Actualité de la Chasse Ruralité La loi contre l’engrillagement a été repoussée après les élections

Sacré rebondissement dans cette affaire qui défraye la chronique depuis plusieurs mois maintenant, à grands coups d’articles dans les journaux et de reportages télévisés. Alors que l’on pensait que la loi contre l’engrillagement allait être rapidement votée pour être validée sous la présidence d’Emmanuel Macron, et donc, avant les élections présidentielles et législatives, il n’en est finalement rien.

L’étude de cette loi par l’Assemblée Nationale et le Sénat a été reportée à une date ultérieure pas vraiment définie, aux grands regrets des associations qui luttent activement pour faire interdire la pose de grillages, en Sologne notamment, et par la même occasion de faire interdire les parcs et enclos de chasse partout en France.

La raison qui retarde le passage de cette loi? La mésentente entre un député et un sénateur qui portent chacun une version du projet de loi.


Afin de faire passer la loi contre l’engrillagement devant les grandes institutions, les deux hommes politiques devaient travailler ensemble sur un projet commun mais aucun n’a accepté de faire de concessions.

Les deux hommes appartiennent à deux partis différents et ils se renverraient la balle, jugeant tous les deux que l’autre cherche à politiser le débat en pleine campagne électorale.

Le sénateur appartenant au parti Les Républicains estime que le député du groupe La République En Marche veut passer la loi à grande vitesse pour en tirer des bénéfices lors des futures campagnes électorales. Il juge que les élections à venir rendent les choses malsaines et qu’il ne serait pas judicieux d’aboutir à une loi bancale par empressement.

Il faudra donc attendre que les élections présidentielles soient passées et que la nouvelle Assemblée Nationale soit formée pour reparler de l’engrillagement en France.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

1 commentaire

  1. Le coup de grâce pour la chasse et la ruralité …c’est après les élections….si MACRON et sa copine POMPILI sont victorieux….préparation des MOUCHOIRS , et SCHRAEN pourra rien faire …MACRON aura trahi une deuxième fois !

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici