice des associations, que dire, sinon pleurer !!!!!!

  6. De poids, deux mesures. Lorsque des anti chasse perturbent des chasses à courre notamment, ils n’ont rien et là les acteurs ruraux sont condamnés à de lourdes sanctions. Lorsque L214 rentre chez les gens sans y être invité, ça ne choque personne, au contraire. Ce ne sont pas des journalistes qui enquêtent !! Je ne dis pas qu’il faille manifester pour empêcher des réunions de se tenir, mais il n’y a eu aucun empêchement pour que la dite réunion se déroule, juste une mobilisation pacifique à l’extérieur du bâtiment.

  7. Et voilà et à côté de ça on laisse les autres tout casser lors des manifs , faire entrave à la chasse à courre , brûler les relais de chasse , détruire les miradors etc …
    Il va être temps de se réveiller et remettre les choses en ordre .
    La justice n’est plus impartiale , mais se rend en fonction de l’idéologie des juges .

    • Quand shaeren fait des procès pour tout et n importe quoi à chaque déclaration choque qu il fait il empoche le pactole et bien pour une fois ce change

  8. Ruraux de FRANCE .. beaucoup des juges sont devenus anti chasse anti tradition et anti ruralité…beaucoup veulent refaire le monde …des copains à la NUPES sûrement ! Ils tapents moins fort quand c’est la RACAILLE DES BANLIEUX …! il est grand temps que les hauts responsables des composantes de la ruralité s’unissent pour que sa redescende à la base ! faut sonné LE TOCSIN …!

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici