Actualité de la Chasse Grand gibier Haute-Savoie pas de tir d’été au chevreuil et au renard

Suite à une consultation publique lancée par la préfecture au mois d’avril dernier par la préfecture de Haute-Savoie concernant le tir d’été du sanglier, du renard et du chevreuil, les chasseurs du département l’ont mauvaise, très mauvaise même.



Suite à une forte mobilisation des anti-chasses, largement aidés dans leur mobilisation par l’accident de chasse qui avait malheureusement coûté  la vie à un VTTiste dans le département, la préfecture a choisi d’interdire le tir d’été du chevreuil et du renard (période du 1er juin au 7 septembre) et d’autoriser seulement celui du sanglier, sous certaines conditions très strictes.

Ainsi les chasseurs hauts savoyards pourront uniquement affûter/approcher les sangliers 1 heure avant le lever du soleil jusqu’à 10h du matin, et après 19h jusqu’à 1 heure après le coucher du soleil. Et encore, pour ce faire, il faudra que des dégâts agricoles soient constatés sur la zone de chasse et qu’une cellule de crise (qui va la composer ?) valide les tirs.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

7 Commentaires

  1. A force de se croire intouchables et de n’entreprendre aucune action forte pour traiter la sécurité à la chasse dans son ensemble, ben voilà…gagné, on commence à nous interdire la chasse.
    Maintenant, je dis toujours que la meilleure action de contestation que pourraient mener les chasseurs, c’est la cessation jusqu’à nouvel ordre. Le préfet sera très content d’avoir à gérer toutes les conséquences de l’arrêt complet de la chasse dans son département.

    • Oui, mais les chasseurs restent redevable du remboursement des dégats. En France, droit de chasse = devoir de lutte contre les nuisibles. Plus habiles serait de faire la grêve du traitement des dossiers de demande de remboursement et demander que les associations d’autres usagers de la nature les prennent en charge en dehors des périodes de chasse.

      Les chasseurs allemands sont deux fois plus dangereux que les chasseurs français. Il y a 2 fois plus de morts par chasseur là-bas que chez nous. Pourtant, ils ont une bonne image. Nous avons perdu la bataille de la communication pendant des années. Heureusement, cela commence à changer.

  2. Tout à fait d’accord on devrait arrêter la chasse une saison pour voir les montants des dégâts voir qui va les payer et le manque à gagner pour l état…

  3. Le gibier n appartiens à personne,mais ce sont tout de même les chasseurs qui régulent, les espèces, qui paient les dégâts aux cultures,il me semble bien que l administration impose pour cette année et les années à venir,que les territoires interdit à la chasse,ou les sangliers en toute quietude,causant des dégâts seront taxés à l hectare,ce qui est normal.les chasseurs ne sont pas responsables des dégâts causés par ces animaux.Bien au contraire ils participent à leur régulation bénévolement

  4. Je suis triste pour les chasseurs de Haute-Savoie à l’approche ou à l’affut du chevreuil en tir d’été car je pratique moi-même cette chasse. C’est la chasse la moins dangereuse qui se pratique tôt le matin et tard le soir. A quand la révolte des chasseurs contre tous ces bobos ignares, éloignés des réalités de la nature et de la ruralité dont fait partie la chasse.Il faut savoir que c’est un minorité, mais on n’entend qu’eux; ils sont sans arrêt sur les réseaux sociaux à l’affut de la moindre opportunité pour baver sur les chasseurs, les éleveurs, les abattoirs etc. Le problème en France, ce sont les minorités qui sont le plus écoutées.
    A mon avis on ne se fait pas assez entendre, alors quand nous avons un moment, exprimons-nous.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici