Chiens de chasse Chiens de sang Chien rouge de Bavière

Chien rouge de Bavière

chien-rouge-de-baviere

Caractéristiques :

Le chien rouge de Bavière est de taille moyenne (de 47 à 52 cm), plutôt léger, très remuant et musclé. Le corps est légèrement allongé, avec un arrière-train un peu galbé et soutenu par des pattes pas trop longues. Le poitrail est bien développé ; la poitrine, d une largeur modérée, est bien descendue et longue. Le ventre est légèrement retroussé. Sa tête est forte et allongée, le crâne relativement large et à peine bombé. Les oreilles sont arrondies à l’extrémité, lourdes, et pendent à plat le long de la tête. Le poil modérément rêche est plus fin à la tête et aux oreilles, plus rude et long sur le ventre, les membres et la queue. Quant à la robe, elle revêt toutes les teintes de roux et de fauve, jaune, ocre, gris-roux comme le pelage d’hiver des chevreuils, bringé ou une teinte de fond mêlée de poils noirs. Chez les chiens roux, le dos est plus intensément coloré que le reste du corps. Le museau, les oreilles, le dos et le fouet présentent souvent des poils noirs mêlés à la teinte de fond.

Parc de chasse de Baville



 

Aptitudes à la chasse :

Le chien rouge de Bavière est issu de chiens de chasse primitifs sélectionnés sur leurs capacités de recherche au sang, et de croisements avec des chiens courants de montagne. Le club de race a été créé en 1912. C’est un chien rapide, résistant et agile pour lequel les terrains difficiles ne sont pas une contrainte. Il a un flair développé et un puissant instinct de chasseur.

Alimentation :

Comme tous les chiens de chasse, il est préférable de lui donner sa ration en une seule fois, le soir. Ainsi, le chien aura toute la nuit pour digérer et sera immédiatement opérationnel le matin. Sinon, ce n’est pas un chien difficile. II faudra veiller à lui procurer un surplus en cas d’activité plus intense pour reconstituer ses forces.

 
Conseils :

Education

Ce chien calme, équilibré et obéissant, se montre très attaché à son maître. Son éducation ne pose pas de problème particulier.

En ville

Il est plus à l’aise à la campagne qu’à la ville car il a besoin, comme de nombreux chiens, d’espace et d’exercice. Son poil ne demande pas d’entretien particulier, juste un brossage régulier.

 
 

 

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici