VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Les chasseurs modernes utilisent-ils trop les nouvelles technologies?

Chasseurs et nouvelles technologies

Les nouvelles technologies ont fait leur apparition dans quasiment tous les aspects de notre quotidien. L’électroménager, internet, les smartphones, les véhicules et bien d’autres équipements font désormais partie de nos vies à tel point qu’on retrouve également de petits bijoux de technologies sur nos terrains de chasse. La question que certains se posent est donc : est-ce que c’est trop?

Alvis audio spéciale chasse

« Les anciens n’avaient pas tout ça et ça allait quand même! »

C’est un fait que l’on ne peut pas nier, les chasseurs ont de nos jours recours à de nombreuses technologies pour aller sur le terrain. D’aucun diraient que le chasseur moderne n’est plus que l’ombre des chasseurs d’antan qui partaient à la billebaude avec juste le fusil et la gibecière en bandoulière.

Pourtant, la chasse a évolué à tous les niveaux, que ce soit du point de vue de la réglementation comme de la pratique, avec des populations qui ont changé, des territoires différents mais aussi avec des connaissances bien plus poussées.


Aujourd’hui, on retrouve énormément de matériel que nos aïeux n’avaient pas comme les talkies-walkies, les colliers GPS pour nos chiens, les télémètres, les optiques de vision thermiques, etc.

De grandes discussions fleurissent donc autour des tables lors du casse-croûte d’après la chasse durant lequel deux camps s’affrontent régulièrement selon nos observations : ceux qui sont pour et ceux qui sont plus réticents.

« Dans le temps, les anciens n’avaient pas tout ça pour chasse et ça allait quand même! »

Certes nos anciens n’étaient pas aussi équipés que nous, mais il faut avouer que la chasse n’était pas non plus la même.

Toute cette technologie est-elle nécessaire?


Si l’on regarde en arrière comme les plus nostalgiques d’entre nous, il est vrai que les choses étaient bien différentes. Le chasseur pouvait partir presque quasiment de sa porte pour aller chasser, il pouvait parcourir des hectares et des hectares sans croiser personne et la biodiversité était l’affaire de tous, sans réglementation bizarre ni tentative de certains groupes politiques de s’accaparer la nature.

Les temps changent et la chasse aussi. Un fait amusant qu’il est facile de relever, c’est que même les plus réticents possèdent et utilisent cette même technologie aujourd’hui.

Et finalement, ils n’ont pas vraiment le choix. L’usage des talkies-walkies par exemple, a permis d’augmenter considérablement la sécurité à la chasse car les postés peuvent communiquer en permanence avec la traque et être prévenus en cas de problème.

Le collier GPS qui équipe les chiens de chasse est lui aussi devenu un incontournable dans un monde ou les routes se sont multipliées avec l’expansion du trafic routier.


Les optiques de vision thermique, un gadget? Pour tous les chasseurs peut-être mais ils sont devenus indispensables pour de nombreux chasseurs à l’affût. Pas pour mieux voir le gibier et pouvoir le tirer plus facilement comme l’affirmeront à tort les anti-chasse, mais quand le soir commence à tomber, ce type d’optiques permet dans bien des cas de retrouver un animal tué qui aurait été perdu si tout reposait sur l’œil humain.

Même pour la sécurité, la vision thermique est un atout considérable, dans un monde ou quelques « passionnés de nature » n’hésitent plus à arpenter les terres sans suivre les chemins persuadés que la nature appartient à tout le monde.

Combien de chasseurs à l’affût ont vu apparaître une silhouette humaine dans leur monoculaire alors qu’ils balayaient la plaine dans la pénombre?

Le télémètre, inutile? Pour celui qui ne cherche qu’à se gargariser après un tir effectué à bonne distance oui, mais ce sont souvent les chasseurs parmi les plus puristes qui en possèdent un dans la poche.


Les archers notamment mais pas pour la beauté de la technologie, simplement parce qu’on ne tire pas sur un animal s’il est trop loin et le télémètre permet donc de prendre des repères en quelques secondes pour savoir exactement ou ils peuvent flécher ou non un animal.

Cet article ne va certainement pas mettre fin aux débats mais ce qui ressort des actions menées sur le terrain, c’est que la chasse a évolué et que chacun de ces équipements améliore souvent grandement la sécurité de sa pratique.

Rien que pour cette raison, on peut en conclure que si la technologie ne dénature pas les pratiques cynégétiques, son utilisation doit être vivement soutenue.

15 réflexions sur « Les chasseurs modernes utilisent-ils trop les nouvelles technologies? »

  1. Vous feriez mieux de faire un sondage pour ou contre les nouvelles technologies à la chasse et vous serez surpris du résultat mais encore faut il le vouloir……..

    1. « Nul » ? Veuillez préciser.
      Je répète que le talkie est « OBLIGATOIRE » dans ma battue pour la sécurité des personnes car il permet de faire passer l’information à toute l’équipe quand des promeneurs se trouvent dans la chasse.
      La sécurité, ça vous dit quelque chose ?

  2. Veuillez prendre en compte que chasser au gps avec dressage vibreur à sauvé deux fois la vie de mon chien approche de des routes et des cochons il faut se dire aussi que chasser tout seul avec le même chien de grande quête 250 m arrêt tu ne tu pas plus de becasses que les autres car bien souvent elles partent souvent du mauvais côté alors que j ai vu des becassiers la chasser à trois en changeant de chiens toutes les 2h avec des canons rayés tu parle d une éthique alors oui chasser avec un chien qui arrête à 200m tout seul et pendant 5h de suite c est peindre un tableau qui raconte une histoire que chasser avec un chien de petite et moyenne quête en faisant que les remises c est pour faire du score et la encore libre à chaque chasseurs de chasser comme il veut .

  3. La sécurité des personnes et des chiens
    En battue au gros gibier, le talkie permet au chasseur posté d’informer sur le champ si les chiens ont sauté la ligne de tir et se trouvent hors chasse. On peut donc les récupérer très vite.
    Lorsque des promeneurs entrent dans la chasse malgré les panneaux « chasse en cours », le talkie est obligatoire pour tous. Nous devons informer toute l’équipe par « Votre attention SVP. Des promeneurs sont dans le bois sur la ligne de ….. Fusil à l’épaule, soyez prudents. Répétez l’information. »
    Cette annonce est répétée sur chaque ligne, elle est obligatoire dans ma battue. Le talkie est un outil vraiment sécuritaire qui devrait être obligatoire dans toutes les battues, comme le gilet fluo !
    Hervé Migenot, chasseur en battue aux sangliers

  4. Les prélèvements sont limités par un plan de chasse ou par un PMA : l’utilisation du GPS est interdite en action de chasse alors nous devons simplement nous poser une question : est ce que ces nouvelles technologies sont bénéfiques à l’image de la chasse ?
    Le sujet mérite une réflexion globale mais tout est une question de dosage car après avoir milité pendant des décennies pour le maintien des chasses traditionnelles nous devons aussi montrer notre faculté d’adaptation pour répondre à l’évolution .
    Seulement l’auto discipline fera que demain nous serons capable de conserver l’aspect traditionnel de la chasse mais avec une ouverture d’actualité qui doit sans cesse être capable d’évoluer dans le respect de l’éthique

  5. Un autre exemple, l utilisation de chiens à grande quête pour la chasse à la bécasse des bois. Sans les artifices modernes que sont les gps et autre beepers, ces chiens qui à l origine sont créés en Angleterre pour la chasse à vue dans les moors, ces grandes étendues vallonnées ne pourraient être détectés à l arrêt dans les bois à 200m.
    Vu la raréfaction de la dame des bois, il faut revenir à la clochette, après libre à chacun de chasser avec le chien qu il désire.

  6. Je pense que la technologie est trop utilisée à la chasse. En effet souvent certains chasseurs aux chiens courants découplent et ne suivent plus leurs chiens sur le terrain mais au GPS et la tablette, ce qui engendre des dégâts aux chiens lors des fermes vu que personne ne les accompagne.
    Le talkie est également trop utilisé pour annoncer le gibier. Je rappelle que tout utilisation de moyens facilitant la capture du gibier est interdit. Avec le talkie utilisé pour chasser, ne rentrons nous pas dans ce cas?

    1. Le conducteur de chiens, même s’il accompagne ses chiens, peut être distancé et c’est souvent le cas. Quand les chiens poursuivent un sanglier, il arrive que l’animal saute la ligne sans pouvoir être tiré ou bien que le tir soit manqué. Les chiens, s’ils ne sont pas arrêtés par le chasseur au poste, poursuivent alors le gibier hors chasse et pour les localiser et les récupérer le plus rapidement possible il faut bien un GPS. Cela évite des ennuis comme malheureusement on en a connus avec le massacre récent de 7 chiens en Ardèche par la secte rouge révolutionnaire Longo Maï . Malgré les GPS les chasseurs sont arrivés 5 minutes à peine trop tard ! Les chiens avaient été tués à coups de fusils par des abrutis anti chasse.
      Le GPS permet donc de récupérer les chiens qui peuvent se perdre ou être tués malgré les gilets kevlar, si le sanglier se met au ferme pour le combat final.
      Bref, ces technologies sont les bienvenues pour le chasseur qui possède une meute de chiens.
      Hervé Migenot, conducteur de chiens en battue aux sangliers

  7. la technologie ne doit pas remplacer l acte de chasse c est au chasseur a être ruser et a apprendre a chasser en sortant sur le terrain on s améliore et on deviens meilleur le problème c est que certains chasseurs on plus de patience et veulent prélever sans chasser …
    maintenant que l on peut suivre le grand gibier en temps réel sur le territoire avec des camera et smartphone sans avoir besoin de le chercher …
    chasseur de bécasse et chasseur a l arc tradi on a pas besoin de télémètre pour savoir si un chevreuil est a 8 ou 12 m avec un peut d entrainement on apprend vite ces distance certains ce servent de télémètre pour tirer a des distance qui s ont pas faite pour ce mode de chasse si on chasse a l arc c est pour être prés du gibier.
    pars contre la technologie pour la sécurité des battues on doit l utiliser et je l utilise bien évidemment de même pour nos fidèles compagnons les colliers jps pour les chiens courant ou pour notre confort avec des vêtement moderne

  8. Pour moi pas de collier de repérage pour la becasse. Pas de dispositif boussole et distance. Une clochette ou un grelot point

    Ca ne gênera que ceux pui ne connaissent pas le territoire.
    Moralité : prenez le temps de le connaître!

    1. Hé oui ! Le modernisme ! Effectivement la multiplication des réseaux routiers est tout aussi meurtrière ! Les modes de culture aussi! A quand le PV pour un accident de voiture avec un animal sauvage , et, un engin motorisé (voiture camion cyclo)inapte à la chasse, on peut être condamné pour utilisation d’un engin motorisé ?
      Les morts que cela peut occasionner assurément….
      Pour conclure…. Chassez ! Ne vous laissez pas distraire et surtout restez Unis. Intéressez vous plutôt aux détention d’armes avec le Sia.
      Armurerie Auxerre sur youtube vous donne clairement les explications.
      Pour ma part cela m’a laissé dubitatif…. Nous regressons par rapport a nos droits de chasseurs et pour certains de tireurs.
      Bien a vous Alex D.

  9. Comme dans toute activité de plein air, la haute technologie a envahi tous les sports pratiqués incluant la chasse. Désolant car les adeptes de Nemrod se voient pratiquement obligés à se procurer ces appareils pour justifier leur présence en forêt. Un juste équilibre serait de mise.
    Je crois être en mesure de m’exprimer sur ce sujet de par mon expérience dans ce domaine sans toutefois porter un jugement trop sévère.

  10. Je suis bécassier et rien ne me fait plus râler que les chiens équipés de GPS. maintenant il se tues plus de bécasse car les chiens chassent sans maitre et il suffi d’être bon marcheur pour « Servir » son chien, je me marre pour ne pas pleurer. Combien de ses pseudos bécassiers avec plusieurs dizaines de bécasses à leur actif son capable de chasser dans un milieu qu’il ne connaisse pas et de trouver une remise d’après le vol, la végétation et la connaissance des mœurs de l’oiseau, trés peu. Un chien hors main et de bonnes conditions physiques et le tour est joué. Pour moi, ce n’est pas de la chasse mais du tir.

    1. Le gps utilisé pour les chiens courants pour anticiper une traversée de route,pour les récupérer rend bien service.(sonner a dix du soir dans les bois ,je connais).par contre j ai vu des chasseurs le boîtier sur le tableau de bord du 4×4 et poursuivre ainsi l animal chassé,à proscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un chasseur fait 4 sangliers en 4 balles au semi-automatique

[Vidéo] Un chasseur fait 4 sangliers en 4 balles au semi-automatique

La chasse du sanglier a pris une ampleur considérable un peu partout en Europe à tel point qu'on peut aujourd'hui...

11 avril 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.