VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Les chasseurs au chevet du lapin dans l’Aude

Le lapin est un animal iconique de la chasse au petit gibier et représente souvent le gibier de prédilection de nombreux passionnés de chasse aux chiens d’arrêt. Même si la plume est souvent considérée comme l’essentiel du petit gibier, une grande partie des nemrods est littéralement amoureuse de la chasse au lapin.


Malheureusement, le lapin n’est plus aussi présent que jadis sur l’intégralité du territoire Français. Leur représentation est assez disparate selon les biotopes et selon les départements.

Dans certains endroits, les lapins vont se développer au point de devenir une nuisance pour la biodiversité, les cultures et les jardins. Dans d’autres, les lapins ne sont plus qu’un souvenir, victimes de prédateurs très présents, de maladie et de destruction de leurs habitats.


Pour rééquilibrer les populations de lapins, les chasseurs prennent les choses en main. Comme les chasseurs du Nord qui se sont mobilisés pour le lapin, les chasseurs de l’Aude leur emboîte le pas et font le nécessaire pour réimplanter Jeannot là ou il a quasiment disparu.

Dans l’Aude, c’est surtout le VHD qui est responsable de la forte baisse des populations de lapins. Le VHD est une maladie hémorragique hautement contagieuse qui touche les lapins domestiques et les lapins de garenne.

Pour remédier à cette situation, les chasseurs de l’Aude ont suivi leur Fédération, se sont fortement mobilisés et se sont mis au travail. Des garennes ont été construites pour accueillir de nouvelles colonies et des lapins ont été capturés pendant des furetages dans des secteurs ou les lapins sont très nombreux en Haute-Garonne.

L’action n’en est qu’à ses débuts mais à termes, la Fédération prévoit la construction de garennes sur 15 territoires sur lesquels les chasseurs seront responsables de la réimplantation des lapins.


Au delà de rééquilibrer les populations sur le territoire Français, faire revenir le lapin sur des secteurs dont il avait disparu permettrait également de faire revenir à leurs activités cynégétiques des chasseurs qui ont perdu l’envie, en même temps que leurs gibiers favoris.

5 réflexions sur « Les chasseurs au chevet du lapin dans l’Aude »

  1. ont a trop détruit les espaces de reproduction du lapin et du petit gibiers de nidification ont bâtit partout pour construire ,

  2. Un retour attendu depuis longtemps partout en france, mais le VHD n’a pas du arriver tout seul comme la mixo .
    On ne reverra jamais le retour du lapin , on prefere depenser des millions pour chasser le sanglier au lieu de l’eradiqué.
    La disparition du petit gibier est due au grand gibier et les chasseurs vont suivrent .

  3. bonjour c’est une bonne choses de faites mais faudrait le faire partout le lapin ont la trop longtemps classer nuisible

  4. quand les fédé prendront-elles la décision de réintroduire le lapin?
    Le petit gibier disparait de plus en plus, a par les plans d’aménagement pour le grand gibier, rien est fait pour la chasse devant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un chevreuil coincé dans un bar au milieu des clients

[Vidéo] Un chevreuil coincé dans un bar au milieu des clients

On savait bien que la période des bourgeons est propices aux écarts de conduite des chevreuils dans leur milieu naturel...

27 mai 2024 Aucun commentaire
×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.