Dossier chasse Périscope Etude des accidents de loisirs de pleine nature

La Fédération des Chasseurs de l’Aveyron vient de publier une excellente étude, ou plutôt un bilan, des accidents de loisirs de pleine nature. Il faut saluer ce travail de recherches qui permet de se rendre compte que la chasse est loin d’être une activité si accidentogène qu’on aimerait le faire croire.

Hélas, l’actualité de ce week-end confirme que bien d’autres sports sont mortels pour les autres, avec par exemple, cette fillette de 5 ans tuée par un skieur dans la station de Flaine en Haute-Savoir. Le skieur qui l’a percutée est actuellement en garde à vue pour homicide involontaire.

Voici l’étude :

Face à l’attitude des médias, toujours prompts à aller dans le sens du vent, nous vous livrons ici un bilan exhaustif d’une étude réalisée récemment par Santé Publique France ainsi que d’autres éléments de comparaison trouvés sur le net.

Cette étude retrace le nombre de décès traumatiques liés à la pratique sportive, en France métropolitaine. Les chiffres sont collectés à partir d’accidents médiatisés. C’est une donnée
importante à considérer, car les accidents mortels qui n’ont pas fait l’objet d’une publication dans la presse ou par les fédérations spécialisées ne sont pas comptabilisés.

Bien évidemment, du côté de la chasse, rien ne manque. D’une part notre Fédération Nationale est totalement transparente et publie tous les ans les chiffres collectés par l’OFB et d’autre part les médias relaient abondamment le moindre accident de chasse du plus banal au plus dramatique. On ne peut pas en dire autant de toutes les autres pratiques
sportives. Vous allez le constater à la lecture de ce texte.

Autre précision, dans cette étude, le contexte de la pratique sportive ayant entraîné le décès peut être professionnel, de loisir ou de déplacement. Sauf, pour les décès à vélo et les décès par noyade lors d’une baignade qui ont été exclus dès lors qu’ils n’étaient pas survenus dans le cadre d’une pratique sportive avérée. Exit donc le cycliste qui part
acheter son pain et qui se fait percuter par une voiture et ne sont également pas comptabilisées les noyades estivales de plaisanciers ou de touristes… Et elles sont très nombreuses

La chasse est l’activité de loisir la moins accidentogène, nous ne nous satisfaisons pas de cette dernière place. Un accident restera toujours un accident de trop. Mais il est bon de remettre l’église au centre du village. Il faut également préciser que l’on trouve des chiffres particulièrement disparates pour une même activité.

Les fédérations sportives hésitent à communiquer, on peut aisément le comprendre. Parfois même ces bilans sont réalisés sur quelques mois seulement. Certes, ce sont ceux qui
concentrent la majorité de l’activité en question, mais par exemple, il semblerait que les noyades n’aient lieu qu’en juillet et août. Ailleurs, c’est franchement l’omerta et cela semble convenir à tout le monde. Il faut dire que les journalistes ne sont pas des gens prompts à se poser des questions ni même à enquêter.

Retenez qu’il y a plus de 180 cyclistes tués par des automobiles ou des camions en
France tous les ans et que ce chiffre est en augmentation constante.

Retenez également qu’en 2020 le nombre de piétons tués par des voitures, des camions, des bus, des motos et même tués percutés par des vélos et des trottinettes s’élève à 391 en France.

Petite parenthèse, on parle aussi d’accident lorsqu’une voiture écrase un piéton, y compris si le conducteur passablement ivre ou sous l’emprise de stupéfiant a pris le risque d’emprunter son véhicule. POURQUOI FAUDRAIT-IL PARLER DE MEURTRE QUAND C’EST UN
CHASSEUR QUI COMMET L’IRREPARABLE ?.

Lire l’étude complète en cliquant ici

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

30 Commentaires

    • « l’actualité de ce week-end confirme que bien d’autres sports sont mortels pour les autres, avec par exemple, cette fillette de 5 ans tuée par un skieur dans la station de Flaine en Haute-Savoir. Le skieur qui l’a percutée est actuellement en garde à vue pour homicide involontaire. » Si cela avait été un accident de chasse loisir , qui n’est pas un sport, le tueur de la fillette serait libre !

    • Oh le pauvre petit ramouleux fragile qui essaye de jouer le brimé en se faisant croire censuré, mais plus grave en essayant d’expliquer qu’un chasseur ayant tue un enfant ne serait pas mis en examen et en garde à vue, on vous crois (légèrement déficient)

    • Vos messages ressemblent étrangement à ceux de Pierre rigaux avec pour seul but faire gober des couleuvres mais aucune réponse de votre part sur votre soit disant écologie que tout le monde vous réclame bonne journée.

  1. robert ramouleux je pense que vous vous laissez envahir par de mauvaises ondes puisque je peut lire la réponse  » censurée » que vous avez publié.
    hormis le fait que dans tous les cas d accidents mortel la garde a vue est de règle ce que apparament vous ne semblez pas savoir j attends toujours vos proposition pour la « vraie écologie » dont vous nous parliez il y a …trois mois ?
    allez encore un effort….

    • Désolé mais elle avait disparue et n’a été publié quelques jours après , ce ne serait pas nouveau qu’une réponse n’apparaisse pas !

  2. alors mon brave robert ramouleux auriez vous été censuré lors de vos explications sur la » nouvelle écologie » que nous sommes nombreux a attendre ?…

    votre silence m inquiète….

  3. robert ramouleux je suis rassuré! vous allez donc avoir une totale liberté pour exposer votre théorie sur la « nouvelle écologie  » vous pensez bien depuis le temps que nous attendons….

  4. Pour être tout à fait honnête, si ses explication sur la nouvelle écologie sont du même niveau que son message « censuré » je pense que je peux me priver de cette « connaissance »…

    • petit scarabée un robert ramouleux nous est tellement utile: imaginez ce que les gens qui sans etre chasseur peuvent venir sur ce site et imaginez également robert ramouleux dans la discussion réelle .
      l inanité de ses arguments ne peut que faire s interroger les personnes de bonne foi mème si elles n ont pas une dilection particulière pour la chasse!

  5. Prévention , formation , consignes répétitives , aménagement , technologie. Le faible pourcentage des accidents de chasse est à la hauteur de l’énorme travail qui a été fait et ont peut faire encore mieux . Nous devrions être cité en exemple et même récompensé .
    Au lieu de cela des miradors construits pour la sécurité sont saccagés sans indemnisation possible .
    Cette enquête doit être divulguée plus largement au moins pour la reconnaissance de nos efforts , un clip à une heure de grande écoute : ça ferait du bien à tous ceux qui s’investissent au quotidien

  6. La réponse est dans la question au sujet de la qualification d’un décès par balle lors d’un accident de chasse. L’objet utilisé est une arme à feu destinée à tuer. Ce n’est pas un maillot de bain utilisé lors d’une noyade, un scoubidou ou une planche à roulette.
    C’est vraiment surprenant de ne pas comprendre cet élément tout simple.

    • guilbeuche je pense que vous n avez pas lu l article jusqu au bout . peu importe l objet en cause lors d un accident. dans tous les cas il s agit d une erreur humaine . que ce soit un vélo qui percute un piéton ,u n skieur provoquant une avalanche ou entrant en collision avec quelqu un .mais peut etre pensez vous qu il faut interdire l utilisation d un vélo….

    • Vous pensez qu’un skieur hors piste (il y en a énormément des urbains irrespectueux des règles) qui déclenche une avalanche meurtrière n’est pas plus dangereux qu’un chasseur qui évolue dans les règles sur son territoire.
      L’arme en question est la paire de ski chaussée par un meurtrier et son cerveau parce qu’ils violent sciemment les règles.

      C’est dommage que dans vos exemples vous omettiez la cohorte hivernale, devrais je la transhumance de vacances d’hiver de skieurs (urbains) sans règle (comme ils conduisent par exemple à Paris). C’est bien à ce moment qu’a lieu plus d’une centaine de morts par an !

      Fournis par France info
      Le ski est-il (trop) dangereux ? Deux accidents de ski mortels en quelques jours dans les stations de sports d’hiver des Alpes françaises relancent le débat. Mercredi 19 janvier, l’acteur Gaspard Ulliel est mort à la suite d’une collision, mardi, avec un autre skieur, dans la station de La Rosière (Savoie). Le week-end précédent, une fillette britannique de 5 ans a été tuée après avoir été percutée par un homme de 40 ans qui skiait à une vitesse excessive, à Flaine (Haute-Savoie). Après ces drames, France info fait le point sur les accidents de ski en sept chiffres.
      Plus de 100 000 accidents traumatiques liés aux sports d’hiver chaque année (les accidents de chasse sont loin de ce chiffre.
      Chaque année, en France, de nombreux blessés liés aux sports d’hiver sont à dénombrer. Ainsi, pas moins de 110 000 accidents traumatiques, c’est-à-dire avec blessure (une fracture, par exemple), ont été recensés lors de la saison 2019-2020, selon le rapport de l’association Médecins de montagne (document PDF). Un chiffre moins important que les années précédentes en raison de la fin précoce de la saison de ski, mi-mars 2020, liée à la pandémie de Covid-19. Sur les vingt dernières années, le nombre annuel d’accidents traumatiques en France varie entre 130 000 et 160 000 en moyenne.
      Une vingtaine de décès par an dans les stations de ski
      Sur les dix dernières saisons de ski (à l’exception de la saison 2020-2021, lorsque les remontées mécaniques étaient fermées), une vingtaine de personnes sont mortes, en moyenne, chaque année, dans les stations françaises, selon un rapport du Système national d’observation de la sécurité en montagne publié en 2020 (document PDF). Ce chiffre ne prend pas en compte les morts dues aux avalanches.
      Avec les avalanches le chiffre est astronomique, ayant rien de comparables avec celui des accidents de chasse.
      Alors à choisir, je préfère une arme à feu plutôt qu’une paire de ski chaussée par des inconscients et des voyous des règles.
      Vous pourrez chanter ce que vous voulez mais les faits sont là, apprenez à connaitre une arme à feu (vous n’avez pas fait de service militaire) pour pouvoir vous répandre sur ce site en ne maitrisant pas le sujet.
      Vous êtes guidé par un dogme des plus mauvais.

    • La réponse est dans le résultat et dans la capacité à se remettre en question en estimant qu’ont peut toujours mieux faire.
      C’est vrai pour la chasse mais aussi pour bien d’autres activités , cependant certains ont peut-être des motivations bien loin de la sécurité

  7. Dans cet article que j’ai lu contrairement à ce que certains avancent il est fait état de blessures ou décès liés à la pratique de sport,de loisirs ou simplement de la vie de tous les jours qui comporte des risques dans nos déplacements, ou dans l’utilisation d’outils divers et variés. Certains meurent en chargeant son téléphone en prenant un bain.
    Dans l’article, il est précisé à de nombreuses reprises le travail bâclé des journalistes qui seraient à la solde de je ne sais quelles lobbies.Ils sont accusés de taper sur le monde des chasseurs. Moi même, vous portez sur moi des accusations gratuites et mensongères. Alors comme cela je ne connais rien aux armes? Je n’ai pas fait mon service militaire ?
    J’aurais des positions dogmatiques et erronées ?
    Bravo. Je vous félicite pour votre ouverture d’esprit et votre tolérance.Je plaisante bien sûr. . Mais en fait,vous avez tout faux sur chacun de ces points.
    Je dis simplement que je ne compare pas un accident de la circulation à ski en trottinette ou en voiture avec un accident lié à l’utilisation d’une arme à feu.
    Quand je me déplace j’accepte le risque de contact avec un autre utilisateur sur la route,la piste où tout autres lieux ainsi que les blessures qui peuvent en découler.
    Par contre si je suis en forêt, ou dans ma voiture voire dans mon jardin, je ne suis pas d’accord que l’on qualifie d’accident le fait de me prendre un tir de la part d’un chasseur. Ne participant pas à ce loisir, il n’y a aucune raison d’en être la victime. Cela reste donc pour moi quelque chose qui s’apparente à un meurtre.

    • Revenons à vos certitudes, que pensez vous des nombreux morts (qui n’ont rien demandé) par an victimes d’avalanches meurtrières déclenchées par des skieurs hors piste en totale infraction, sans respect de la vie d’autrui.
      Suivant vos propos, ne participant pas à ce « loisir », il n’y a aucune raison d’en être la victime !

      Relisez bien mon copié/collé émanant de France info réputée par sa position anti-chasse et rurale dictée par son détenteur majoritaire, c’est édifiant comme les donneurs de leçons urbains s’entretuent et se blessent gravement entre eux.
      Mais bien sur aucune remarque, c’est leur sortie hivernale de loisirs chez les ploucs.

      Que dire d’un accident de la circulation routière provoqués par des conducteurs sous l’emprise de l’alcool et/ou de stupéfiants ?

      Employer le mot « meurtre » comme vous le faites relève d’une totale méconnaissance de droit Français, n’importe quel site de droit sur internet vous donnera la définition juridique exacte de « meurtre ». Vous constaterez que vous êtes à coté de la plaque.
      Quant à être en forêt comme vous le dites, je vous rappelle à nouveau une des notions de droit sur la propriété privée : Vous n’avez pas le droit d’entrer sur une propriété privée sans y être autorisé par le propriétaire, vous êtes en totale infraction et amendable à ce titre (violation de propriété privée). Je sais qu’aujourd’hui les urbains et rurbains pensent être propriétaire chez tous le monde et pratiquer leurs loisirs sans restriction sur les propriétés d’autrui.
      Est ce que je vais faire du VTT sur votre pelouse (à condition d’en avoir une) ou organiser un barbecue géant au même endroit parce que j’aime bien.
      NON je respecte les biens appartenant aux autres.
      Vous devriez vous regarder dans une glasse et réfléchir à votre position pour le moins surprenante.

      Qu’est qu’une arme à feu à plus qu’une voiture, une moto, des trottinettes sur les trottoirs, des vélos sur les trottoirs, des skis en hors piste utilisés par des délinquants, en droit ces engins sont appelés armes par destination.

      Au fait, pour plus d’un million de chasseurs pratiquants, combien d’accidents (un accident est toujours un accident de trop) par an ?

    • En forêt ! dans une propriété privée sans autorisation, un meurtre ? revoir la définition juridique du mot.
      Un accident de chasse est bien sur comme d’autres un accident de trop, mais combien d’accidents de chasse en 2021/2022 comparés au accidents et hors piste qui déclenchent des avalanches meurtrières ?
      Guilbeuche est un nouveau pseudo qui nait et disparait comme beaucoup d’autres avec aux commandes toujours ces structures anti-chasse, anti-rural ?
      Vous parlez d’ouverture d’esprit ! et vous la votre est comment ?

    • guilbeuche votre notion du meurtre devrait vous inciter a en trouver la définition exacte . cela aurait l avantage d éviter les formules très approximatives censées « marquer l opinion »
      par ailleurs votre raisonnement me semble curieux . vous acceptez en foret en vous promenant, d etre blessé par mettons un conducteur de quad mais pas par un chasseur ?
      sauf a ce que vous pensiez que vous avez le droit de décider de la manière de vivre des autres et de sélectionner les divertissements que vous entendez autoriser ( ce qui effectivement a eu des précédents) votre raisonnement me semble plus que contestable.

  8. Y’a pas à dire ce forum respire la joie de vivre, la tolérance et le respect.
    Bravo continuez comme cela.

    Encore une fois vous continuez de porter des jugements de valeur sur moi sans avoir la moindre information pour les étayer.

    Duca, je n’empêche personne de pratiquer l’activité de loisir qu’il souhaite. Si tu fais du VTT ou du quad voir de la chasse, je m’en contre fiche. Par ailleurs je n’accepte pas d’être percuté par qui que ce soit contrairement à ce que tu racontes. Je dis simplement qu’il existe un risque d’accident de circulation que nous acceptons car nous sommes de nombreux utilisateurs de moyens de transports et donc sur les routes, autoroutes ou les chemins des collisions sont possibles.
    C’est DUCON, qui me dit que je viole des propriétés privées. Encore des raccourcis et des inexactitudes. Qu’en sais-tu ?
    Que d’accusation gratuites me qualifiant d’anti chasse ou d’anti rural. Ou alors je suis un nouveau pseudo à la solde de je ne sais quel complot international animé par des extrémistes terroristes écolos. Un pseudo qui comme les autres va disparaitre et renaitre sous un autre pseudo ? Ne t’en fais pas, si mon pseudo va disparaitre c’est surtout pour fuir ses échanges pas très accueillants et éviter de s’incruster là ou on n’accepte pas un avis différent du sien. Je ne vais surtout pas revenir sous un autre pseudo. Je ne suis pas maso. Concernant l’ouverture d’esprit, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.
    C’est quoi ces références permanentes au skieurs hors-piste qui déclenchent des avalanches. Ce n’est quand même pas ce type d’accidents qui génèrent la majorité des accidents dans les massifs montagneux.
    Combien de pratiquants de skis en France à ton avis. C’est de l’ordre de 10 millions d’étrangers qui viennent en France pratiquer le ski et 6 à 7 millions de Français qui arpentent les massifs montagneux. La plupart de ceux qui se blessent se cassent la binette tout seul sans intervention d’un tiers. Le ski est un sport de vitesse pratiqué par des personnes expérimentées mais aussi par des néophytes. Cette pratique coute chère à la Sécurité Sociale et aux mutuelles. Les cliniques spécialisées quasiment au pied des pistes se frottent les mains avec tous ces traumatismes à réparer. C’est un vrai jack pot pour les chirurgiens.
    Pour ces raisons, (plus de pratiquants, sport de vitesse plus risqué) on ne peut pas comparer les accidents de ski aux accidents de chasse.
    La VERITE : Concernant la comparaison avec la pratique du ski, j’ai répondu ci-dessus. Concernant la violation de propriété privée faudra demander à Morgan Keane ce jeune homme tué dans le Lot en 2020, s’il avait empiété sur la propriété du chasseur. On ne pourra lui demander, il est mort. La plupart de ceux qui se font flinguer par des chasseurs sont à ton sens responsables de leur sort car ils ont violé une propriété privée ? Bravo pour ce raisonnement. Mais la plupart en général roule sur la route dans leur voiture ou sont sur leur propriété voir sur un chemin de randonnée ou autre.
    Ainsi selon toi celui qui a un accident avec un moyen de transport est un délinquant. Comment appelles-tu le chasseur qui tue quelqu’un qui roule dans sa voiture ou se promène dans sa propriété ?
    Ne t’en fais pas je me regarde dans la glace (et non pas glasse) tous les jours.
    Je te conseille de voter Zemmour qui souhaite supprimer le service public (France Inter, Info) comme cela ça fera encore des journalistes anti chasse rayés de la carte.
    Je suis d’accord pour dire que chaque accident est un accident de trop, mais je maintiens que je préfère avoir un accident de la circulation car je suis conscient que le risque existe mais je n’accepte pas de me prendre une bastos en étant dans mon jardin ou en cueillant des champignons que ce soit sur ma propriété ou en violant votre propriété. Le fait de violer une propriété n’autorise pas de se faire justice. Il y a en France des lois.

    Bonne continuation à vous.

    PS : J’aurais dû lire les commentaires avant d’en poster un car le message d’Alban concernant des post attribué à Pierre Rigaux m’aurait alerté.

    • guilbeuche vous pratiquez l amalgame d une maniere assez maladroite : prendre l exemple morgan keane et passer du particulier au général démontre le manque de solidité de votre argumentation .et surtout parce que vous vous acceptez une situation les autres doivent en faire de mème : a l’ inverse si vous ne l acceptez pas il faut l interdire ???
      et puis continuons a nous vouvoyer rien dans notre relation ne justifie cette familiarité. cela participe également du respect des autres nécessaire en toutes circonstances….

    • Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué, vous êtes sur un site de chasse.
      L’ouverture d’esprit des chasseurs permet de vous y exprimer mais également d’être contredit.

      Grosse différence avec les sites écolos, LPO, L214, ASPAS, AVA, antispécistes, animalistes, . . . où la contradiction est impossible, donc de fait interdite. C’est une position dictatoriale : votre pensée doit être la mienne disent ils !

    • entous les cas robert ramouleux -probablement pris par ses recherches – ne nous a toujours pas révèlé les secrets de la vraie écologie….

  9. Étude à nuancer fortement, elle semble même être malhonnête.

    Beaucoup d’accidents mortels lors de loisir concernent le pratiquant : skieur hors piste, noyade, chute… L’accident de chasse concerne très souvent une autre personne que le tireur, et souvent une personne qui n’est pas en train de chasser. La jeune femme tuée ce WE est morte en faisant de la randonnée si l’on suit la logique de cette « étude ».

    • OLIVIER peut etre mais l accident qui a causé la mort d une jeune femme par une chasseresse a fait la une de tous les journaux ecrits et télévisés par contre la fille de cinq ans tuée par un autre skieur SILENCE radio.Toute activité humaine génère malheureusement des accidents,il faut tout faire pour pour qu il n y en ait plus mais pas interdire .(vous n avez jamais commis d erreur au volant!)

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici