Actualité de la Chasse Divers et insolites Un chasseur condamné à 500€ d’amende et à la confiscation de son...

L’affaire se passe à Bandol dans le Var et remonte au 4 janvier 2019, en pleine saison de chasse mais également en pleine action des gilets jaunes, on s’en souvient.



Un chasseur du département se rend sur un point de blocage de gilets jaunes à Bandol afin, d’après ses dires, d’y déposer un sac de couchage à une connaissance.

Hic, la police est sur les dents et contrôle une bonne partie des véhicules. En parallèle pour des questions de sécurité, des arrêtés ministériels et municipaux sont pris afin de ne pas circuler avec des armes, du moins à proximité des manifestations.

L’homme âgé d’une soixantaine d’années est alors contrôlé par les forces de l’ordre qui ne mettent pas longtemps à repérer un fourreau sur la banquette arrière. L’arme qu’il contient est déclarée et transportée comme il se doit, mais ne devrait pas être là …

L’homme est donc verbalisé et renvoyé devant le tribunal. Ce n’est que récemment que l’homme a été jugé, un jugement qui n’a pas fini de faire parler. En effet,  le Six-Fournais a été jugé coupable, et a beau expliqué aux juges qu’il revenait tout simplement de la chasse, ce dernier l’a condamné à 500€ d’amende et à la confiscation pure et simple de son fusil !

Contacté par téléphone, le directeur de la fédération des chasseurs nous a confirmé la véracité de cette affaire.

Un jugement légitime ou trop sévère selon vous ?

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

26 Commentaires

  1. un simple rappel à la loi ( aux arrêtés ) était suffisant à la rigueur une amende mais la confiscation du fusil c’est débile, de vrais délinquants prennent moins que ça tous les jours.
    Il faut dire qu’avec une magistrature très encartée à gauche et pourquoi pas une tendance possible du juge à penché chez les verts, un chasseur (considéré comme pote à macron ) en pleine manif de gilet jaune n’avait pas beaucoup de chance de voir son cas traité avec un peu de clémence.

    • Je concorde avec la plupart des comm , j’estime la peine trop sévère car je vois des récidivistes de vol délits routiers ou drogue qui ont des peines + clémentes !! après je précise qu’il est possible de faire appel après ce jugement ,

  2. faut arreter les conneries moi meme je passe à proximité de gilets jaunes dans les ronds points en partant ou en revenant de la hutte c ‘ est de l ‘ antichasse primaire que fait la justice en condamnant ce chasseur

  3. La bêtise humaine et le manque de discernement dans toute sa splendeur
    Peut être préparé t il un attentat contre le ministre de l intérieur avec un calibre 12 et 2 coups de 8 bourre grasse

  4. C’est tout simplement une honte,
    Ce mr revenait de la chasse…!!!
    A 60 ans, il voulait pas faire le cowboy, mais juste déposer un sac de couchage…

    Il y a moins de contrôle dans les cités de Marseille et pourtant ils savent très bien qu’il circulent avec des armes non autorisée…

    Juste honteux…pauvre France !!!!

  5. Facile de condamner un chasseur en règle pour le transport et la détention de son arme. Seul erreur être à proximité de gilets jaunes.
    Mais il est autrement plus délicat de contrôler les gangsters trafiquants des cités détenteurs illégaux d’armes de toute sorte et surtout d’armes de guerre. Courage fuyons.

  6. Un grand n’importe quoi !
    Il est tout à fait légal de transporter un fusil sous housse lorsque l’on est possesseur du permis de chasser.
    Excès de zelle !
    Notre police aurait mieux à faire, contrôler les véhicules dans les banlieues pour rechercher les kalachnikovs et PA.
    La drogue, n’en parlons pas, c’est tout à fait légal maintenant !
    La justice n’est pas assez dure avec certains individus .

  7. S’il revenait de la chasse il est tout à fait logique qu’il ait son fusil dans sa voiture 🚙 donc je trouve la sanction bien trop sévère

  8. Bonjour
    Si il revenait de la chasse ou y allé
    Si il avait sur permis sur lui en règle .
    Son fusil dans la voiture au fourrreau,il n’a commis aucunes infractions.
    Faut pas pousser.
    Si je reviens des courses avec une bouteille de rouge dans la voiture je suis en infraction parsque je bois du vin .
    Messieurs les gendarmes c est juste un chasseur qui passait par là pour son malheur .
    Pas un Gillet jaune ni un terroriste.

  9. On marche sur la tête, à ce compte là moi aussi je me suis trouver sur des points de barrages malgré moi et avec mon chien et mon fusil sous housse sur la banquette arrière!
    La fédération devrait protester vivement sur cette condamnation.

  10. moi aussi j ai été contrôlé a 20 km de Toulon a un péage au mois de décembre 2019 en rentrant de la chasse le contrôle c est bien passé, les fourreaux était dans le coffre pourtant au moins 30 gendarmes autour du véhicule, nous étions 2 chasseurs et une cage avec des appelants

  11. Tout les prestextes sont bon pour confisquer une arme au gens réglos, mais quand des agriculteurs se vont vandalisée et ménasser, c’est soit la fautes des préfets ou des policiers laxistes. Qu’ils commence par nettoyer les zones de non droits en France. Le gouvernement répertorie c’est mieux suivant les départements. Ce n’est un mystère pour personne.
    Le gars a trinque pour le complexe du chevalier blanc des j…. et p……..
    C’est cadeau

  12. Une honte…
    Arme dans son étui.
    Retour de chasse.
    Tout est en règle.
    Connaissait il les restrictions…
    Attention à trop s en prendre aux honnêtes gens ….

  13. Bonsoir
    Tout d’abord ,il faudrait connaître les arrêtes de restriction pris par les maires ou le ministère pour voir leur validité , ensuite on pourrait discuter .
    Il est toujours difficile de juger d’une affaire sans les vrais éléments
    Voyez ce qu’un simple couteau peut faire !!!
    Il serait intéressant j de connaître Combien d’agression réelles commises par des chasseurs ?

  14. Bonjour, Mon mari était chasseur et j’ai moi-même mon permis , je ne chasse plus mais je défendrai toujours la chasse. je trouve le jugement trop sévère il n’y avait pas lieu de verbaliser cette personne tout étant en ordre concernant le transport et la déclaration de l’arme. trop d’abus envers les chasseurs. Un simple avertissement était suffisant si vraiment la police voulait verbaliser; C’est le monde à l’envers. La justice défend les délinquant et verbalise les honnêtes gens.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici