Caractéristique :

De grande taille et dotée d’une longue queue, le mâle étant légèrement plus grand que la femelle, la pie bavarde arbore un plumage noir sur le dessus du corps, au niveau de la tête, de la poitrine et de la partie sous-caudale, et blanc au niveau du ventre, des flancs, des mains et à la base des ailes. Le plumage noir montre des reflets métallisés, bleuâtres sur les ailes, violacés sur le corps et la tête, et verdâtre sur la queue. La pie jacasse. Elle mesure de 40 à 51cm de long et pèse de 200 à 250g

Comportement et reproduction :



La pie bavarde, Pica pica, est commune dans toute l’Europe mais aussi en Asie, au nord-ouest de l’Afrique et dans le nord de l’Amérique. L’espèce est plutôt sédentaire et vagabonde, en petit groupe, en hiver. Elle affectionne particulièrement les lieux où sont présents des bosquets, des petits bois ainsi que les parcs et jardins des zones urbaines. On la retrouve donc dans tous les types de milieux à l’exception des forêts denses.

Comme d’autres corvidés, la pie bavarde, de nature grégaire (en particulier l’hiver), est une espèce bruyante et peu farouche qui aime à vivre dans le voisinage de l’homme, où elle trouve protection contre les rapaces et nourriture Si elle sait se faire méfiante et discrète en cas de danger, c’est également un oiseau extrêmement curieux et attiré par les objets brillants, comportement sans doute à l’origine de sa réputation de voleuse, illustrée dans la bande dessinée Les Bijoux de la Castafiore. Son vol est incertain mais en ligne droite, sa marche est un peu saccadée, avec souvent la queue levée et quelques sautillements.

Vers le début d’avril, le couple construit un nid en hauteur dans des arbres ou des buissons. Ce nid, constitué de branches sèches, renforcés de crins et de brindilles, est complété par une sorte de toit destiné à le protéger. Parfois, le nid est également décoré d’objets brillants par lesquels la pie bavarde est attirée. Sa forme très ronde peut être confondue avec une boule de gui. La femelle pond de trois à dix œufs qu’elle couve seule durant un peu moins de trois semaines. Après l’éclosion, les petits restent au nid durant quatre semaines environ. Ce sont les deux parents qui les nourrissent.

Alimentation :

pie bavarde

La pie bavarde est omnivore : son régime alimentaire est constitué de petits rongeurs (dont le campagnol), de lézards, d’insectes et d’autres invertébrés, de fruits et de graines divers, d’œufs, de détritus humains et de charognes.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici