Actualité de la Chasse Divers et insolites Menaces contre Willy Schraen : un jugement trop faible

Ils risquaient de la prison ils écopent au final de peines d’amende et devront participer à des stages de citoyenneté. Huit personnes ont été jugées à Saint-Omer pour avoir proféré des menaces de mort sur Willy Schraen sur Facebook.



Les huit prévenus âgés de 20 à 70 ans environ soupçonnés d’avoir harcelé et menacé de mort Willy Schraen ont été condamnés à des peines d’amende (entre 200 et 300€) et devront participer à de stages de citoyenneté. Le tribunal correctionnel de Saint-Omer a rendu son délibéré ce jeudi 22 octobre. Les peines sont bien en-deçà des réquisitions du procureur.


Willy Schraen a fait part de sa volonté de faire appel.


Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

5 Commentaires

    • Bien sûr, cest un jugement tels ceux auxquels on nous habitue depuis des décennies: surprenant, inéquitable…Mais de toutes façons, face à tant de haine déversée sur les réseaux sociaux ; 300€ ou 3000 € ne changeront rien à ces comportements de personnes incapables de vivre au milieu des autres. Par contre on peut s’interroger sur le jugement qui a condamné les agresseurs des gardes fédéraux de l’Aisne : 6 mois de prison avec sursis et 5000€ d’amende. Deux jugements ,deux vitesses….. La vie d’un haut responsable vaut moins que celles des gardes qu’il dirige…Continuez Président, nous vous soutenons.

  1. Ce jugement bien trop faible creuse encore le fossé. Il ne fait pas bon d’être rural ,agriculteur,
    Chasseur ont le savait déjà. Mais restons confiant et mobilisé et toujours informé.
    Merci à Monsieur Willy Schraen pour tout ce travail accompli . Dans ces durs moments nous sommes satisfait de vous avoir à la tête de de tout ces modes de chasse dont nous sommes très fier

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici