VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

[Vidéo] Voilà pourquoi réguler la pie est nécessaire

pourquoi réguler les pies

Depuis des décennies, certaines espèces sont éligibles pour se retrouver sur la liste des animaux ESOD (Espèces susceptibles d’occasionner des dégâts) que l’on appelait autrefois la liste des nuisibles.

Alvis audio spéciale chasse

Leur classement dans cette liste n’est pas anodin car nos aïeux avaient déjà bien remarqué qu’en cas de prolifération de ces dernières, c’est toute la biodiversité qui en prenait un coup.

A lire aussi : [Vidéo] Attaque d’une pie dans un nichoir à mésanges


Si de nos jours, l’un des objectifs des anti-chasse est de supprimer l’existence de cette liste, elle n’en reste pas moins nécessaire car sur le terrain, c’est toute la faune qui va subir la pression exercée par les ESOD.

La pie fait partie de ces espèces même si dans certains départements, elle a été retirée ou n’est piégeable que sous conditions.

Néanmoins, il est important de rappeler que la pie est un prédateur capable de décimer des portées entières de lapereaux, des couvées de perdrix, d’attaquer des poussins dans les basse-cours ou même, comme sur ces images, des œufs de différents oiseaux directement dans les nids.

9 réflexions sur « [Vidéo] Voilà pourquoi réguler la pie est nécessaire »

  1. cela fait plusieurs années quelle sont installés dans le noyer et c’est vrais des corbeaux ont essayés mais sans succès malines. Mais lorsque quelles jacasses bruyamment vous pouvez être sûr que renard se cache pas loin elles sont des excellentes gardiennes et a chaque fois ayant observé au jumelle elles se trompent jamais et les poules sont sains et sauves tout le monde a sa place sur cette terre et a la ferme tout le monde a sa place aussi bien que les domestiques que les sauvages.

  2. Chez nous il n’y a plus de pies depuis des années et il n’y plus petit gibiers non plus . Autrefois on piégeait les pies qui étaient nombreuses et il y avait du gibier.

  3. Un peu facile de s’en prendre aux pies.
    Regarder les chats, domestiques ou haret. Là ce sont des tueurs capable d’éradiquer des espèces complète comme en Australie.

    1. Cher Monsieur, je voudrais juste vous dire que nous les piégeurs agrées ne nous en prenons pas qu’aux pies, lorsque vous parlez du chat haret, du chat forestier car ils ne font pas partie des ESOD. Ils sont même et au même titre que le chat forestier, protégés. JE suis chasseur je chasse le gros gibier et la plume (cailles, bécasses, faisans, palombes etc), j’ai un setter pour m’accompagner et depuis le 15 avril, il m’est interdit de le laisser courir à proximité des bois. En contre partie les chats domestiques eux peuvent courir en bordure des bois, dans les champs et il nous est interdit de les tirer. J’en ai autant au sujet des geais, des cormorans, des hérons d’Afrique ou aigrettes ainsi que des hérons cendrés qui détruisent batracien, lézards reptiles.
      Les protecteurs de la nature marchent sur la tête, tout comme 60% des néos ruraux qui n’y entendent rien car ils découvrent. Nous avons les grands protecteurs des Ours, des loups, des lynx, ils ne racontent que des sottises aussi grosses que ridicules.
      Non vous avez raison il ne faut pas parler QUE des pies bavardes. Et croyez moi observez les bien tout comme les corneilles et vous verrez qu’elles prélèvent beaucoup de petits oiseaux.

  4. Honni aux deux raisonnements simplistes de Mathieu et G, il y en à plusieurs sur mon terrain et alentours, et elles sont très envahissantes et je n’ai quasiment plus de chants d’autres oiseaux depuis qu’elles sont là, et c’est vraiment triste, une est entrée dans ma maison une fois, évidemment elle n’en est pas ressortie! elles sont stupides en plus, j’avais laissé la baie grande ouverte et m’était éloignée, mais elle est partie de l’autre côté et cela s’est mal fini. Idem pour les corneilles, on en à de plus en plus, et elles font des attaques en règle par groupe de 10 sur d’autres oiseaux, sans état d’âme, toujours à plusieurs contre un, évidemment, et elles harcèlent le peu de rapaces présents et utiles dans le coin (chouette effraie), enfin bref quel dommage.

  5. Quand mon père était enfant, avec d’autres gamins de son âge, ils dénichaient les nids de pies et portaient les œufs ou les poussins à l’association de chasse locale qui leur donnait une petite récompense pécunière. C’était une régulation nécessaire pour préserver les nichées d’autres espèces fragiles. Aujourd’hui, les écolos crieraient au scandale et déposeraient plainte pour que le Conseil d’Etat fasse interdire ces pratiques « cruelles ». Aujourd’hui, on marche sur la tête, l’écologie va à contre sens des réalités et de la biodiversité pour des raisons idéologiques et fortement discutables. L’écologie est devenue une dictature, elle culpabilise, punit et tue à petit feu, soutenue par des politiques électoralistes.

  6. Apprendre a reguler sa propre race avant de vouloir reguler les autres…tout en sachant que c est bien l humanité qui fou la merde partout depuis son apparition….

  7. C’est vrai que la pie est responsable de la disparition de 80% des insectes, du petit gibier, des hirondelles, des poissons dans nos rivières, du réchauffement climatique…

    1. C’est naturel. La caméra a été mise en place au dessus du nid donc ce nid est prédate. Dès lors que l’homme découvre soit un nid soit un jeune, la prédation se fait systématiquement . Si nous, en tant qu’humain nous découvrons nid ou petit, n’importe quel prédateur va lui aussi le trouver. Le prédateur a une bien meilleure vue que l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un chamois aperçu dans les rues de Besançon

[Vidéo] Un chamois aperçu dans les rues de Besançon

Décidément, les animaux sauvages sont de plus en plus nombreux à se montrer en pleine ville depuis que les sangliers...

14 juin 2024 Aucun commentaire
×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.