Actualité de la Chasse Grand gibier Un sanglier peu rester 30h sur pied sans problème

Un sanglier peu rester 30h sur pied sans problème, c’est que nous apprend le nouveau compte rendu de la fédération des chasseurs de l’Aveyron grâce à son suivis GPS du sanglier Nestor

Nestor s’astreint désormais à un entraînement digne d’un sportif de haut niveau. Est-ce en prévision de l’ouverture de la chasse ou, motivation suprême pour trouver l’âme sœur et perpétuer l’espèce ? Toujours est-il que notre sanglier équipé a pulvérisé tous les records. Et surtout, il vient de bouleverser pas mal de certitudes

Finissons-en là avec le suspense et jugez plutôt.

Nestor est resté actif pendant 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗱𝗲 𝟯𝟬 𝗵𝗲𝘂𝗿𝗲𝘀 𝗱’𝗮𝗳𝗳𝗶𝗹𝗲́𝗲, sans pour autant couvrir une distance exceptionnelle, 𝗺𝗮𝗶𝘀 𝗽𝗲𝗻𝗱𝗮𝗻𝘁 𝟯𝟬 𝗵𝗲𝘂𝗿𝗲𝘀 𝗶𝗹 𝗲𝘀𝘁 𝗿𝗲𝘀𝘁𝗲́ 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘁𝗮𝗺𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝘂𝗿 𝗽𝗶𝗲𝗱. Un départ depuis le secteur de Banc sur la commune de Bertholène en direction de Gillorgues sur la commune de Bozouls. Il a fait ensuite un crochet pour éviter Aboul et il a quitté le bocage bozoulais pour rejoindre le plateau du causse Comtal. Là il est retourné sur Vayssettes toujours sur la commune de Bozouls puis a rejoint le secteur du champ du capitaine sur la commune de Gages-Montrozier. Il en est reparti presque aussi sec non sans avoir un peu retourné de la terre dans les pelouses sèches. Il a ensuite pris la direction de Curlande et une nouvelle fois a fait un crochet pour éviter le secteur d’Aboul…quelqu’un ou quelque chose lui ferait-il peur dans ce paisible hameau ? Toujours est-il que Nestor a terminé son périple vers l’Est à Banc sur la commune de Bertholène avant de repartir et de mettre le cap à l’ouest pour se reposer cette fois-ci non loin de la caisse régionale du Crédit Agricole…

Ainsi, Nestor a stationné dans 𝘀𝗲𝘂𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝟰 𝗿𝗲𝗺𝗶𝘀𝗲𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁𝗲𝘀 𝗲𝗻 𝟳 𝗷𝗼𝘂𝗿𝘀. Actuellement, il est toujours très fidèle à son ancienne coupe forestière où il passe énormément de temps. Il s’agit très certainement là d’un lieu de rencontre pour suidés.

D’une manière générale quand il ne s’astreint pas à des défis physiques notre sanglier sait se reposer puisqu’il reste dans en moyenne dans ses remises 𝗱𝗲 𝟮 𝗵 𝟬𝟬 𝗱𝘂 𝗺𝗮𝘁𝗶𝗻 𝗵𝗲𝘂𝗿𝗲 « 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝘂𝗰𝗵𝗲𝗿 » 𝗮̀ 𝟭𝟴 𝗵 𝟬𝟬 𝗱𝘂 𝘀𝗼𝗶𝗿 𝗵𝗲𝘂𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝘀𝗼𝗿𝘁𝗶𝗲 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝗺𝗶𝘀𝗲.

Ces longues périodes « d’inactivité » expliquent très certainement que les sangliers font actuellement très peu de dégâts. La sécheresse explique aussi qu’ils sont moins enclins à retourner la terre et qu’ils sont régulièrement observés à brouter de l’herbe. À suivre.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici