Actualité de la Chasse Grand gibier Sanglier : le voile de la peste porcine africaine toujours présent

La crise de la PPA avait touché l’Europe et avait obligé les autorités à créer une zone blanche jusqu’en mai dernier dans les départements de l’Est jusqu’à la frontière Belge, zone dans laquelle le sanglier était surveillé et tiré à vue.

L’épizootie semble avoir été correctement contenue puisque depuis cette période, les zones blanches sont devenues des zones de surveillance mais il ne faut pas baisser la garde car les risques de revoir arriver la maladie sur le territoire Français restent élevés.

Un peu partout dans le monde, des cas de peste porcine africaine sont de nouveau rapportés, notamment dans des élevages de porcs domestiques. Il n’y a malheureusement pas que dans des pays éloignés comme la République Dominicaine ou le Cameroun que la PPA refait parler d’elle. Dernièrement c’est en Allemagne que des porcs issus de deux élevages bio ont été touchés par le virus, dans l’Etat de Brandebourg. Des zones tampon ont été mises en place autour de ces élevages afin d’éviter que d’éventuelles contaminations ne se produisent auprès des populations de sangliers locales.



Pour le moment, les alertes se concentrent le long de la frontière polonaise mais il faut espérer que les mesures prises par les différents pays européens pour se protéger de la PPA seront suffisantes et rapidement mises en place sous peine de voir revenir le virus dans nos contrées. Ce serait une nouvelle catastrophe au niveau sanitaire, aussi bien pour la filière de l’élevage porcin que pour Sus scrofa.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

2 Commentaires

  1. Les risques de le peste porcine africaine son partout en plus des dégâts demandés dans des zones où les verts(que de nom mais bon à rien, jamais sur le terrain) chers amis agriculteurs et éleveurs vers qui allez vous vous retourner pour vos indemnisations ?

  2. Déjà expliqué, mais je le répète nous chasseurs nous sommes tous OK pour expliquer notre rôle indispensable à la gestion,la régulation de nos gros gibiers français d autres vous diron que le loup réintroduit s occupera de tout (recherchez le montant total réglé par le contribuable depuis le debut) de plus le loup recherchera la proie la plus facile donc le mouton ou la brebis ,à défaut nos animaux domestiques . Chasseurs nous réglulons à nos frais,par le temps passé sur le terrain ,par les montants que nous réglons face au dégâts,passez vous de nous ,mais allez vous plaindre ailleur pas au fdc locales,allez donc dans vos mairies des verts élues non pas par hasard

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici