Actualité de la Chasse Chasse en France Pierre Rigaux appelle à victimiser un bar qui supporte le déterrage

En Bretagne à Scaër le Bar « La Chope » supporte à sa manière le déterrage. En effet, le propriétaire a décidé d’offrir des tee-shirt à l’effigie des équipages. Bonne idée, car rien ne vaut d’allez faire un tour au bar du coin afin de se désaltérer après une matinée à transpirer !

Seulement le Zorro de l’écologie, le caliméro verdâtres pour les intimes, alias Pierre Rigaux est tombé sur l’info… L’homme connu pour manipuler les foules contre les chasseurs à travers les réseaux sociaux mais également les jeter en pâture dés que l’occasion se présente, à appelé publiquement ses « fans » à laisser un avis sur l’établissement sur Google.

Bien entendu Pierre Rigaux invite sa communauté à laisser un avis « sympa », c’est à dire très ironiquement à les pourrir. Et c’est précisément ce qui s’est passé, en quelques minutes des centaines de commentaires diffamatoire sont apparu sur la fiche de l’établissement sur Google.

Bar de blaieaux, d’alcooliques, au personnel peu serviable, à l’hygiène désastreuse, tout y passe et tous sont diffamatoires puisque la majorité de ses avis proviennent de personnes n’ayant jamais mis un pied dans l’établissement ni même ne sachant le situer sur une carte.

Cette appel au lynchage publique est devenu monnaie courante dans le monde l’antispécisme et de la « cause animale », espérons que les propriétaires porterons plainte.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

13 Commentaires

  1. A Geo01,

    Doume n’a jamais parlé de faire rendre la justice par les sénateurs et les députés, en revanche ces élus votent les lois que doivent faire appliquer les tribunaux dans leurs rendus.

    Voilà le fonctionnement dans notre pays.

    Au fait, l’heure approche sur la conclusion de des études de la commission sénatoriale au sujet des financements (avec application d’avantages fiscaux) occultes de ces structures dites pour « la défense des animaux ».

    Au fait, il se dit qu’un écolos sur trois est toujours plus con que les deux autres.

    Ils (politiques verts de gris) veulent changer de nom (déclaration du grand ventilateur), fantastique, la nature ne les importe peu, c’est leur gros « melon » qu’ils cherchent à conserver !

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici