Dossier chasse Périscope Pourquoi les cervidés perdent-ils leur bois?

Les bois sont une véritable particularité des cervidés. Pour bien d’autres animaux dotés d’organes osseux externes qui pourraient s’apparenter à une telle coiffure, on utilise plutôt le terme de cornes alors que le terme approprié pour parler des cervidés reste les bois.



S’il existe près de 40 espèces différentes de cervidés, dans la très grande majorité des cas, des bois vont orner le haut du crâne du mâle. Une exception concerne le renne car la femelle aussi est coiffée de bois bien qu’ils soient moins développés que ceux du mâle.

Des bois de cervidés, qu’est-ce que c’est?

Les bois de cervidés sont des appendices osseux, irrigués par du sang en interne, qui vont se développer durant environ un an avant de tomber pour mieux repousser. Les bois vont passer par différents stades en fonction de la saison et de la rapidité à laquelle ils vont se développer.


Au début de la croissance des bois, au printemps, ces derniers seront recouverts de tissus vascularisés qui correspondent à ce qui est appelé plus régulièrement “velours”. Au fur et à mesure de la croissance des bois, ce tissu vascularisé va sécher puis “peler”, un peu à la manière de notre propre peau après un coup de soleil. Cette période de transition est facilement reconnaissable sur les bois des grands cervidés puisque des lambeaux de tissus pendent sur leurs bois et la couleur vive du sang qui irriguait les velours est très visible.

Vient alors la période dite de la “frayure”, c’est la période durant laquelle le cervidé va cogner, gratter et frotter ses bois sur les arbres pour se débarrasser des derniers lambeaux qui peinent à se décrocher.

Arrivé à ce stade, les bois du cervidé sont arrivés à leur taille maximale pour l’année en cours. Les bois resteront nus pendant la période de rut et jusqu’à la fin de l’hiver, saison durant laquelle le cervidé va perdre ses bois.

Pourquoi les bois des cervidés tombent chaque année?

Plus les bois seront grands et développés, moins le cervidé prend de risques durant le rut car même s’ils seront d’une grande utilité dans les combats, ils ont également une fonction dissuasive face à d’éventuels rivaux. Des bois très développés permettent donc de réduire la fréquence des combats qui sont très souvent d’une grande violence et qui mènent bien souvent à la mort d’un des deux prétendants.


La raison pour laquelle les cervidés perdent leurs bois est très simple : il n’en ont tout simplement plus besoin. Pendant le rut, les bois vont essentiellement permettre aux mâles de se confronter les uns aux autres ce qui va leur permettre d’accéder à un certain rang au sein de la harde et surtout aux femelles.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

1 commentaire

  1. Un peu simple comme raison les antilopes africaine ne perdent pas leurs cornes sinon on appellerai ça des bois pourtant les males s’ en servent au moment du rut
    Je propose une raison c’ est pour éviter que les cerf n’ abiment les petits à la naissance
    mais il y en a certainement d’autres………

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici