VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

De l’eau et du lisier projeté par les agriculteurs sur les locaux et les voitures de l’OFB du Lot-et-Garonne

Opération de la CR 47 à l'OFB.

Le syndicat des agriculteurs Coordination Rurale du Lot-et-Garonne a mené ce jeudi une opération coup de poing contre l’Office Français de la Biodiversité. Les agriculteurs se sont rendus aux locaux de l’OFB avec des tracteurs et des tonnes à lisier pour en projeter sur les bâtiments et les véhicules des fonctionnaires.

Alvis audio spéciale chasse

L’eau et le curage des fossés met encore une fois le feu aux poudres.

Les agriculteurs sont en colère contre les agents de l’État et la CR47 comptait bien le faire savoir ce matin. Les agriculteurs se sont donc rassemblés devant les locaux de l’OFB car ces derniers sont régulièrement contrôlés par les agents pour des travaux de curage des fossés.

L’histoire qui a déclenché la mobilisation concerne le curage d’un fossé qu’un agriculteur réclame depuis près de 6 ans. Il ne demandait même pas que les travaux soient réalisés et proposait de le faire par ses propres moyens mais, alors qu’il avait nettoyé le fossé plus en amont, le maire de la commune concernée a dénoncé l’homme auprès de l’administration.


A lire aussi : Les agents de l’OFB s’indignent et affirment être le « bouc-émissaire » du gouvernement

Le but de ces travaux sont pourtant de permettre l’évacuation des eaux en cas de fortes précipitations et permet de sauver les récoltes autant que d’éviter les inondations dans les zones habitées.

Le curage d’un fossé était jusqu’ici soumis à des autorisations mais même si des avancées ont été faîtes dans ce domaine, les agriculteurs se sentent tout de même harcelés par les agents de l’OFB.

De l’eau et du lisier sur les locaux de l’OFB.

Les agriculteurs souhaitent la fin des contrôles et des auditions menées par les agents de l’OFB pour une opération aussi basique que le curage d’un fossé.


Le Président de la Coordination Rurale 47 José Pérez a expliqué les raisons de cette mobilisation auprès des journalistes de La Dépêche avant d’ouvrir les vannes d’une tonne à eau qui a envoyé de l’eau en direction des bâtiments de l’OFB et des véhicules.

« C’est inadmissible que les agriculteurs, que les gens soient inondés à cause de l’administration qui se fout de tout le monde ».

Les agriculteurs estiment que les procédures mises en place par l’OFB sont trop contraignantes pour des travaux si simples et voient cette façon d’agir comme une volonté de bloquer les exploitants dans leur travail quotidien.

Après l’eau, c’est du lisier qui a été projeté allègrement en direction des locaux et du parking.

34 réflexions sur « De l’eau et du lisier projeté par les agriculteurs sur les locaux et les voitures de l’OFB du Lot-et-Garonne »

  1. Moins de 1% des exploitations sont contrôlées chaque année… Vu la masse d argent public que les exploitants agricoles palpent, ça me semble vraiment peu….

  2. L’OFB fait appliquer les lois, certes. Mais l’OFB compte un grand nombre de fonctionnaires zélés, des cow-boy qui sortent le carnet et le stylo plus vite que le pistolet de Lucky Lucke, et bien souvent pour des bagatelles invraisemblables. Auraient-ils une prime au nombre de PV comme certains autres fonctionnaires ?

  3. Curer les cours d eau permettent certes de limiter les inondations des champs mais on ne fait qu aggraver les inondations en aval en y accélérant les écoulements !!! Faut il laisser les champs tamponner un peu les écoulements ou faut il laisser les zones urbaines subir les inondations ?!?! Sans parler de la destruction de la biodiversité que les virages engendrent…

  4. Hé bien, certains commentaires sont pour le moins simplistes…

    Je ne vois pas comment vous pouvez vous prononcez avec un article aussi lacunaire… On parle de curage de fossé. Soit, mais aux yeux de la profession agricole, tout est fossé (ben oui, forcément, après les remembrements ils ont redessinés tous les écoulements en ligne droite et appellent ça des fossés, alors qu’il s’agissait parfois de cours d’eau). Mais ça, on n’en parle jamais. Jamais qu’avoir tout retracé en ligne droite augmente la vitesse des écoulements d’eau de pluie, qui favorise les inondations. Jamais que le drainage irréfléchi des parcelles agricoles favorise encore plus ce phénomène. Jamais que les zones humides asséchées ne jouent plus leur rôle d’éponge.

    On a besoin de l’agriculture, c’est indéniable. Mais pas d’une agriculture centrée sur elle-même incapable du moindre consensus ou de se remettre en question.

    Et surtout plus qu’assez de ces discours qui dénoncent les « méchants » agents et les « gentils » agriculteurs. Tant qu’on aura ce genre de discours puéril digne d’une cours de récré ou de décérébré, on n’avancera à rien. Ce qu’il faut c’est remettre tout le monde autour de la table, discuter sereinement, s’écouter les uns les autres et trouver des consensus.

    Mais pour ça, il faudrait être un minimum intelligent et sortir de ses positions partisanes qui n’avancent à rien

    1. C est à la mode de tout ðégradé lorsqu on a quelque chose a revendiquer.
      Les racailles des cités brulent les voitures, allez y cassez tout c est le citoyen qui.paye.

  5. Toujours pareil les choses simples sont réduites à néant par les étages administratifs des différents hiérarchiques. Ils ont peur de prendre des décisions et ils renvoient au plus hauts étages très éloignés du terrain
    Idem pour la destruction des frelons asiatiques invention d’une usine à gaz quand on sait qu’un coup de fusil détruit le nid . Avec cette nouveauté il vous en coûte 150€
    Bêtise d’une société de peur et de méconnaissance

    1. Les agriculteurs cowboys qui ne respectent pas la loi mais qui donnent des leçons a tout le monde. Qu’ils continuent d’empoisonner les consommateurs avec leur glyphosate et surtout que la CR47 poursuive sa campagne en faveur du RN et de son porte parole M. Bousquet Cassagne. Pendant ce temps, leurs adhérents meurent eux aussi empoisonnés et se fourvoient dans des cultures intensives qui les fragilisent et engraissent les responsables de l’industrie agroalimentaire.

  6. Il y en a ras le bol des actions des agriculteurs. Doit on les laisser détruire la biodiversité comme ils le font depuis des années ? Arrachage des haies, destruction des zones humides, traitements des bordures de champ et des fossés, sans compter les travaux agricoles (ensilage d’herbe) en plein printemps ce qui détruit la reproduction de la faune. Les agriculteurs ne sont pas au dessus des lois, l’OFB n’est là que pour faire respecter la loi, ce ne sont pas les agents qui la font. Les agriculteurs font leur travail, laissons l’OFB faire le sien au même titre que la gendarmerie ou la police nationale.

    1. Bonjour.
      La Coordination Rurale a raison, n’en déplaise, et je suis à 200% avec eux et pour eux, par rapport à un gouvernement pourri et véreux, de mèche avec la FNSEA et toutes les FNSEA..qu’on se le dise !
      Vous avez raison pour ces defrichages et déforestations comme coupes de haies.
      Mais, à qui la faute ?
      Tout cela est lié au remboursement, non pas du à Giscard d’Estaing, mais voulu par Edgar Pisani, ce qui a occasionné toutes ces dérives pour favoriser la production et le rendement, et amené à la monoculture intensive et maisiculture de raisonner, voilà le vrai fond du problème !
      Très bonne fin de journée à vous, en Saint-Hubert, respectueusement.

    2. Tout à fait d’accord avec vous. Que les agriculteurs s’en prennent aux grandes surfaces et aux importations bon marché, là ok. Concernant l’environnement, il serait grand temps qu’ils se remettent en question. En réalité c’est une affaire dont la grande majorité des agriculteurs s’en foutent royalement et qui, pour des raisons de praticité et de rentabilité, préfèrent oublier.
      Leurs actions contre les biens publics ne valent guère mieux que celles de la racaille de nos banlieues.

    3. Parce que toi tu es propre , tu ne detrui rien peut être ,
      tu ne rejettes rien ???
      Gel douche , dentifrice , médicaments, déplacements auto , peintures , colles , aerosols , clim , vêtements nylon , téléviseur, pc , portable , pneus , huiles etc….tu n utilises pas peut etre ??
      Non les agriculteurs ne sont pas au dessus des lois , mais ne te met pas a l abri , tu es comme tout le monde , bien sournoisement tu détruis aussi la biodiversité et tu te permet de pointer du doigts les autres …pas de honte .

    4. Qui a décidé de l’arrachage des haies ?

      Dans les années 1960-1970 l’état a décidé des remembrements agricoles pour augmenter les productions par le regroupement de petites parcelles en parcelles immenses avec destruction des haies arrachage des arbres, destructions des fossés d’évacuation d’eau.

      Il est à noter que cette méthode existe toujours mais sous un autre nom, DE REMEMBREMENT, nous sommes passés à AMENAGEMENT la finalité étant la même regrouper des petites parcelles en de grandes parcelles.

      Actuellement, trois communes de Charente (Segonzac, Mainxe-Gondeville et Bourg Charente) font l’objet d’un AMANAGEMENT FONCIER FORESTIER (imposé aux propriétaires privés sans écoute de leur refus) sans aucune utilité, bois non exploités en tant que tel, mais étant l’objectif dogmatique flou d’un ancien vice Président du département de la Charente et maire de Bourg Charente.

      Les « défenseurs » de la nature (EELV, LFI et autres associations) actifs dans les prétoires , sont absent du dossier oh combien destructeur pour la biodiversité.

      L’état a fait cadeau de surfaces immenses au « pieds noirs » expulsés d’Algérie. Ces zones étaient en quasi totalité des zones marécageuses en bordures de mer. Celles-ci ont été asséchées pour y cultiver du maïs.

      Ensilage d’herbe ? NON, ensilages de cultures, souvent du maïs juvénile.

      Les agents de l’OFB émanant en quasi-totalité du monde dogmatique des verts (EELV sous branche de LFI) exercent ce métier avec zèle à l’encontre des chasseurs et du monde agricole, se prenant pour des « cow-boys » de western, montrant les muscles au lieu d’une bonne intelligence !

      Ne pas curer les fossés, comme ne pas nettoyer les cours d’eau relève d’une ineptie toujours des verts foncés obtenue lors de leurs passages au ministère de « l’écologie ». Conséquence des inondations tragiques pour les populations, des érosions de terrain, des éboulements, . . .

      Tenir pour responsables les agriculteurs de la destruction de la biodiversité est le raccourci d’une incompétence et d’une méconnaissance du fonctionnement actuel et des contraintes infligées à l’agriculture.

      Le monde de la bobologie urbaine et des bureaux parigosiens croit connaitre et surtout impose sous contraintes au monde agricole des C – – – – – — S à tomber sur la tête.

      Faites un historique pour mieux comprendre que vous êtes complétement à coté de la plaque et surtout que vous êtes manipulé par le monde de la bobologie.

    1. OFB est également composé de chasseurs !
      Alors des chasseurs qui en merde des chasseurs !🤣🤣🤣🤣

    2. Et te faire inonder ou voir des forêts brûler car non entretenues pour protéger la soi disant biodiversité, appliquer des décisions prises par des gens tellement déconnectés de toute réalité du terrain et alors bien sûr ce sont les agriculteurs qui détruisent tout! Encore un peu de patience, quand il n’y aura plus d’agriculteurs et que la nature aura repris « ses droits », j’aimerais être encore de ce monde pour voir les bobos,antispécistes,écolos urbains et autres rêveurs essayer de survivre au milieu de toute cette biodiversité! La nature ce n’est pas les dessins animés.

    3. Je ne crois pas que ce soit de la persécution. Ils ne font que vérifier le respect de textes réglementaires qu’ils ne rédigent pas eux-mêmes, mais qui concernent l’environnement. Heureusement qu’ils sont là, parce que la FNSEA ferait encore plus de dégâts.

  7. Tout à fait d’accord, je ne suis pas agriculteur, mais il y en a marre de cette administration de  » merde » pilotée par Bruxelles et ces fonctionnaires payés pour faire  » chier » ceux qui travaillent et pas 35 h par semaine.

    1. Lol! Les céréaliers sont a bien moins que 35h/semaine et touchent bien plus d argent public que les fonctionnaires….

  8. Les chasseurs ont géré la chasse, il n’y a plus de perdrix, de faisan, de lapins….les agriculteurs veulent curer les fossés, c’est prouvé, cette opération favorise les inondations….ils veulent utiser des pesticides et ils porteront plainte quand ils auront un cancer….on marche vraiment la tête à l’envers….réveillez-vous, nous avons besoin de la nature pour vivre…

    1. « Le curage des fossés favorise les inondations, c’est prouvé » !!??
      Et bien, M. DURANT, apportez-nous la preuve, étude à l’appui svp. Cela m’intéresse beaucoup en ma qualité d’hydraulicien.

    2. Depuis quand la cause de l’extinction d’une espèce est liée à la chasse en France ?
      La première cause de cancers (70 000 morts en France/an) est la cigarette, qui porte plainte ?
      Arrêtons toutes ces idéologies, travaillons sur la connaissance et le bon sens.

    3. Ce qui favorise les inondations, c est le manque d entretien des fossés , ruisseaux, rivières et fleuves .
      C est aussi un manque de retenue d eau , de barrages ou c est possible, qui ont pour effet d ecretter les crues ce qui diminue voir supprime les inondations , et qui seraient bien utiles l été pour eviter les restrictions et surtout de crever de soif….
      Oui on marche bien sûr la tête !!!!

    4. Pouvez vous nous donnez les études hydrauliques qui prouve cela dans ma régions haut de France bizarrement depuis cette hivers tout les fossés sont en cors de curage

    5. @Durant Vous écrivez « Les chasseurs ont géré la chasse, il n’y a plus de perdrix, de faisans, de lapins… ». C’est méconnaître le rôle des chasseurs. Sans eux, les perdrix, faisans, lapins.. auraient complètement disparu. La menace qui pèse sur ces espèces n’a rien à voir avec la chasse qui, au contraire, s’emploie à les préserver. Vous êtes invités à vous retrousser les manches les week-end, toute l’année, au lieu de vous promener et ramasser des champignons. Vous viendrez ainsi entretenir les milieux naturels, défricher les ronciers, labourer et semer pour la faune sauvage, porter de l’eau aux oiseaux lors des canicules, ouvrir des pistes et entretenir les chemins où vous faites du jogging le dimanche pendant que les chasseurs travaillent.
      La régression de certaines espèces est due aux modifications du milieu par l’homme, notamment la fermeture des espaces naturels liés paradoxalement à l’abandon de l’ agriculture. Quand il n’y a plus de prairies et de champs verdoyants remplacés par de la broussaille et des ronces, il n’y a plus de perdrix, plus de faisans, plus de lapins… seulement des sangliers et de la sauvagine.
      Quand on ne sait pas de quoi on parle, on se tait !

    6. Durant,c est tout le contraire,le curage des fossés permet l écoulement de l eau et s il y a autant d inondation c est parce qu il n y a pas d entretient.pour les insectes ils ont une responsabilité mais autour de moi des qu apparaissent les moustiques les gens font des pétitions pour les éliminer, beaucoups feraient mieux de se taire.les chasseurs ont planté des centaines de kilomètres de haies,participent aux ramassage des déchets,avec leur argent ont sauvé beaucoup de zones humides ect. Renseignez-vous sur les contraintes imposées imposées aux agriculteurs (ex ils n ont même pas le droit de garder des semences)et vous comprendrez que c est compliqué pour eux.j ai déjà eu a faire aux agents de l ofb et je confirme que certains font beaucoup de zèle.

    7. Votre commentaire balancé à la cantonade sans explication mérite des détails. Vous êtes un anti-chasse de la bobologie qui par son absence de connaissance écrit des conneries.

      Il n’y a plus de perdrix, de faisans, de lapins ! La destruction des milieux imposés par l’état lors des remembrement a mis à mal ces populations d’oiseaux. L’espèce lapins est régulièrement détruite tous les ans par la myxomatose et le virus dit de la goutte de sang. Nos anciens curaient les fossés entretenaient très sagement leurs propriété, il n’y avait pas d’inondations telles que celles que nous connaissons aujourd’hui.

      « C’est prouvé, cette opération favorise les inondations ! Il nous faut une explication technique, relire mon commentaire ci-dessus.

      Réveillez vous, sans les paysans du monde entier, vous êtes voué à crever de faim.

  9. Bravo aux agriculteurs ou est l ofb sur les miradors coupés les cabanes de chasse incendiées les attaques sur chasseurs, là on ne vois personnes

    1. C’est pas a l’ofb de prendre les plaintes et entamer des actions juridiques contre ce genre de chose c’est à la police. Exemple : Si quelqu’un te cambrioles j’espère que tu vas pas aller a l’ofb car effectivement il n’y aura aucune suite à cela…

    2. Ce n’est pas du ressort de l’OFB mais de la gendarmerie. Relisez la loi de création de l’OFB et vous y verrez leurs missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un pécari se coince une dent dans un pneu

[Vidéo] Un pécari se coince une dent dans un pneu

Connaissez-vous les pécaris ? Il s'agit d'un petit suidé, lointain cousin du sanglier vivant principalement en Amérique du sud. Il...

28 mai 2024 Aucun commentaire
×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.