VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Un loup tué dans la Drôme suite à une attaque sur un troupeau

Loup tué dans la Drôme

Dans la nuit du 12 au 13 avril, un tir de défense a abouti sur le prélèvement d’un loup dans la Drôme. L’animal était en position pour attaquer un troupeau de brebis sur la commune de Montbrun-les-Bains quand les lieutenants de louveterie ont procédé au tir.


Le loup était en situation d’attaque.

Voilà un nouveau prélèvement qui va faire bondir les animalistes pro-loups qui diront encore une fois que ce n’est pas normal de prélever ces prédateurs « qui étaient là avant les hommes ».

Pourtant, c’est en toute légalité qu’un nouveau loup a été tiré par les lieutenants de louveterie qui étaient en surveillance d’un troupeau sur la commune de Montbrun-les-Bains, dans le département de la Drôme et à la frontière avec le Vaucluse.


Le tir de défense était le dernier recours des lieutenants de louveterie pour empêcher l’attaque sur les brebis car le troupeau bénéficiait de tous les moyens de protection plébiscités par les autorités et par les défenseurs du loup.

Visiblement, même les clôtures électriques et les chiens de défense n’auraient pas suffit pour empêcher le loup de passer à l’attaque.

A lire aussi : Un loup tire une petite fille hors de sa tente dans un camping du désert du Néguev

Déjà au début du mois d’avril, une attaque de loup avait abouti sur une autorisation de tir et c’est donc le deuxième loup abattu par les louvetiers en 10 jours environ.

Le 27e loup prélevé depuis le début de l’année.


Le nouveau plan loup prévoit différentes mesures ayant pour but de permettre aux éleveurs de protéger leurs troupeaux mais quand ces mesures ne suffisent pas à tenir le prédateur à l’écart, les brigades de protection ou les lieutenants de louveterie sont dans l’obligation d’intervenir.

Les éleveurs ne sont probablement pas au bout de leur peine car le quota de prélèvement prévu pour le loup au niveau national est de 209 individus pour 2024.

Bien que le gouvernement ait décidé de simplifier la délivrance des autorisations de tir en cas d’attaques, ces tirs n’interviennent qu’en réaction à un acte de prédation. Les éleveurs vont donc subir de plus en plus la pression exercée par les loups sur leurs activités avant qu’un certain nombre d’entre eux ne soient prélevés.

Les contacts répétés entre les loups et le monde des hommes est également source d’inquiétudes car pour certains, cette proximité avec les hommes rendrait les loups moins craintifs face à l’être humain.

3 réflexions sur « Un loup tué dans la Drôme suite à une attaque sur un troupeau »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un chevreuil coincé dans un bar au milieu des clients

[Vidéo] Un chevreuil coincé dans un bar au milieu des clients

On savait bien que la période des bourgeons est propices aux écarts de conduite des chevreuils dans leur milieu naturel...

27 mai 2024 Aucun commentaire
×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.