Actualité de la Chasse Chasse en France Tollé dans les médias lorsque Willy Schraen dit que les promeneurs n’ont...

Il semblerait que le Président de la Fédération Nationale des chasseurs ait touché la corde sensible en expliquant à la télévision que non, la nature n’appartient pas à tout le monde et qu’il faut respecter les propriétés privées.

Les propos de Willy Schraen lors de sont intervention sur LCP ont été allègrement déformés par la presse pour en faire des titres vendeurs, comme si l’objectif était de confiner les gens chez eux pour qu’ils se promènent dans leur salon.

Ses paroles n’ont rien de scandaleuses, bien au contraire, ils ramènent tout le monde à la réalité des choses et rappellent que 85% du territoire en France est privé.

Jusqu’ici, que ce soit à la campagne ou en forêt, les propriétaires acceptaient volontiers la présence de tous les usagers de la nature, sportifs comme promeneurs ou encore ramasseurs de champignons.

Pourtant, le manque de respect de plus en plus flagrant envers les propriétaires et les locataires de ces propriétés par ces personnes engage de moins en moins à les accepter. Ces derniers ont tendance à penser, à tort, qu’ils ont des droits sur les parcelles en question.

La réalité est évidemment tout autre et c’est pour cela qu’en fin de saison de chasse, des pancartes « Accès interdit aux promeneurs » ont commencé à fleurir sur les territoires privés alors qu’ils étaient encore accessibles à tous il y a peu de temps encore.

Finalement, les personnes qui ne respectaient ni les propriétaires terriens ni les chasseurs (propriétaires ou locataires) ont l’air surprises qu’aujourd’hui ces derniers ne les acceptent plus, comme s’ils découvraient qu’on ne peut pas faire ce que l’on veut chez les autres.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

77 Commentaires

  1. Je propose à tous les contestataires idéologues chasseurs sportifs chercheurs de merdes etc…. d’aller passer une petite année en Ukraine pour leurs donner un avant gout de ce que pourrait devenir notre pays . Ceux qui en reviendrons aurons peut être acquis un peu de sagesse et de respect pour les autres .

  2. A Martine MURGUET
    Sur les domaines communaux ou domaniaux ?
    Les domaines communaux peuvent faire l’objet d’une cession onéreuse du droit de chasse, ceci étant bien sur réglementé, le règlement est disponible en mairie.
    Les forêts domaniales étant un bien privé de l’état géré par l’ONF.
    L’ONF vend sur adjudications des coupes de bois et des droits de chasse (souvent de fois attribués pour 3 ans) avec des objectifs contractuels.
    L’accès en forêt domaniale y est très règlementé, les promenades sont autorisées uniquement sur les sentiers balisés
    Lorsqu’il y a chasse, l’accès est interdit à toute personne sauf les chasseurs.
    Les jours de chasse sont déclarés sur un planning dont l’accès est publique.
    Les animaux sauvages appartiennent à personne, mais vous ne pouvez pas vous balader à votre guise sur des parcelles agricoles sans l’autorisation du propriétaire ou de l’exploitant (Métayage ou fermage).
    Attention aux propriétés où il est indiqué « propriété privée, défense d’entrée », une intrusion est une infraction pour violation de propriété privée. Il en va de même pour le ramassage de fruits (châtaignes, marrons, murs, . . .) cueillettes de champignons, cueillettes de fleurs (muguet sauvage, jonquilles, houx, fragon, jacinthes sauvages, . . .) c’est qualifié de vol et punissable à ce titre.
    C’est simple l’organisation de la société et surtout il faut se respecter surtout aujourd’hui les paysans chasseurs

    Pour profiter de ces espaces, il convient de vous convertir au métier de paysan, attention il n’y a pas d’horaire du style 8h/12h 14h/18h ni vacances d’hiver et/ou d’été.

  3. Personnellement un peu sceptique, compte tenu du fait que les non-chasseurs victimes d’incidents ou d’accidents ne se baladent pas spécialement dans des propriétés privées, mais souvent sur des chemins ruraux, des chemins balisés (donc convention avec le propriétaire), voire même sur des routes, ou dont même carrément dans leur propre propriété.

  4. On peut ergoter à perte de vue…. spécificité bien française.
    %e droit c’est le droit, et la propriété privée, grande ou petite, c’est sacré.
    W. Schraen a remis les pendules à l’heure et c’est très bien comme ça !
    Avant il existait un consensus, un savoir-vivre ensemble.
    Les Verts l’ont détruit.
    Il faudra du temps pour recoller les morceaux.
    Quant à attiser la colère des antis, on s’en fout, le temps du calme et de la réserve est passé.
    Désormais ce sera oeil pour oeil et dent pour dent.

  5. On peut ergoter à perte de vue…. spécificité bien française.
    %e droit c’est le droit, et la propriété privée, grande ou petite, c’est sacré.
    W. Schraen a remis les pendules à l’heure et c’est très bien comme ça !
    Avant il existait un consensus, un savoir-vivre ensemble.
    Les Verts l’ont détruit.
    Il faudra du temps pour recoller les morceaux.
    Quant à attiser la colère des antis, on s’en fout, le temps du calme et de la réserve est passé.
    Désormais ce sera oeil pour oeil et dent pour dent.

    • Il y a que deux endroits où les chasseur ne se gène pas c est chez eux et chez les autres !!
      Il se croit ou et se prends pour qui ce mec

  6. Bonjour,
    J’ai une petite dizaine d’hectares que j’ai fini par interdire à la chasse en raison de divers abus des chasseurs, les autres usagers ne me dérangent pas, sauf exception bien sur, notamment un cueilleur de champignon un peu intrusif, qui s’est avéré être aussi un chasseur, et quelques bobos qui viennent picniquer dans les prés prêts à être fauchés.
    Malgré l’interdiction, certains chasseurs tentent de passer outre, ratissent avec leur chiens, ou détruisent mes pancartes, et je ne parle pas des nourrissoirs avec distributeurs automatiques, juste à côté des patures.
    Alors question respect de la protpriété privée, les chasseurs sont mal placés pour donner des leçons !

    • Bonjour
      Si vous avez interdit la chasse sur 10 ha et vous en avez le droit vous mais vous ne pouvez interdire les chiens de traverser votre terrain ou les chasseurs de venir les récupérer .
      Un chasseur est en action de chasse uniquement lorsque son fusil est chargé ou lorsque il ordonne au chien de chercher . Pour plus de quiétude vous pouvez clôturer mais après il ne faudra pas critiquer les enclos ni la perte de biodiversité

    • yannick moi je suis très ami avec georges clooney qui m a présenté monica belluci …. j ai passé des vacances de reve dans mon ile aux seychelles….

      c est très réaliste aussi n est ce pas , mais bon si vous avez un récepissé de plainte a la gendarmerie publiez le…..

    • Menteur que vous êtes.
      Vos affabulations ne font rire que les vrais paysans.

      ACCA ou association la différence est importante si votre histoire est vraie !

  7. Rappelez nous qu’elle est la portée d’une balle, où ,des plombs, et est ce qu’elles sont dressées pour s’arrêter à la limite des propriétés privées, merci

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici