Actualité de la Chasse Divers et insolites Rémi Gaillard filmé en train de relâcher un sanglier


Dans un tweet ou il partage une vidéo dans laquelle il dit « s’introduire chez un chasseur », Rémi Gaillard, connu pour ses activités anti-chasse, relâche un sanglier capturé dans une cage.



Un coup d’éclat tenté par l’activiste animaliste sur twitter qui prouve au final le manque de connaissances sur le sujet puisque les chasseurs n’ont pas l’autorisation de réguler le sanglier par la capture sans arrêté préfectoral comme le stipule l’article 1 de l’arrêté du 2 novembre 2020 qui traite du sujet :

« […]le préfet de département peut décider de faire procéder sur certaines communes à des opérations de piégeage de sangliers dans les conditions définies ci-dessous :
« 1° Sur proposition du président de la fédération départementale des chasseurs ;
« 2° Seule est autorisée l’utilisation de pièges appartenant à la catégorie 1 de l’article 2 ci-dessus par un piégeur agréé conformément aux dispositions de l’article 5 ci-dessus ;
« 3° Le piégeage est subordonné à la supervision des opérations par la fédération départementale des chasseurs et à une autorisation individuelle délivrée par le Préfet de département au propriétaire ou au titulaire du droit de destruction ; »

Sans parler de la potentielle violation de propriété privé, l’ancien humoriste agit tel un mercenaire et à l’encontre de l’intérêt commun, car si piégeage de sanglier il y a sur une zone, c’est certainement du à d’importants dégâts de grand gibier.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

13 Commentaires

  1. faut pas tout melanger,ce sanglier dans une cage est une prise accidentelle
    ce cas est prevu dans le carnet de piégage et l’obligation pour le piegeur de le tuer
    il est interdit de relacher un esod dans la nature
    voila pour la reglementation actuelle pour le piegeur agrée

    • Même la connerie existe à l état sauvage les anti chasses s octroie des droits au nom de la moralité et de la nature qu ils ne connaissent même pas. ce ne sonts que de perturbateurs de la société. qu ils soient recadres par la justice

    • Chère Frimousse
      Selon le principe selon lequel une cage de piégeage pour sangliers est faite pour ….prendre des sangliers !!! eh oui, et que cette activité est réglementée par tous les textes possibles et imaginables, le tout encadré par le préfet local , le sieur Gaillard est en totale illégalité et il faut donc le poursuivre en justice, et bien sûr ce n’est pas un « accident ». Gaillard se croit suffisamment « people » pour être intouchable…lui démontrer donc qu’il n’est pas au dessus des lois. Il ne s’agit pas de CHASSE mais de régulation d’espèce invasive causant de nombreux dégâts.

    • Messieurs les ecolos extrémistes vous feriez mieux de. Protéger le dahut qui est en voie de disparition il en existe presque plus 📷📷🤑🤑🐛🐛🐜🐜

  2. mon propos etais seulement de ne pas laisser penser a des lecteurs peut au fait des pratiques de la chasse
    le titre, ce personnage s’introduit chez un chasseur
    et bien non il n’est pas chez un chasseur .
    pour le reste on est d’accord

    • Vous connaissez donc le propriétaire du terrain qui a donc donné son autorisation pour la capture des sangliers.

      Peut être est-ce lui qui en a fait la demande ?

      En ce qui concerne l’individu qui relâche le sanglier, il viole le droit de propriété et sans savoir relâche la bête contre les ordres de la préfecture.

      Plus grave, il ne connaît pas les conditions de l’autorisation qui sont peut-être sanitaires.

      Dans ce cas il participe activement à la diffusion d’une pandémie ?

      Il est vrai qu’il est certainement dénué de toute capacité de réflexion.

      Au tribunal avec une sanction sévère (pécuniaire) à la sortie, voilà ce qu’il mérite.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici