Vidéos de chasse Vidéos chasse du monde Piégeage de sangliers aux USA

Aux États-Unis, tout paraît plus grand que chez nous et cela se voit également dans leurs méthodes de régulation du sanglier.

Les USA sont littéralement envahis de cochons sauvages. Le terme de « cochon » est bien choisi car les hybrides entre les sangliers et les cochons échappés de fermes ont donné naissance a cette population de cochons sauvages mélangée aux sangliers qui sont à l’origine de millions de dollars de dégâts sur les cultures et dans les jardins.

Pour lutter contre les cochons sauvages et les sangliers, les USA utilisent tous les moyens possibles comme ces grandes cages qui permettent la capture de plusieurs individus d’un coup.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

21 Commentaires

  1. J espère que les chasseurs vont comprendre que c est ce qu il faut faire chez nous , de l éradication du sanglier, du cerf, du chevreuil.. il faudra aussi expliquer à certains écologistes ou défenseur de la cause animale que les loups et les ours doivent être tenus à distance

    • Peut être mais d’abord ce sont des cochons croisés pas des sangliers et heureusement en France il y a une loi qui interdit le piégeage du sanglier, du lapin de garenne et du pigeon ramier même s’ils sont classés nusibles ouf !
      De plus après les avoir piégé dans ces grandes cages ils faut les tuer et alors la bonjour la boucherie… Aller passer votre permis de chasse et on en reparle?

    • Le sanglier est piégeage depuis le 20 novembre 2020 en France selon un arrêté ministériel.
      Les choses se mettent actuellement en place partout.

    • Mr viricel, vous avez des problèmes de compréhension ou votre haine contre les chasseurs vous donne des œillères ? Il s’agit ici des USA et cela n’est pas un acte de chasse mais de régulation de la prolifération massive des cochons sauvages qui causent des dégâts autant à l’environnement qu’aux agriculteurs.

  2. Je ne supporte pas de travailler gratuitement pour des activités de loisirs , pratiquées par des individus trop souvent sans geines, les chasseurs qui ne veulent pas payer les dégâts des gros gibiers peuvent chasser dans des parcs, bien clôturé, où ne pas faire payer de bagues, et les agriculteurs ne demanderont rien à personne, mr cabart que veut dire votre a.., pour qui vous vous prenez

    • Vous ne travaillez pas pour rien .
      Dans certains cas il arrive même que les dégâts soient largement indemnisés.
      Dans d autres cas on retrouve également des parcelles cultivées, alors qu auparavant elles étaient simplement exploitées en herbe .
      Il ne faut pas systématiquement rechercher les indemnités.
      Apres ce n est peut-être pas votre cas .

    • Qui est le plus con ici? Celui qui n’a rien compris au sujet (doc vous) ce n’est pas un acte de chasse mais de régulation entrepris par des gens payés pour ce faire, on parle d’une prolifération massive de cochons sauvages.

  3. Les chasseurs ont déjà éradiqué tout le petit gibier, laissez leur le temps d’éradiquer tous le gros ensuite ils chasseront dans des stand de tirs comme les autre amateurs de tirs.
    Ha oui si vous voulez détruire tout ce qui mange vos cultures, il faudra aussi éliminer les consommateurs, pensez y !

    C’est pas moi qui ait commencé !

    • Idem plus haut vous n’avez rien compris au sujet, je remarque que c’est le cas de tous les antichasses intervenant ici, c’est tout de même grave qu’un sujet aussi simple soit incompris à ce point et montre non seulement votre inculture mais aussi vos œillères et vos capacités de discernement altérées.

    • On veut être indemnisé à hauteur intégrale des dégâts, venez dans mes prés et champs, je vous expliquerai et vous comprendrez. Intégral parce que il faut payer pour tirer le gros gibier. plus de bague, plus d’ expertises, plus de dossiers et plus d ‘indemnisation de dégâts, la majorité des agriculteurs le souhaitent.

  4. Depuis plus de 5 ans , la population de gros gibier est passée de 1 à 5 , les procédures d indemnisation organisées pour payer le minimum, en ce qui me concerne et mes voisins , pas la moitié de ce qui devrait nous revenir. La fdc missionne les experts et les surpayent pour minimiser les dégâts.

    • Mr Magnin, dire que la population de grand gibier a été multipliée par 5 en 5 ans est très (très) exagéré, je ne sais pas d’ou vous tirez ces chiffres mais je pense qu’il faudrait changer vos sources quant à vos solutions elles sont pour le moins expéditives et sans rapport avec les besoins réels

  5. La chasse la plus proche de mon exploitation est passée , en 10 ans , de 10 sangliers à 40 , je chasse très peu mais j achète des bagues pour participer au contrôle du gibier, mais ces chiffres sont vérifiables, quand au sous paiement des dégâts c’est flagrant. La fdc choisit ses experts, elle a droit à une franchise (inoui) , elle ne veut expertiser que avant la récolte alors que les dégâts sont plus vite évalués et plus justement après la récolte, les dégâts de chevreuil ne sont pratiquement pas estimés. l’expert vient au début des dégâts (inutile mais payé pour ça) et avant la récolte mais ne peut pas tout voir et le gibier peut repasser . Il y a encore des parcs à sanglier pour des lâcher, sans compter sur ce qui est importé des pays de l est.
    Je me répète, pourquoi faut-il payer des bagues à la fdc qui élève ses sangliers chez les agriculteurs,. J entends qu il se fait trop de maïs, il faudrait demander à la fdc ce qu on doit semer?

    • Sans préciser un lieu j’ai pensé que vous parliez en France, les 2,5 millions de sangliers français n’ont nul besoin d’apports extérieurs pour proliférer ce qui est d’ailleurs interdit et sanctionné, désolé si les paiements des dégâts vous semblent injustes.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici