Actualité de la Chasse Petit gibier L’ANCGE offre 12 000€ pour tenter de sauver le fuligule milouin

Il y a encore 10 ou 15 ans l’ANCGE était la plus grande, et surtout la plus forte association de chasseurs de gibier d’eau. Pas un avis au sujet des zones humides ou de la chasse du gibier d’eau ne pouvait être émis sans passer par elle. Depuis, l’ANCGE a perdu un peu de sa superbe, pour diverses raisons, elle n’en reste pas moins une association très importante, qui continue d’agir à l’image de ce partenariat avec l’OMPO que l’association va soutenir financièrement.



Lors de sa 6ème Réunion des parties, l’AEWA a entériné le classement du fuligule milouin dans la catégorie « vulnérable » de la Liste rouge mondiale des oiseaux menacés de l’UICN par la Résolution 6.1, adoptée à Bonn, en novembre 2015.

Ce classement menace directement le maintien de la chasse de cette espèce, dont la démographie baisse nettement depuis plusieurs années, notamment sur ses principaux sites de nidifications en Europe Centrale.

En 2017, l’OMPO a engagé une étude visant à intensifier son activité sur cette espèce. L’objectif prioritaire est de cerner les raisons inexpliquées de son déclin sur les grands lacs d’Europe orientale, où se trouve un bastion fort de couples nicheurs. A titre d’exemple, en Lettonie, au Lac Engure, on compte aujourd’hui une centaine de couples nicheurs alors que le lac en accueillait 1 300 entre 1970 et 1980.

Souhaitant éviter la mise sous moratoire de cette espèce lors de la prochaine réunion des parties de l’AEWA en décembre 2018, l’ANCGE a décidé de signer une Convention de partenariat et d’octroyer une aide financière de 12 000 euros à l’OMPO dans le cadre de cette étude. L’ANCGE espère donner un essor conséquent à ce programme, permettant alors de justifier l’engagement d’une étude solide auprès de l’AEWA, témoignant ainsi de la bonne volonté des chasseurs français à œuvrer pour la conservation de l’avifaune migratrice.

L’objectif est d’éviter le moratoire et de tendre si possible vers la mise en place d’un plan d’action sans suspension de la chasse.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

2 Commentaires

  1. Pour info, on a probablement encore plus de 600 couples de milouins sur le lac de grand-lieu bien que les effectifs aient chuté sévèrement depuis 5 ans (la faute aux niveau d’eau). Cette année plus de 400 nichées y ont été dénombré ce qui en fait un des meilleurs sites de reproduction Européen.
    Par ailleurs, notre équipe réalise des recherches sur l’espèce depuis près de 15 ans, deux thèses et au moins 8 publications originales sont désormais disponibles. D’autres sont en cour de finalisation. Grâce à ces travaux, les chasseurs pourront continuer à prélever des milouins.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici