Actualité de la Chasse Chasse en France Six miradors tronçonnés dans le Gard ce week-end

C’est encore une fois sur la commune de Saint-Julien-de-Peyrolas que six miradors ont été vandalisés. Déjà en avril dernier, l’association de chasse locale avait subi des dégradations sur ses installations avec celles d’une commune voisine.

Ce sont les chasseurs qui ont découvert que les six miradors, situés dans des endroits difficiles d’accès, avaient été tronçonnés ce week-end. C’est manifestement une nouvelle attaque qui est portée aux équipements qui permettent d’assurer plus de sécurité lors des battues ainsi qu’une volonté de nuire à l’association locale de chasse.

Il y a fort à parier que ces dégradations ne sont pas prêtes de s’arrêter puisque les anti-chasse se moquent ouvertement de la justice vis-à-vis des risques encourus lorsqu’ils cassent les équipements de chasse et vandalisent les lieux de rendez-vous des chasseurs.



La société de chasse de Saint-Julien-de-Peyrolas a porté plainte en gendarmerie et les miradors devront, une fois de plus, être remplacés par les chasseurs.

Source et photo.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

6 Commentaires

  1. tres triste de voir des miradors detruits .
    seul probleme c’est de les reconstruires ou de nouveau dans le temps , le risque de les revoir au sol , sans que d’ici la , les forces de l’ordre arrivent a calmer , cette population destructrice .
    la pensée existe oui et tant mieux , mais la tolerence et le respect d’autrui , et primordial ( dans le raisonnable )
    ce que les destructeurs ont oublies

  2. Cela me rappelle une histoire où des écolos avaient crevé des pneus de gabionneurs garés, pas très intelligents, ces « écolos » avaient voulu récidiver la semaine suivante, seulement ils étaient attendus, une fois mis à poil et leurs vêtements et clés de voiture jetés (après tout un écolo n’a pas à avoir de véhicule) dans la Dives voisine (c’était en décembre), ils avaient l’air nettement moins malins. Leur plainte a été classée sans suite par les gendarmes. Plus jamais on a vu de tels actes. Ce qui n’empêche pas que tout le monde doit être vigilant et solidaire

    • La guerre des boutons doit reprendre…. Les pièges photographiques doivent être posés pour chaque mirador et informer les propriétaires en temps réel ainsi la marée chaussée pourra avoir des flags… je ne vois plus que ça comme solution…

  3. Ces pseudos « Ecolos » des villes et du béton, continuent leurs méfaits de nuit sans avoir les couilles de montrer leurs visages… Comme je le disais précédemment : de toutes façon ils n’en ont pas ! Le jour où il va y avoir un vrai « incident » et des blessés du cotés des « pastèques » se rapproche ! Il ne faudra pas dire : « on ne vous avez pas prévenu » ! Surtout pas !!! Ce jour va arriver et la faute reviendra au Préfet du Département où il y aura eu les incidents (donc aux politiques et aux Macronistes) qui ne font pas respecter la Loi !
    Si l’État n’est plus capable d’assurer la sécurité des biens et des personnes : alors je ne vois qu’une solution …

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici