VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Coup de filet de l’OFB : 13 braconniers contrôlés, 12 fusils et du matériel saisi en Gironde

L’Office Français de la Biodiversité a réalisé un coup de filet en Gironde ou 13 braconniers ont été pris en flagrant délit. Ces derniers pensaient pouvoir faire n’importe quoi en toute impunité sous-couvert du fait qu’ils se trouvaient sur le territoire de deux chasses commerciales.

Alvis audio spéciale chasse

Le braconnage était soigneusement organisé.

Les gibiers visés par les braconniers étaient principalement les alouettes et les grives. Pour réussir à tirer un maximum d’oiseaux, des filets de capture et des enceintes sans fil étaient utilisés. Les enceintes diffusent des chants qui attirent irrémédiablement les oiseaux recherchés et l’équipe de braconniers n’avait donc plus qu’à abattre grives et alouettes en quantité. Ces techniques sont bien évidemment strictement interdites à la chasse.

Une fois sur place, les agents de l’OFB ont pu constater l’utilisation de ce matériel interdit et ont donc procédé aux saisies qui s’imposaient.


Les hauts-parleurs, enceintes et 12 fusils ont été retirés à leurs propriétaires sur le champ. Un certain nombre de fusils n’étaient d’ailleurs pas utilisés légalement et s’ajoute à cela que plusieurs des braconniers n’avaient même pas de permis de chasse valide.

Le fait de chasser dans un territoire dit « de chasse commerciale » ne dispense pas de respecter la législation mais il semble que l’équipe contrôlée par l’OFB n’en tenait pas compte.

Le préjudice causé par un tel braconnage sur les alouettes et les grives est estimé à plusieurs milliers d’oiseaux.

Le flagrant délit a été constaté après une enquête qui aura duré plusieurs mois.

L’Office Français de la Biodiversité de Gironde a annoncé avoir réalisé cette opération de contrôle durant lequel des braconniers ont pu être verbalisés après avoir été surpris en flagrant délit et ne cache pas sa satisfaction.


Il aura fallut près de 6 mois aux agents de l’OFB pour préparer cette intervention et identifier les braconniers qui participaient à ces journées illégales au sein de deux chasses commerciales de Gironde avant d’intervenir.

Cette opération aura permis de mettre fin aux agissements de 13 braconniers et de saisir le matériel qui aura servi à cette pratique totalement illégale de la chasse mais la colère est forte du côté des chasseurs qui dénoncent ces pratiques.

Interrogé par les journalistes du Figaro, le Président de la Fédération des chasseurs de Gironde à appelé à la plus grande sévérité envers les braconniers :

« Est-ce qu’on peut appeler ça de la chasse ? C’est du braconnage. Dans ces chasses commerciales, ils se sentent en zone de non-droit et ils pensent pouvoir agir en toute impunité ».


Le parquet de Bordeaux va être saisi de l’affaire et devra prononcer les sanctions qui s’imposeront aux 13 braconniers contrôlés par l’OFB. Ces derniers risquent une confiscation totale de tous les objets saisis et une amende pouvant aller jusqu’à 1500 euros.

Brard et Sarran

16 réflexions sur « Coup de filet de l’OFB : 13 braconniers contrôlés, 12 fusils et du matériel saisi en Gironde »

  1. Ce n’est pas en sanctionnant ces actions de façon aussi ridicule qu’on réussira à éradiquer ces agissements honteux et néfastes à la crédibilité de l’énorme majorité des vrais chasseurs. En dessous de 15000 euros d’amende,confiscation des objets saisis,et saisie des véhicules utilisés en bande organisée. Il est indis pensable de
    prendre la mesure de la nuisance de ces terroristes pour l’avenir de notre sport.

  2. Cela fait plusieurs années que la garderie était au courant car de nombreux chasseurs savaient et en parlaient ouvertement.
    Certains de ces braconniers tuaient annuellement jusqu’à 2000 grives tirées au vol ou posées. Le prix de l’action pour cette chasse que n’ignoraient pas les gérants de ces territoires se situait autour de 600€.
    La sanction minimum en plus de l’amende et de la confiscation du matériel doit être au moins une interdiction de chasser d’une durée de 3 ans et mieux à vie pour dissuader tous les viandars de cet acabit qui portent un tort considérable aux vrais chasseurs et à l’écosystème.

  3. Aux associations anti-chasse qui se frottent les mains et à qui cet évènement va apporter de l’eau à leur moulin, on leur rappelle que ces « péquenots » ne sont pas des chasseurs mais des abrutis. Aucun chasseur digne de ce nom ne cautionne ces comportements, qu’on se le dise.

  4. j espère qu’ il seront plus sévèrement puni 1500e c est rien les associations anti chasse qu’ ils sortent de leurs trous pour que la sanction soit plus lourde en prison ferme et argent plus d un milliers d oiseaux vous vous rendez compte. En plus les écologistes font la chasse aux traditions

    1. Ces individus ne sont pas défendables, mais on sent bien parmi les commentaires certaines jubilations à base d’anti chasse primaire, sans rapport avec le souci d’éthique…

  5. Ces gens-là ne sont pas des chasseurs.
    Un « porteur de fusil » ne doit pas être confondu avec un chasseur. Ces abrutis donnent de la chasse une image fausse qui est ensuite exploitée par les associations anti-chasse.
    C’est triste.

  6. N’étant pas fan de la chasse (pour ne pas dire contre dans la plupart des cas), je suis rassuré de voir la dénonciation de ce genre de braconniers sans foi ni loi de votre part et suis agréablement surpris par les commentaires précédents. Bravo.

  7. C’est lamentable est pas digne d’un chasseur !!! C’est une très mauvaise image de la chasse..ou ceux qui vont prendre connaissance des faits vont porter un jugement très négatif sur l’ensemble des chasseurs….

  8. Saisir un fusil et payer 1500 euros d amende…pfff
    j espère que la fédé et des asso tel la LPO seront partie civil sinon la sanction n est franchement pas a la hauteur des agissements qui discréditent une pratique déjà fort décriée. On est a une année lumière de ce que devrait être la chasse

    1. Ce n’est pas de la chasse, c’est du braconnage. La chasse est une activité « légale », le braconnage est un « délit ». Il faut bien le rappeler aux personnes naïves, malheureusement victimes de la propagande des associations anti chasse qui ne vont pas rater l’occasion de taper sur les « méchants chasseurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Des bécasses font le show devant un piège photographique

[Vidéo] Des bécasses font le show devant un piège photographique

L'utilisation de pièges photographiques capables de prendre des clichés ou des vidéos instantanées se démocratise et de plus en plus...

2 mars 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.