VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 
tunet

Les gendarmes percutent une biche en allant sur les lieux d’un accident causé par un cerf

accident grand gibier

Ce vendredi 17 novembre, deux accidents consécutifs ont eu lieu dans la soirée à cause du grand gibier. Un automobiliste avait percuté un cerf sur une route en bordure de la forêt de Scévolles dans la Vienne avant que les gendarmes qui se rendaient sur les lieux de l’accident ne percutent une biche.

Alvis audio spéciale chasse

Les deux accidents ont eu lieu coup sur coup.

Dans la soirée de ce vendredi, un automobiliste de 26 ans heurte un cerf sur la commune d’Angliers, au bord de la forêt de Scévolles. Son véhicule est gravement endommagé et pour s’assurer qu’il n’y ait pas de suraccident, les gendarmes sont appelés sur place pour sécuriser la zone.

Les gendarmes de la brigade de Saint-Jean-de-Sauves prennent dont la route et quelques centaines de mètres avant d’arriver sur les lieux de l’accident, la voiture des militaires percute à son tour un cervidé. Une biche avait traversé la voie juste devant le véhicule des gendarmes qui ont donc eux-aussi, vécu le même accident que la première victime.


Fort heureusement, les deux accidents n’ont pas fait de blessés mais les véhicules sont fortement touchés, ce qui a donné plus de travail que prévu au dépanneur appelé sur place pour évacuer les voitures accidentées.

La zone est connue pour les risques d’accidents impliquant le grand gibier.

Le week-end précédent, une battue avait eu lieu et une seconde était prévue ce dimanche 19 novembre.

Ces battues ont été demandées par les autorités il y a déjà un an de cela après qu’un conducteur ait trouvé la mort dans un accident qui avait déjà été causé à l’époque par un cervidé qui avait traversé la route.

La multiplication des battues et des prélèvements doivent permettre de faire baisser les risques d’accidents de la route tout en éloignant les cervidés du secteur suite à la pression cynégétique exercée sur les lots concernés.


Personne n’est à l’abri d’un tel accident comme le démontre cette histoire car même les gendarmes ont été confrontés à la même situation que le malheureux conducteur.

Seule la vigilance et la réduction de la vitesse dans les zones à risques permettent d’anticiper un maximum ce type d’accidents.

Source.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un sanglier trop curieux s’est coincé la tête entière dans un seau

[Vidéo] Un sanglier trop curieux s’est coincé la tête entière dans un seau

Le sanglier est un animal opportuniste qui ne manque jamais l'occasion de se mettre quelque chose sous la dent. Pour...

28 novembre 2023 Aucun commentaire

Petites annonces

×