Actualité de la Chasse Chasse en France ? Confinement : à ce stade, la chasse est fermée à partir...

Pourra-t-on chasser ce dimanche et tous ceux du mois de novembre ? La réponse est bien évidement non, en tout cas à ce stade.

La chasse ne rentre dans aucun cas de dérogation, sauf peut-être à habiter sur son territoire et à parcourir moins de 1km avec fusil sur le dos pendant 1 heure ? Et encore, cela reste à vérifier et sera surtout (mal) apprécié par un agent verbalisateur si vous croisez sa route.

Il va donc falloir attendre que la FNC ou plus probablement les fédérations des chasseurs communiquent dans les jours à venir afin de savoir si des dérogations sont possibles.

On pense notamment à des chasses individuelles, qui permettraient notamment d’avancer dans les plans de chasse grands gibiers.

Willy Schraen a communiqué hier, mais comme il nous l’indique, il faut attendre plus d’éléments :

« Chers amis chasseurs,
La France entre à nouveau dans une période difficile pour chacun d’entre nous. Comme l’a annoncé ce soir le Président de la république, la pandémie nous impose un nouveau confinement, qui aura des répercussions directes sur la pratique de la chasse sur l’ensemble du territoire.
Tout d’abord concernant la grippe aviaire, la DGAL nous donnera sa réponse dans les jours qui viennent sur le transport et l’attache des appelants en zone ZRP. Devant l’urgence imposée par la COVID 19, l’ANSES n’a pas encore pu donner son avis technique sur nos discussions.Pour le confinement, qui sera semblable à celui du printemps dernier, nous attendons que les circulaires arrivent dans les préfectures départementales. Dès demain, chaque président départemental ou régional de fédération discutera avec son préfet pour éclaircir de nombreux points liés à la pratique de la chasse. Je peux d’ores et déjà vous dire que si nous avons des missions de service public à maintenir au niveau de la chasse, certaines de nos activités ne pourront être compatibles avec les efforts demandés à chacun d’entre nous pour tenter d’enrayer la propagation de la maladie. Je vous demande de laisser aux fédérations le temps d’apprécier chaque situation locale, avant de vous tenir au courant sur la marche à suivre dans les prochains jours.
Je tiens également à m’excuser de ne pas pouvoir répondre aux centaines de messages privés que vous m’adressez, obligé de me concentrer en priorité sur les discussions avec tous nos interlocuteurs, dans le but de préserver le plus grand nombre de vos intérêts.
Prenez soin de vous et de vos proches, et restons unis dans cette période difficile que la maladie nous impose.
Amitiés en St Hubert
Willy Schraen »
Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

75 Commentaires

  1. je trouve ça honteux de privé les chasseurs de petit gibier vu le prix du permis de chasse évidement on autorise le gros gibier je suis pas d accord avec ça moi , ils pensent qu ‘a eux .

    • J habite dans les bois, moi je suis un fidèle becassier j ai payer un permis mais suite à ce covid je n’ai plus le droit de pratiquer ma passion ! ( ou on me rembourse ou on chasse au mois de mars) comme à l époque si non je prends mes chiens et je sors pour cette heure ps pauvre willy merci pour notre argent et pas pour nous

  2. je suis d’accord quant j’entends certains dire qu’ils faut penser à ceux qui sont dans les hopitaux et aux soignants mais dans ma région ou les chasseurs de petits gibiers sont confinés chez eux et quant on voit les chasseurs de gros gibiers déambules toute la journée dans les bois et ça 3 jours par semaine comment voulez vous qu’on s’ent sorte.ou est légalité c’est tout le monde ou personne.la population de gros gibiers est tres faible et le plus gros des dégats est passé vu que les maîs sont coupés.un peu plus d’égalitée ne nuirait à personne.

  3. Et tous les non chasseurs qui aimeraient aussi (vraiment) profiter de la nature sans risquer de se faire tirer dessus ?
    « Le seul mois de novembre correspond au quart du prélèvement annuel de grands gibiers, souligne la fédération des chasseurs de la Somme. Si cette régulation n’est pas réalisée, les populations vont exploser en 2021 et les dégâts agricoles atteindront un niveau insupportable. L’impossibilité de chasser durant un mois remet en cause l’indemnisation des dégâts agricole par le monde de la chasse », ajoute-t-elle. La fédération demande déjà un « report de la fermeture au bois du lièvre et du faisan ». »
    Si on on évitait d’élever des faisans et de les lâcher pour le seul plaisir des chasseurs, on n’aurait pas à gérer leurs dégâts éventuels ! On nage en pleine bouffonnerie

    • oulah! attention aux menaces! tu vas finir par avoir des ennuis! ,c’est à cause de ces propos que les chasseurs passent pour des sauvages qui ne respecte rien!

  4. je chasse uniquement le lièvre tout seul ou est le risque covid ? la chasse individuelle devrait être autoriser mieux vaut être en pleine nature que d aller refaire le monde en discutant avec ses voisins

  5. Comme d’autres activités pratiquées en milieu rural la chasse n’est pas concernée par la lutte contre le COVID
    En ce qui me concerne je suis beaucoup plus exposé en confinement que lorsque je suis à la chasse avec mon chien ou mes appelants à plusieurs kilomètres de la civilisation. !!!!!

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici