Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Australie : une commune vote la mise en quarantaine des chats

Afin de protéger la faune locale, le conseil municipal de la ville de Knox dans les alentours de Melbourne a voté favorable à un bien étrange règlement.

Cette loi obligera à compter du 1er octobre 2021 tous les propriétaires de chats domestiques à garder leurs compagnons sur leur propriété 24 h sur 24. Ils devront rester confinés jour et nuit dans l’objectif de protéger certaines espèces chassées par les chats telles que les opossums, les oiseaux ou les reptiles. Un choix très controversé qui ne met pas tout le monde d’accord.

Les propriétaires font entendre leur voix sur les médias locaux, certains se plaignent que c’est injuste, que l’environnement restreint qui leur est accordé nuit à la paisibilité de leurs félins, et que ceux qui ont un plus grand jardin sont favorisé à ceux vivant en appartement par exemple.

La proposition d’un couvre-feu de 19h à 7h aurait été refusée.

Quoi qu’il en soit, si à partir du 1er octobre un chat domestique est retrouvé en dehors de l’habitation de son propriétaire, ce dernier encourt une amende de 91 dollars australiens et si l’évènement se produit, elle pourra s’élever au-delà des 500 dollars.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

13 Commentaires

  1. En France ont devrait demander l’avis à nos fossoyeurs de traditions si une telle mesure ne serait pas plus efficace que la suppression de la pratique de la glu
    A mais j’ai pas pensé a l’impact politique : finalement le reste c’est secondaire

    • Sauf que bien souvent une espèce non chassée disparaît par manque d intérêt, regarde les espèces qui disparaissent, sont elles chassées, à 90% non! Que faites vous pour que ça cesse? Rien! Qu avez vous fait à titre perso cette année pour sauver une espèce? C est bien d être contemplatif mais c est mieux de bouger

    • Bravo Thibaut pour ta réponse en effet beaucoup de personnes critiquent mais en réalité font rien qui puissent faire avancer les choses . malgré en tant que chasseur je suis d accord que nous devons être plus crédibles pour la pratique de notre activité certains comme partout font des erreurs qui nuisent à notre image

    • comment çà, on protège les chats ? ou avez vous vu çà ? Perso je recommande de ne pas avoir de chats, sinon d’éviter de les laissez sortir (difficile) et sinon de leur mettre un collier électrique ou à minima un grelot. On a tous conscience des dégâts des chats

    • Gilles, aucune de vos ONGs n’a jamais formulé le désir de reclasser le chat domestique dans les espèces nuisibles ou du moins chassable, ce qui équivaut à dire que vous les protéger. Il faut voir les menaces de mort qu’a reçu Mr Schraen quand il a fait cette proposition logique pour la sauvegarde de la biodiversité. On ne peut pas laisser un tel fléau, qui explique à lui seul la raréfaction de nombre d’espèces autrefois très communes: moineaux friquets, chardonneret, verdier… A un moment il faut agir efficacement! Avant 1988, le chat domestique à plus de 300 m des habitations était chassable et piégeable, devinez qui l’a fait retirer de la liste des nuisibles?

    • les loups n’ont jamais été réintroduits et vous le savez bien, le lynx oui mais bon flingué aussi sec. je maintiens, et tous les scientifiques vous le confirmeront, que le retour des grands prédateurs est une bonne chose pour la nature. Toutes les études dans tous les pays le démontrent. Evidemment ils vont bouffer en priorité tous les animaux de lâchers (ce qui déplait aux chasseurs) , mais comme ces animaux de lâchers ne font pas partie de la nature, ca n’est pas un problème pour moi. Typiquement à Yellowstone (oui je sais vous allez me dire on n’est pas à Yellowstone) , la réintroduction du loup a eu un effet direct (non prévu) sur la qualité des eaux, notamment

    • Gilles, je vous trouve un peu trop optimiste sur l’arrivée naturelle du loup, des réintroductions ont manifestement eu lieu, comme le loup aux origines génétiques baltes identifié en Lozère par un laboratoire allemand… puisque les laboratoires français ont REFUSE de faire l’analyse, ce qui a évidemment contribué à une très forte et légitime suspicion de la part des éleveurs! Pourquoi ne pas reconnaître qu »un certain nombre de loups ne sont pas arrivés naturellement en France, l’honnêteté ça paye.

    • Décidément, les « bénéfices » de Yellowstone sont purement intellectuels et des études ultérieures ont remis les choses en place: Les auteurs de cette synthèse (6) posent un verdict sévère : « une cascade trophique est une construction intellectuelle dans un monde imaginaire de chaînes alimentaires simples pilotées par dynamique d’équilibre. Par opposition, la plupart des écosystèmes sont non contrôlés et impliquent de multiples réseaux alimentaires complexes guidés par dynamique de non équilibre ».

  2. @ Thibaud, je vais pas vous faire la liste de toutes actions des assos de protection de la nature et ce qu’elle ont fait, avec succès, pour empêcher l’extinction de certaines espèces, ca serait vraiment très très très long. En revanche je peux vous donner des cas d’espèces disparues de France ou de certaine régions de France à cause de la chasse ou des éleveurs (par le poison par exemple): Bouquetin des Alpins, Bouquetin des ¨Pyrénées, Loups, Vautours (dans l’Arc Alpin), Lynx, Chat forestier, Loutre, Grand Tétras (Arc Alpin), etc…. Certaines de ces espèce comment à recoloniser soit naturellement (Loutre, loup) soit par réintroduction (Bouquetins, Vautours). Pour les autres c’est mal barré et le réchauffement climatique ne va rien arranger pour les galliformes de montagne. Après et je le reconnais bien volontiers, il y a des espèces qui régressent très fortement sans qu’elles soient chassées notamment les petits passereaux en particulier ceux des milieux agricoles et là on sait bien que les pesticides et l’agriculture intensive en sont responsables. Et puis il y a aussi, en ce qui concerne les oiseaux migrateurs tout ce qui se passe en Afrique ou sur certaine iles méditerranéennes: tirs intensifs (notamment Afrique du nord), utilisation de pesticides interdits en Europe, aucune législation ou aucun controle, etc… Difficile d’agir sur ces sujets

    • Gilles, vous savez, on trouve des fossiles de crocodiles et de coraux en Normandie en forêt d’Ecouves par exemple au temps où la mer était 150 à 200m plus haut, plus tard il y a quelques milliers d’année on y trouvait des rennes, des rhinocéros laineux et probablement des tétras et lagopèdes, les choses évoluent, le Sahara n’existait pas il y a 13 000 ans et est apparu en quelques décennies! Alors autant protéger efficacement ce que l’on peut, la principale menace sur les galliformes de montagne n’a jamais été la chasse… mais les sports d’hiver mais le pognon passe avant tout

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici