Actualité de la Chasse Chasse en France Subventions accordées aux chasseurs : remettons l’église au milieu du village

Alors que depuis la fin de la semaine dernière la nouvelle marotte des verdâtres et autres journalistes peu informés est la soit disant explosion des subventions accordées par l’Etat aux chasseurs (de 27 000€ en 2017 à 6 300 000€ en 2021) nous vous partageons un courrier d’Eddie Puyjalon, à ce sujet.

L’actuel Président du Mouvement de la Ruralité est toujours aussi pointu et piquant dans ses analyses, surtout quand s’agit de tacler EELV et consorts

Pour le Mouvement de la Ruralité, on est bien loin d’un cadeau d’Etat !

On est loin des cadeaux annoncés par les écologistes et même par certains chasseurs vis-à-vis d’Emmanuel Macron ! Il faut se rappeler qu’à une époque de nombreuses fédérations de chasse ont fait un joli cadeau financier à l’Office National de la Chasse (notamment la Gironde) et à hauteur de plusieurs millions d’euros…

De plus, les écologistes devraient balayer devant leur porte, car, de nombreuses associations satellites ponctionnent les subventions nationales et européennes pour des dossiers fallacieux mais qu’ils montent non pas en terme d’utilité publique ou environnementale, mais en fonction d’équivalant salaire annuel (Exemple « Etude sur le crapaud commun »). Il en est ainsi des subventions où certains déposent des dossiers inutiles et redondant mais pour capter de l’argent publique et assurer le train de vie de l’association, pire, avec cet argent ils pourront intenter des recours contre des décisions d’Etat…

Le permis de chasser à 200 € n’a en rien créé comme appel d’air en nombre de porteur de permis, pire, cette année certaines fédérations s’inquiètent de la baisse de validation des permis de chasser.

Les fédérations de chasse assurent de nouvelles missions, comme la gestion des ACCA, les plans de chasse individuels en remplacement de certains services d’Etat et donc justifie la compension financière …

Contrairement à ceux qui affirment que la présidence MACRON a été une bonne période pour la chasse française avec pour seule capacité à citer à son actif :

La validation du permis de chasser national à 200 euros !

Nous savons rendre à César ce qui lui appartient car c’est en réalité à la célèbre Dominique VOYNET et sa loi chasse de 2000, votée pour apaiser la chasse, que nous devons l’arrêt et la disparition de sommes finançant l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) pour l’indemnisation des dégâts de grand-gibier à hauteur de 18 à 20 millions d’euros par an selon une source de la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC).

Renvoyant ainsi, aux fédérations départementales le soin d’indemniser les dégâts de grand gibier, ce qui 20 ans plus tard place quelques fédérations en quasi-faillite…

Alors, le rôle du Président Macron dans cela : Avoir mis fin à une ponction financière illégale durant près de 20 ans sur le dos des chasseurs !

Il s’agit en fait d’une captation frauduleuse de l’argent des chasseurs soit au bas mot 300millions d’euros car il s’agit plus d’un scandale d’État qu’un cadeau d’État…

Il s’agit d’une perte de chance considérable pour les chasseurs et les fédérations d’utiliser cet argent à des fins plus utiles et au profit des chasseurs !

Il est donc FAUX d’attribuer le passage du permis national à 200 euros comme un cadeau de la Présidence MACRON, mais plus comme un retour d’une dette d’Etat !

D’autant, que pour les chasseurs ne validant qu’un permis départemental, ils n’ont pas bénéficié de remise comme pour les souscripteurs du national ! Il n’y a eu aucun cadeau. Par contre, les titulaires du départemental ont souvent vu leur contribution augmenter via l’augmentation de l’indemnisation des dégâts tout en perdant également l’exercice de chasse dans les communes limitrophes. Enfin, il est probable que de nombreux chasseurs n’ayant pas eu d’utilité à utiliser le permis national reviennent au départemental rapidement…

Très peu de chasseurs savent que l’État leur doit plus de 300 millions d’euros depuis près de 20 ans et que personne n’a demandaé le remboursement.

La loi chasse du 26 juillet 2000 avait aussi confié l’émission de permis de chasse aux Fédérations Départementales des Chasseurs (FDC) en donnant par principe à celles-ci la somme de neuf euros par permis. Mais c’est encore et toujours l’ONCFS qui semble avoir perçu cette jolie cagnotte et cela n’a jamais été régularisé.

Même si l’addition n’est pas totalement juste, il y a là manifestement une somme que les chasseurs n’ont pas perçue et on est bien loin du cadeau imaginaire dénoncé par EELV.

Enfin, contrairement à de nombreuses ONG environnementales, les chasseurs gèrent, entretiennent la nature, réalisent des dossiers scientifiques, aident les animaux durant les périodes difficiles et bien d’autres actions de terrain sur leur fond propre.

C’est un mauvais procès d’intention formulé par EELV, alors que nous avons vu des subventions d’Etat reconduites sans demande à des associations environnementales…. Attention aux arroseurs arrosés !

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

4 Commentaires

    • En ce qui me concerne, dans la souscription de mon permis de chasser, je paie à l’état une redevance de 45,90€ et un timbre fiscal de 9€, total : 54,90€, Ca c’est la réalité des choses.

      Essuyez vos larmes de crocodile, combien donnez vous chaque année à l’état pour la nature ?
      RIEN, votre préoccupation :
      Les réseaux sociaux pour y cracher du venin mal venu en l’occurrence.

      Où étiez vous lors deux deux incendies de Gironde et des Landes ainsi que dans bien des régions ?
      A la plage à vous griller les fesses.

      Nous, chasseurs nous étions sur le terrain pour apporter notre aide aux pompiers, aux populations, aux animaux (sauvages et domestiques), nous avons régulièrement apporter de l’eau dans des abreuvoirs pour les animaux sauvages, . . .

      Vous comprendrez donc que vos larmes sont insignifiantes tant votre connerie est immonde.

    • C’est vrai que c’est à pleurer. Nous prelevons des animaux c’est vrai mais sans les chasseurs certaines espèces n existerait plus. Et d’autres très invasives seraient un fléau pour l’agriculture et la civiculture. Nous travaillons sur le terrain toute l’année et j’invite les septiques à contacter les fédération de leur région pour voir le travail qui et fait avant de dire n’importe quoi

    • Apparemment la vérité vous dérange , on vous explique tout simplement , en toute transparence a quoi serve ces subventions uniquement pour répondre a vos attaques souvent fausses.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici