Actualité de la Chasse Ruralité Interdiction des moissons nocturnes, la préfecture précise et modifie son arrêté

Cet article est une mise à jour de l’article : « Les agriculteurs ne pourront plus moissonner après 20h dans ce département ».

Lors de la période des moissons, il n’est pas rare que les agriculteurs soient obligés de travailler nuit et jour pour obtenir les meilleurs résultats possibles et en fonction du temps que la météo leur laisse ou non pour finir la récolte d’une parcelle.

Il est bien connu que les agriculteurs ne s’arrêtent pas à la fin de la journée mais lorsque le travail est terminé, ce qui les oblige parfois à des amplitudes horaires impressionnantes.

En Vendée, un arrêté préfectoral a soulevé les interrogations de la profession toute entière puisqu’il ne semblait autoriser le travail des agriculteurs avec des machines de récolte que du lundi au vendredi de 05h à 23h et le dimanche & jours fériés de 07h à 20h.

C’est évidemment un problème pour les exploitants car ces derniers ne peuvent s’arrêter de moissonner sous peine de voir changer rapidement les conditions météorologiques, ce qui les empêcheraient de reprendre rapidement le travail.

Suite à plusieurs articles parus dans différents médias, la préfecture a décidé de communiquer et de préciser l’objectif de son arrêté.

Bien que cette dernière appelle à la Fake news, les horaires indiqués dans l’arrêté pouvaient tout de même poser des interrogations. La préfecture a donc précisé son propos et a même modifié l’arrêté en cours pour mettre fin aux questions sur les moissons nocturnes.

Il s’avère que la volonté de la préfecture n’était pas de limiter l’amplitude horaire du travail des machines des exploitants agricoles mais au contraire, d’être plus souple que la normale. L’amplitude habituelle pour les professionnels ayant une activité bruyante étant normalement de 7h à 20h en semaine, de 8h à 20h le samedi et pas de bruit du tout le dimanche et les jours fériés.

Dans le cadre des moissons, la préfecture a également précisé que l’arrêté ne concerne que les zones de récoltes qui sont à proximité d’habitations mais qu’il n’y a aucune interdiction dans les zones les plus éloignées.

L’arrêté a tout de même été modifié hier dans la journée comme le montrent les articles suivants, annonçant que les moissons nocturnes seront probablement nécessaires vu l’épisode de canicule que connaît la France en cette période :

Une modification qui demande toujours aux agriculteurs d’adapter leur travail pour éviter que les récoltes de nuit ne soient réalisées près des habitations mais qui leur permet tout de même de ne plus se poser la questions des horaires nocturnes du 14 juin au 30 septembre.

Vous pouvez consulter l’arrêté concerné en cliquant ici.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

11 Commentaires

  1. On ne doit pas interdit les chasseurs les agriculteurs ce sont eux qui vont vivre tout le monde sur cette terre donc les Maire les préfecture on pas le droit de deside sans les citoyennes donc pas de pain 🍞 monsieur le préfet pas de gâteau 🍰 pour ces gens laaa merci à ceux qui mon laisse écrit

  2. Je vais prendre la défense de Mr Le Préfet. Je suppose qu’il a reçu des plaintes du  » consommateur » bien pensant à qui l’on doit tout et qui ne tolère rien.

    • Lorsqu’on vient vivre à la campagne on d’adapter…
      Bruit de tracté jour ou nuit..
      Coq cheval chien etc etc
      Et pareil pour nos bonne odeur ….
      A bon entendeur..un bon citadin est un citadin qui reste en ville…

  3. Mais où est le ministre de l’agriculture ?entendre et écrire des choses pareille sont des provocations honteuses pour le respect de ce métier. Arrêter de massacrer ces professionnels qui sont à la base de votre alimentation…Et dites vous bien une chose ils étaient là AVANT vous alors CANARD…..

  4. un préfet de la république devrait pour commencer parler Français, et se demander si c’est les lieux de récolte qui sont venu à proximité des habitations ,ou si ce sont les habitations qui ce sont construite près des lieux de récolte

    • Comme d abittude depuis un certain moment les décideurs décident sans conservation la nature décidé pour nous, par contre si une récolte est perdu a cause de décision inapproprié ils devront payer enfin le contribuable payera bonne journée

    • Les récoltes se font de je nuit en fonction du degré d humidité et non en fonction du bon vouloir des agriculteurs. Les neoruraux aussi écolos fairaient bien de se rapprocher des agriculteurs

  5. On empêche dles agriculteurs de travailler alors qu’ils sont dépendant de la meteo mais on ‘e va pas rien faire pour le tapage nocturne avec musique dans les voitures ou bruit de motorisés à toute heure. Un peu de respect pour tous ces métiers.

  6. Bonjour Comme tout bon politique non pas discuter avant avec les intéressés il préfère prendre la décision seul et il se demande pourquoi les gens manifestent Cela est du bon sence que de discuter avec les personnes concernés plutôt que de prendre des décisions seul

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici