Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Des radars anti-gibiers mis en plaçe sur les routes !

Le projet, baptisé « Couloir de vie » est dans les tuyaux depuis 2010. Il aura donc fallu attendre 6 longues années pour voir apparaître en France un nouveau type de radar. Et pour une fois, ces radars devraient être bien vus par 100% de la population !

radar anti-gibier

Isère, le département test

C’est donc en Isère, département pilote, que vient juste d’être mis en service le 1er radar anti gibier ! Oui vous avez bien lu… Depuis 2010 en France les collisions avec des animaux sont aux nombres de 70 000, et si un accident avec un hérisson ou une fouine reste peu dangereux (bien que le fait de faire un écart puisse avoir des conséquences désastreuses), il n’en est pas de même avec le grand gibier. En sachant que depuis 2010 toujours le fonds de garantie des assurances ne prend plus en charge les dégâts causés par ce type d’accident, il fallait réagir.



C’est en Isère donc, en étroite collaboration avec la Fédération départementale des chasseurs, que 7 dispositifs ont été installés, par exemple dans le massif de « Belledonne » ou encore celui de « La Chartreuse », bien connu par les habitants de la région pour regorger de grand gibier.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour que le système soit fiable, il faut installer entre 4 et 8 poteaux sur une zone de 1 à 2 kilomètres. Ces poteaux sont munis de caméra thermique ou d’un radar et sont installés de part et d’autre de la chaussé. Ainsi dès qu’un animal franchit la route sur l’ensemble de la portion surveillée par ce système, le 1er poteau s’allume, signalant le passage d’un animal, et un 2e indique quant à lui qu’il faut réduire sa vitesse.

D’autres départements devraient suivre



Le système semble faire ses preuves, sur un site d’implantation en particulier le nombre d’accidents est passé de 30 environs à moins de 5. Quoi qu’il en soit hormis le coût d’installation que nous ne connaissons pas, et qui doit être très élevé, ces radars de gibier ne peuvent être qu’une bonne nouvelle. Les départements de La Haute-Savoie, la Savoie ainsi que la Seine-et-Marne, ont déjà fait savoir qu’ils sont intéressés par ce système.

Autre note « positive » ce gendre de radars ne peuvent que renforcer le besoin et la nécessité de la chasse dans notre pays, et cela aux yeux du grand public

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici