Actualité de la Chasse Chasse en France Un général nommé directeur de la FDC13

La Fédération des chasseurs des Bouches du Rhône vient une nouvelle fois de faire parler d’elle !



En effet, cette structure cynégétique qui défraie les chroniques depuis de nombreuses années vient de voir un général en deuxième section (en retraite) prendre la fonction de directeur de celle-ci en la personne de Michel Bruchon.

Ce dernier, recruté par l’administrateur judiciaire provisoire, est médaille d’or au brevet Grand Gibier qu’il a passé dans le Var et a été estimateur de dégâts de grand gibier pour ce département. De plus, il connaît parfaitement la région PACA car il commanda le camp de Canjuers de 2008-2010, terrain d’entrainement pour l’armée de Terre et surtout un haut lieu de la chasse dans le Var. Ce dernier connait aussi très bien les arcanes du milieu cynégétique puisqu’il fut aussi directeur de la Fédération des Hautes Alpes voilà quelques années lorsqu’il prit sa retraite militaire. Alors que le dernier directeur n’a occupé son poste que quelques mois, on souhaite une plus longue carrière à Mr Bruchon et également un meilleur accueil que ces prédécesseurs.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

6 Commentaires

  1. Pour ceux que cela intéresse (et pour être précis…) : précisions sur cette nomination et explications du problème à la FDC13.
    1. Michel Bruchon a été nommé au Grade de Général de Brigade au 18.10.2013 . Il y a plus de 6 ans. La photo « d’illustration » provient d’un article du quotidien Var Matin, prise par Dylan Meiffret. Sur cette photo datant de 2012, Michel Bruchon était effectivement Colonel et Commandant de la Base de Defense de Draguignan. La logistique et les trains qui arrivent à l’heure, ce Monsieur connait ! Il a aussi la réputation d’être un homme de terrain, de savoir mener des projets à moyens et longs termes, d’être à l’écoute (mais pas trop), de savoir rapidement s’installer et de connaître aussi très vite les personnes « importantes » dans une Région (et celle qui le sont moins…). Mais aussi de ne pas avoir peur de mettre les mains, là où il faut les mettre… et de se retrousser les manches avec talents en gardant toujours la bienséance adéquate, quant il le faut.
    Certainement un très bon choix de l’actuel Administrateur, pour ce « poste » de Directeur de la FDC13. Personnellement : j’applaudis des 2 mains.
    2. Que les « colibris » se calment ! La FDC13 n’est pas la seule Fédération de France à avoir connu ou à connaître des problèmes… Il en existe dans beaucoup d’autres FDC ! Les caricatures trop rapides sont malvenues et de nombreux exemples dans d’autres FDC seraient faciles à trouver. Les « pies » 2.0 devraient certainement penser à balayer devant leurs propres nids, avant de jacasser… un peu trop facilement, sans la connaissance du dossier.
    3. Le problème « rempant »… à la FDC13, depuis de nombreuses années, est assez simple et existe depuis la nuit des temps : une lutte de pouvoir et des Égos (avec un grand E… malheureusement !) surdimensionnés. L’immense majorité, voire l’unanimité (?), de tous les techniciens de la Fédé des BDR, sont des personnes dévouées, passionnées comme dans la majorité des Fédérations, avec de vrais talents chacun dans leurs domaines. Des agents dont l’expérience et les idées sont certainement sous exploités. D’autant qu’ils (et elles) ne comptent pas leurs heures…
    Le problème est à un autre niveau (souvent le même quelque soit les lieux en France ou les périodes…) : la Présidence et sa Cour.
    Officiellement : deux « camps » à fortes têtes s’affrontent depuis très longtemps. Beaucoup trop longtemps !
    Pour info, la FDC13 est installée depuis des décennies, dans un grand Manoir « années 70… » au cœur du « Neuilly », non pas de Marseille… mais carrément d’Aix-en-Provence ! Cela a de quoi monter rapidement à la tête ;) sachant que le Président (et sa Cour) ont, de par leur « représentativité » (les 25.000 chasseurs des BDR), de très nombreuses solicitations, invitations, propositions, demandes, etc. Objectivement : certainement plus que dans l’immense majorité des FDC (pour en connaître personnellement plusieurs avec 40 ans de Chasse) où les chasseurs restent au rang de chasseurs. Point ! Ce qui devrait être le cas partout et devrait, de mon point de vue, être la norme.
    Nul doute que Michel Bruchon sera faire avec tact (un gant de velours dans une main de fer) de la remise à plat, de l’ordre et apaiser les rancœurs décennales qui existent aujourd’hui…
    Et ce, pour le plus grand bien des premiers concernés : les 25.000 Chasseurs des Bouches-du-Rhône !!!
    D’autant qu’il ne faut plus perdre de temps dans des bêtises… et se tromper de bataille. Car même dans le « 13 »…, l’heure n’est plus aux querelles de clochers, mais à la sauvegarde de notre patrimoine en danger : la Chasse !

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici