Actualité de la Chasse Divers et insolites Pour les associations animalistes, les renards passent avant les animaux domestiques

Souvenez-vous de cette histoire qui avait commencé dans la commune de La Celle-Saint-Cloud et qui connaît actuellement de nombreux rebondissements. Alors que les habitants trouvaient la famille de renards plutôt mignonne au premier abord, lorsque des cadavres de chats ont été retrouvés près de leur terrier et que des poules ont disparu en nombre, les riverains se sont plaints en mairie et des piégeurs ont été sollicités pour se saisir du problème.



C’était une affaire que l’on pensait résolue mais c’était sans compter sur le zèle des associations animalistes puisque depuis que cette histoire est parue dans les médias locaux, l’ASPAS et 30 Millions d’amis se sont mobilisées pour défendre les renards.

Les arguments avancés par les associations sont toujours incroyablement grotesques :

  • les renards ne sont pas porteurs de l’échinococcose alvéolaire sauf lors des périodes d’abattage alors que si on les laisse proliférer, la maladie ne se répand plus. Il semble effectivement évident que sans prélèvements possibles, les statistiques vont forcément baisser…
  • les renards sont des dératiseurs naturels et ne causent quasiment pas de dégâts sur les autres espèces.

Chacun pourra juger de la pertinence de ces arguments sans cesse répétés par les animalistes.

La solution proposée par l’ASPAS et 30 millions d’amis? Fermer les poubelles, clôturer les potagers (surement pour éviter les urines de renards porteurs de la maladie) et « animaux de compagnie protégés et surveillés » (formule reprise depuis le site de l’ASPAS).

Par « protégés et surveillés », comprenez donc confinés et tenus en laisse même sur votre propre terrain messieurs dames, et si Mimine se fait avaler tout cru par le renard, ce sera votre faute.

En ce qui concerne la famille de renards de La Celle-Saint-Cloud, les associations font pression sur le maire de la commune et proposent de les capturer pour aller les relâcher ailleurs. Est-ce que les autorités se laisseront intimider ?

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

7 Commentaires

  1. Ce n’est pas une nouveauté, ces associations ultrasubventionnées défendent déjà les loups baltes ou les ours slovènes et n’ont que mépris pour la souffrance infligée aux animaux d’élevage égorgés en nombre.

    Souvenez-vous de leur position sur les vautours, en plus d’être incohérents, ce sont des mythomanes pathologiques

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici