Actualité de la Chasse Grand gibier Des nouvelles de Louis, gravement blessé par un sanglier il y a...

Début Novembre, Louis, un jeune chasseur des Bouches-du-Rhône, était venu nous raconter sur Chasse Passion son grave accident de chasse avec un sanglier.

Un sanglier de 93 kilos a chargé Louis et lui a ouvert tout le bras, sectionnant de nombreux muscles au passage. Plusieurs de nos lecteurs ont demandé des nouvelles de Louis, nous l’avons donc contacté et il nous a gentilment écrit pour faire le point.

Bonsoir amis chasseurs, Hier cela faisait un mois jour pour jour que j’ai eu mon accident de chasse. Le jour où ce sanglier blessé m’a chargé et m’a ouvert le bras.



Suite à mon hospitalisation s’en est suivit des jours de souffrances. Je n’ai pas dormi les deux premiers jours lors de mon arrivée chez moi, de douleur J’en criais! Je prennais quinze médicaments par jour et ce pendant deux semaines.

Chaque jour une infirmière venait à la maison pour me changer le pansement et mobiliser mes drains. Lorsque je suis retourné à l’hôpital, trois semaines après mon opération, le chirurgien m’a enlevé les points.

Et depuis ce jour, là j’ai commencé la kinésithérapie. Le premier soir je n’en ai pas dormi, un mal atroce juste le fait de faire bouger mon coude et mon poignet. Finalement je reçoit le compte rendu de mon opération et constate donc que deux des cinq muscles de l’avant-bras ne marcheront plus. Trop abîmés et irréparables. Ensuite quatres sur cinq étaient coupés au niveau de leurs liaisons avec le coude et le dernier, lui, était coupé au niveau du poignet.

De la charpie! J’ai donc compris pourquoi j’avais tant mal. Maintenant ça va beaucoup mieux, petit à petit avec la kinésithérapie et du travail personnel, j’arrive presque à tendre mon coude. Reste la liaison nerveuse qui va prendre au minimum un an.



J’ai pu reprendre à chasser mais pour l’instant que la bécasse, le sanglier j’y retournerai mais il me faut encore un peu de temps.

En tout cas, je constate cette solidarité entre chasseurs qui me fait chaud au cœur. Vous m’avez donné tout l’amour et le soutient dont j’ai eu besoin pour surmonter cette épreuve et je vous en remercie du fond du cœur.

Merci beaucoup à tout le monde et que Saint-Hubert soit avec vous.

Bravo Louis, pour ton courage et ta détermination, nous te souhaitons encore beaucoup de courage dans les mois de rééducation qui t’attendent.

 

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

2 Commentaires

  1. Impressionnant cette blessure,je voudrai lui demander s’il avait eu un épieux dans les mains, est ce qu’il aurait pû le contenir, c’est de véritable poignards qu’il doit avoir dans les mâchoires !
    Avous lire
    Cdt
    Haro Fernand

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici