Dossier chasse Périscope Le calibre 308, un calibre au top !

S’il est un calibre performant qui fait du bruit dans le milieu de la chasse au grand gibier, c’est bel et bien le fameux 308 Winchester ! Redoutable d’efficacité, il est considéré par certains comme le plus abouti des calibres. Découvrons-le !

Origine d’un mythe :



Voilà une munition qui date de la sortie de la guerre ! En effet, c’est en 1952 que ce calibre est né des mains des ingénieurs de Winchester. Ce dernier voit alors sa commercialisation en 1952 pour un usage de tir sportif et de chasse. Mais c’est aussi le parfait exemple du passage d’une cartouche civile à celui de cartouche militaire puisque ce calibre devient en 1954 celui des armes des pays de l’OTAN. Ainsi, le fameux 7.62×51 OTAN T65 appelé plus communément 7.62 NATO est né et il a eu la lourde tâche de remplacer le 30-06, le calibre des fusils d’assaut de l’époque. Ce calibre restera pendant plus de 15 années « le » calibre des armes d’épaules jusqu’à l’arrivée du fameux 5.56 utilisé actuellement. Seuls les fusils de précision (FRF1 ou FRF2 puis Carabine SAKO pour l’armée française) sont toujours restés en 7.62, les performances à longue distance étant exceptionnelles avec une distance efficace maximum de 800m pour les armées! Mais avec l’arrivée des conflits de nouvelle génération à base de combat urbain, ce calibre revient sur le devant, le pouvoir d’arrêt de ses  munitions étant particulièrement apprécié tout comme leur possibilité de perforer des murs et autres parois.

Les cartouches initiales de 308 telles qu’elles furent inventées :

Les cartouches initiales inventées par les ingénieurs de chez Winchester avaient toutes une douille en cuivre de 3.766cm3 mais pour la première, elle était dotée d’une balle de 11,66 grammes soit 180 grains animés par une vitesse de 800m/s alors que la seconde était équipée d’une balle de 9.72g soit 150 grains dotée d’une vitesse initiale de 860 ms. Les deux ogives permettaient de chasser tous les gibiers nord-américains, du cerf de Virginie en passant par le caribou ou le grizzli (parait-il!) !

Pléthore de calibre issus du 308 :


Côté chasse, le 308 Winchester a conquis bon nombre de disciples de Saint Hubert américains dès sa sortie du fait de sa possibilité d’être utilisé dans des armes dotées de culasse aux dimensions réduites et action courtes tout en permettant de chasser avec efficacité de grands animaux. De plus, c’est de lui qu’une déclinaison d’autre calibre est née comme le 243 Winchester en 1955, le 358 Winchester la même année ou bien encore en 1997 le fameux 338 fédéral tous inspiré à la base de sa douille. Quant à la France, c’est depuis peu que l’on peut utiliser ce dernier et il a fallu, comme pour le très prisé 30-06 Sprinfield entre autre, attendre le décret N°2013-700 du 30 juillet 2013 pour légaliser son usage à titre sportif et cynégétique. Et si la mode a voulu que ce soit le 30-06 qui voit ses ventes exploser depuis, le 308 commence à conquérir le cœur des chasseurs français petit à petit.

La clé du succès :

Réputé d’une extrême polyvalence, doux à l’épaule par rapport au 300 Winchester Magnum et doté d’une extrême précision même à longue distance, ce qui lui a d’ailleurs valu d’ailleurs d’être surnommé « le calibre des snipers » , le 308 Winchester a tout pour plaire que ce soit en battue ou bien encore à l’approche ou à l’affut surtout que tous les fabricants proposent ce type de munitions ainsi qu’une palanquée d’ogives allant de 120 à 180 grains, des plus tendres au plus ravageuses! Ainsi, avec un poids de balle allant de 7 à 12g, pour une énergie initiale de près de 3500 Joules, le 308 est une référence ! De plus, l’utilisation de poudre plus vive permet aussi l’utilisation de canon courts sans perte de performance, ce qui est un plus par rapport à certains calibres en battue. Enfin, outre les qualités balistiques reconnues et appréciées, l’aspect pécunier rend ce calibre très attractif, tout comme le 30-06. En effet, une boîte de balles dépasse rarement les 35 euros, un prix tout à fait correct à faire pâlir les utilisateurs de 9.3x74R dû à la forte production de ce calibre qui est l’un des plus utilisés de par le monde!

Bref, voilà un calibre alliant performance, confort, régularité et tarif réduit : à découvrir et à utiliser sans hésitation !

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

12 Commentaires

  1. On dit le 30-06 un peu plus « pèchu » en raison de sa charge légèrement plus importante que le 308, les ogive étant du 30, sont les mêmes. En pratique le poids de l’ogive utilisée et le pas de rayures de l’arme font la différence sur un tir donné; La douille de 30 06 permet théoriquement en rechargement une dose de poudre un peu supérieure au 308, de l’ordre de 4%, ce qui est mince, mais en pratique les cartouches du commerce n’exploitent pas cette différence pour des raisons de sécurité. Globalement en action de chasse les deux calibres se valent, la différence venant surtout sur longue distance (300m +) avec un léger avantage au 30 06, qui n’a d’ailleurs pas été retenue en action de guerre pour des raisons de cout inférieurs du 308. Les deux calibres sont bons, et l’ont maintes fois prouvé sur des gibiers moyens lourds européens et nord américains, chacun prendra celui qui lui convient le mieux.

  2. Le 308 en termes balistiques e en termes de puissance se tient entre le calibre 270 et le calibre 30 06.A courte distance il est battu par les deux calibres que ce soit en flêche ou en énergie mais reprend le dessus au dessus de 300m.Je m’en remets à l’avis de Mr Jean Claude Tolphin en ce qui concerne l’emploi du 30 06 et par analogie l’emploi du calibre 308, à savoir que ces calibres le 30 06 et le 308 ne sont pas adaptés à la chasse en battue du sanglier.Pour le chevreuil oui mais pas pour le sanglier.

    • Bonjour , le 30.06 est un excellent calibre de battue est arrête net un gros sanglier avec des ogives de 220 grs. La plupart des 300 win mag ont des canons de 51 cm donc c ni plus ni moins des 30.06 car pour avoir un bon résultat il faut au mini un canon de 63 cm. Une 30.06 avec du 220 grs ogive à expansion contrôlé avec noyau dur souder type SAKO Hammerhead ou la NORMA Oryx ou Bondstrike fond de très bon résultat en battue..La 300 c bon à partir de 200 mètre c pas un calibre de battue c fait pour tiré loin .

    • Alors si tolphin l’a dit c’est que c’est peut-être vrai .. mais qui la dit à Tolphin
      Il n’y a aucun gibier en France qui résiste au 308 WIN surtout aux distances de chasse que nous pratiquons
      Tous les calibres sont adaptés à quelque choses , le 308 est sûrement le plus polyvalent de tous
      Ni le meilleur ni le pire
      Rapport efficacité / prix imbattable et en plus très doux à utiliser surtout en deuxième tir

  3. je cite une partie de l’avis de jean claude tolphin sur le 30.06:

    « Ici, dans le Sud de la France, les chasseurs de sangliers, blessent beaucoup d’animaux à l’abdomen car les dégagements de tir sont souvent très étroits…avec un 300 Winchester magnum, les sangliers sont morts à l’arrivée des chiens, avec un 30.06, ils sont sur la défense et blessent, voire tuent les chiens…c’est la grosse différence et c’est ce qui me fait dire, que ce calibre n’a rien à faire dans la chasse en battue, étant souvent nettement moins efficace qu’un 270 Winchester. »

    donc le 30.06 est tellement mauvais qu’un 270 est « nettement » meilleur et qu’il ne tue pas un sanglier quand on tir dans l’abdomen !

    ça se passe d’analyse, ce monsieur vomi le 30.06 depuis sa légalisation, il suffit de regarder ses vidéos pour cerner rapidement le personnage.

  4. bonjour a tous, je possede également une x-bolt en 30.06, canon de 56 cm, j’ai tué une quinzaine de sangliers la saison derniere et une dizaine sont tombés au coup de carabine, la distance de fuite 80 m maximum pour les 5 autres (balles de poumons), apres de nombreux essais je ne tire que des horndy superformence gmx 165gr , et des winchester power core 150 gr (balles en cuivre). le 30.06 a un peu plus de puissance que le 308w, mais comparer ces 2 excellents calibre au 300 wm est une aberration, si vous voyez de qui je veux parler !il y a quelques années on m’a conseillé le cal 30.06, aujourd’hui il ne vaut plus rien ! il faut acheter le 308w…mais sa fin est proche, le 6,5 creedmoor arrive a pas de geant…bonne chasse , amities a tous

  5. Tout est question de l ogive et placement de la balle , lorsqu’ on peux la placer ??? je compte investir dans ce calibre pour l approche donc je viens aux renseignements. J hésite 308 ou 270 short magnum .que vaut le 6,5 ?? Merci

    • 375 hh
      Bonsoir à tous,je m’aperçois qu’il y a toujours des discutions, parfois stériles , ou peut intéressante. Quand aux calibres cités, chaqu’un a ses avantages et ses défauts qu’on peut coucher sur papier, tester, et choisir.Nous les humains on se cache plutôt de nos erreurs, et surtout, quand a un bon outil, mais que ça tombe pas comme on le souhaite, révisons notre copie, et posons nous les bonnes questions.J’ai plié pas mal de bêtes à cornes en France, et en Afrique, avec ces calibres cités, mais voila optique de qualité, ogive la mieux adaptée, et loin de moi ces funestes TLD, je chasse et je souhaite faire le moins souffrir.Pour moi l’approche ce n’est pas 300 et plus……non c’est le plus prêt, et si possible balle de tete, etc etc.Le gros problème c’est que beaucoup je pense s’entraînent pas souvent, peu importe le cal , il faut tirer…….et surtout rester humble, et ne pas répéter ses erreurs, n’ublions : « Nous tirons sur du vivant »

    • Oui c’est un calibre de sniper, c’est du 7.62×51 utilisé dans les frf1 et frf2 et maintenant dans les hk 417, renseignez-vous, avant de dire que l’on en fait trop, si vous doutez de calibre, mettez vos fesses à 600 mètres…..

  6. étant moniteur de tir pendant mon service militaire, j’ai tiré des milliers de cartouches avec ce calibre, a 200 m 400 m 600 m voire 800 m quand le stand de tir le permettait, je suis tout a fait de l’avis de Nicolas en ce qui concerne vos fesses!
    pour la chasse je possède une Semi auto en 7×64 et une verrou en 308, et a tous les coups avec les deux calibres si tu fait pan c’est dedans c’ est mort, si tu fait boum c’est a coté et bien ça continue à courir!

    • Bonsoir et bonne année à tous !
      Je me permet de vous livrer le fruit de ma modeste expérience de terrain de plus de 35 années de chasse en montagne.. J’ai chassé pendant 25 ans uniquement avec du 300 WM avec différentes ogives affinées au fil du temps et en fonction du gibier chassé, voici le meilleur compromis que j’avais trouvé : RWS uni classic 180g pour approche CERF et chevreuil et mouflon, winchester 180g power point pour sanglier en traque et au poste, ceci avec des résultats éfficaces. Mon unique Browning bar 2 et sa lunette Bushnell Trophy 1,5 – 6 était, somme toute, mon (lourd) couteau suisse pour la chasse.

      Puis les années passant, ayant un peu plus de moyen (quand on aime on ne compte pas…) j’ai voulu investir dans une carabine spécifique approche, demandant à un ami armurier il me proposa différents modèles notamment en 308 Winchester…je lui ai rit au nez, moi qui ne jurait que par le 300WM, bref il me trouva d’occas une SAUER 200 à VERROU avec une ZESS DIAVARI, quelle différence avec la Browning avec la même balle ! entière satisfaction.

      Entre temps, un ami avec qui je chasse a acheté une carabine en 308 W,, je n’osai rien lui dire, mais je pensais « que de bêtes va t il juste blesser et qu’il faudra rechercher…. »
      Et bien force est de constater pour être honnête qu’il n’en est rien, au contraire, pas plus tard que ce Week End, un jeune cerf 8 cors de 140 kgs arrété à 135 mètres sur une balle perfectible (haut d’épaule). D’ailleurs si on analyse ses tirs à plus de 100 m, il y en à quelques uns sur sangliers avec des résultats bluffants. Pour info et après mouts essais il ne tire que du 175 grains.

      Enfin, depuis 4 ans j’ai l’immense joie de chasser avec ma femme, pour le grand gibier elle prend donc ma vénérable Browning Bar 2, (1 sanglier de 35 kg plein coeur et un 12 cors de 165 kgs) il me fallait donc une autre carabine pour traquer… Il y à encore quelques années j’aurai pris sans réfléchir une 300WM, mais tenant compte du constat sur le terrain je me suis orienté sur une Verney Carron impact plastique noire à pompe en 30-06 avec aimpoint. Pour la munition j’ai un peu tatonné, en effet en montagne on tire soit assez prés dans le fourré ou loin d’un versant à un autre; sachant que j’ai réglé mon aimpoint avec la balle de Décathlon en 180 g (moins de 20 euros la boite et encartouché par Sellier et Bellot ) je met en premier coup du Hornady en 220 g et le reste en 180g de chez Decathlon. Je trouve, pour ma pratique, ce compromis vraiment efficace. Le 220 g en 30-06 jusqu’à 50 m est hyper efficace, cerf de 192 kg, sangliers jusqu’à 102 kgs cloués sur place, puis pour tirs plus lointains bonne performance des 180 g Decathlon sans correction de visée par rapport au 220 g, ceci avec un confort de tir honorable..
      J’aurais au moins appris que toute certitude peut être contredite par les faits, et que seule la confrontation avec le terrain délivre ses vérités.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici