VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Les prix du blé et du maïs en chute libre suite à un afflux massif de céréales ukrainiennes

Voilà une nouvelle qui risque de faire sourire en France alors que la hausse des prix a touché tous les secteurs d’activité depuis des mois, et que selon les experts les choses ne sont pas prêtes à s’arranger.

Woodland

Le conflit entre les Russes et les Ukrainiens a eu des conséquences désastreuses sur de nombreux marchés, à tel point que le fait de dire « c’est à cause de la guerre en Ukraine » est devenue une plaisanterie récurrente entre les consommateurs et lorsqu’une entreprise annonce une hausse de prix à ces derniers.

Cette fois, il semble que l’activité agricole ait été suffisamment importante en Ukraine comme dans d’autres pays de l’est pour avoir un impact sur les marchés financiers responsables des variations de prix du blé et du maïs notamment.


La mise en place d’un corridor céréalier permettant d’acheminer vers l’Europe les productions ukrainiennes et la levée des droits de douane décidés suite à l’invasion Russe ont désormais des effets directs sur le prix du blé notamment.

Le prix du blé est donc passé sous la barre des 250 euros la tonne sur Euronext entrainant avec lui le prix du maïs et du colza bien que d’autres raisons impactent le prix de ces productions.

La baisse est si importante en peu de temps et les stocks suffisamment importants pour déclencher des mesures d’aides aux agriculteurs en Europe puisque la Commission européenne a proposé de débloquer 56 millions d’aides qui seraient délivrées à la Pologne, à la Roumanie et à la Bulgarie.

A voir si la baisse tiendra sur la durée ou si il ne s’agit encore une fois qu’un mouvement purement initié par les marchés financiers.


Source.

5 réflexions sur « Les prix du blé et du maïs en chute libre suite à un afflux massif de céréales ukrainiennes »

  1. Et beh oui les agriculteurs français ont payé bien cher leurs semences, engrais et autres « a cause de la guerre en Ukraine » (soit disant) et maintenant on réduit leur marge a zéro voir même moins !!!! Vive l’Europe et vive le marché de spéculation !!!! on se paye la tête des français . Mais jusqu’à quand ça va durer ????

  2. Il est arrivé dans l’histoire que la terreur se retourne contre ses auteurs qui avaient un peu trop spéculé sur leur  » science  » sans conscience. Merci à Chassepassion d’avoir ouvert cetle fenêtre de réflexion libératoire.

  3. clem 12h41 je pense que l une et l autre cause sont en parfait accord …..et tout aussi parfaitement mis en oeuvre par les mèmes puissances financiaro-politiques….

    1. L’augmentation des cours est surtout la conséquence d’une spéculation sans retenue sur les matières premières

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un rapace reste perplexe face à une blette de canard colvert

[Vidéo] Un rapace reste perplexe face à une blette de canard colvert

Au même titre que les prédateurs terrestres, les rapaces sont des chasseurs impressionnants, capables de s'en prendre à des proies...

11 juillet 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.