Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Une proposition de loi Européenne pour réviser le statut du loup

Le loup fait parler de lui bien au-delà des frontières de la France. De nombreux pays Européens rencontrent les mêmes problèmes que chez nous, avec des populations qui ne cessent de croitre.

En cause, la directive « Habitats » qui encadre les espèces les plus vulnérables sur le vieux continent, et procure un statut de protection strict au loup.

Nordbert Lin, le président de la Commission de l’Agriculture du Parlement européen estime qu’il est grand temps de réviser cette directive, et vient de soumettre une proposition de loi aux députés.

Ce projet de loi devrait offrir davantage de flexibilité aux états membres, à travers des mesures concrètes visant à résoudre plus efficacement et durablement la cohabitation avec les loups.

La députée européenne  allemande du partie Renew Europe, Ulrike Müller, a estimé de son côté que « L’agriculture est particulièrement touchée par ce phénomène et nous observons avec beaucoup d’inquiétude le nombre croissant d’attaques sur les animaux domestiques  ».

Même son de cloche en Hollande, où l’eurodéputé Bert-Jan Ruissen a affirmé que dans son pays la confrontation  entre les loups et le bétail est devenue de plus en plus fréquente ces dernières années.

La proposition de résolution a été présentée le 10 janvier en commission (Agriculture). Cette dernière doit voter sa résolution amendée le 28 février, puis ce sera au tour des députés de la voter, ou non,  la semaine du 7 mars.

 

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

2 Commentaires

  1. Alors les directives européennes sont donc révisables ? Pourtant rien n’est fait au sujet des chasses traditionnelles !!!!!
    Quelquefois ont aimerait comprendre ! Ont ne nous dis pas tout ?
    Pour en revenir au loup le mal est fait et en France beaucoup de jeunes se sont découragés , le pastoralisme a reculé malheureusement et surtout dans le sud l’impact est déjà visible sur la fermeture du milieu . Les conséquences sur la lutte incendie et sur la prolifération du sanglier sont visibles

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici