Actualité de la Chasse Petit gibier Le choucas représente 1.4 millions d’euros de dégâts dans le Finistère

Les exploitants agricoles sont excédés par la situation. Le choucas est une espèce de corvidé qui est encore aujourd’hui classée parmi les oiseaux protégés en France. Pourtant, sa prolifération donne parfois lieu a des autorisations de prélèvements sur des zones géographiques précises, souvent en Bretagne et en Pays de la Loire ou il est très présent.



Dans le Finistère, sur l’année 2020, il a été observé un montant total des dégâts occasionnés par le choucas de 1.4 millions d’euros pour une surface de 990 hectares. Un agriculteur bio du département s’est exprimé dans le Télégramme sur ce sujet :

« Nous plantons les échalotes à un bout du champ, à l’autre bout, les choucas les enlèvent. Ça fait des années que ça dure et ce n’est plus possible. Je suis à 80 heures d’heures supplémentaires à l’hectare pour replanter. Pour le maïs, il faut ressemer, avec moins de rendement. »


Actuellement, la préfecture du Finistère autorise le prélèvement de 12 000 choucas sur l’année. C’est bien insuffisant pour les agriculteurs qui souhaitent voir retirer le choucas dans la liste des espèces protégées.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

2 Commentaires

  1. Mon pauvre amis …je crois pas trop que pompili va retirer les corbeaux de la liste des espèces
    protégés ! avec les fables de Lafontaine …c’est un animal qui est en voie de sacralisation…comme beaucoup d’animaux de WALDISNEY ! Faudra trouver autre chose pour leurs faire peur ! c’est comme le cerf qui est le roi de la forêt …je sais pas si va être encore lontemps chasser ?

  2. Attention si demain il figure sur la liste des espèces chassables c’est encore nous qui allons payer les dégâts
    Alors que là ça fait comme le loup c’est la princesse qui casque

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici