Actualité de la Chasse Chasse en France Seine-et-Marne, des stages sécurité d’un genre nouveau

En Seine et Marne, c’est une véritable révolution qui vient de s’opérer en ce qui concerne les condamnations pour les chasseurs auteurs d’acte dangereux au petit gibier ou de non respects des consignes de sécurité en action de chasse en battue au grand gibier.



En effet, suite à une convention tripartite signée entre la FDC77, l’Office Français pour la Biodiversité et le Tribunal de Grande Instance de Meaux, les auteurs d’infraction à la chasse par défaut de sécurité se verront contraint à un stage de sensibilisation des dangers à la chasse, une solution alternative à une condamnation et à une amende. Cette possibilité pédagogique a de plus la vertu de désengorger les tribunaux. Voilà donc un type de condamnation d’un nouveau genre qui mise plus sur la prise de conscience et la pédagogie que sur 100% répressif.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

3 Commentaires

  1. Une révolution??…Pffff….ridicule & irresponsable. En plus à la place de sanctions, je rêve.
    Les gens dangereux ça s’exclue définitivement, ça ne s’éduque pas, de l’éducation et de la sensibilisation il y en a eu assez. La révolution ça aurait été que la fédération décide de ne plus leur octroyer de renouvellement de permis.
    Pourquoi pas un permis à points pendant qu’on y est?! Une balle dans un véhicule 2 points, dans une habitation 4 points….et puis après on ferait des stages de rattrapage pour tout récupérer ?
    Est ce qu’on va finir par prendre conscience des enjeux et prendre de vraies mesures radicales.

    • Bonjour
      Je dirai que ca peut être une alternative, mais dans la pratique ce ne sera pa efficace car ce sont toujours les memes qui font des tirs dangereux. Dans certaines chasses où l’euros regne en maitre, ca s’arrange avec journee baton ou caisse de champagne tant qu’il n’y a pas de mort ou de blesse.
      Et puis dans certaines regions où les chasseurs veillissants sont moins nombreux, on se retient a virer l’auteur d’un tir dangereux, car on le « connait », on chasse sur sese terres c’est un copain, bref tout est bon pour ne rien faire……jusqu’à ce qu’il y est un malheur………et là alors ce sont des « on le savait ce n’est pas la premirer fois  » etc……..

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici