Dossier chasse On a testé pour vous Essais pantalons treillis Paul Boyé

Paul Boyé, peut-être que les plus jeunes ne connaissent pas ? En tout cas quand la société du sud de la France nous a contactés, il y a déjà quelques années pour communiquer sur Chase Passion, cela nous a fait plaisir car pour nous c’est une marque qui parle.

Sans parler de madeleine de Proust, on se rappelle qu’il y a quelques années en arrière on voyait assez souvent des vêtements de chasse Paul Boyé, notamment chez les vépécistes. Puis avec le virage internet on a un peu moins croisé Paul Boyé, jusqu’à il y a 3-4 ans avec l’arrivée du site internet Paul Boyé Vente Directe.

Bref, Paul Boyé est un fabricant français de vêtements qui existe depuis plus d’un siècle (1904) et qui fournit l’armée, les forces de l’ordre ou encore les personnels médicaux. Une petite niche de produits existe pour la chasse, dérivés de ceux pour l’armée. Nous avons testé 2 treillis afin de voir ce que cela vaut à la chasse.

DES PANTLONS SIMPLES ET EFFICACES

Le premier des 2 pantalons est un treillis on ne peut plus classique. Réalisé 65% en coton et 35% en polyester il n’est pas tout fin comme certain pantalon d’entrée de gamme mais pas non plus très épais au point de le rendre désagréable à porter. Nous dirons simplement qu’il est suffisamment épais pour tenir dans le temps. Bien entendu pas dans les ronces, ce n’est pas fait pour cela, à moins de le protéger par un cuissard.

Il dispose d’une coupe ample, vraiment ample, qui conviendra peut-être pas aux chasseurs qui aiment des vêtements près du corps, mais en général ce ne sont pas ceux qui s’équipent de ce genre de pantalon. Sa coupe lui permet donc d’évoluer librement et silencieusement. En effet, avec une grande partie en coton ce pantalon ne fait aucun bruit, c’est très bien pour l’été par exemple en chasse d’approche.

Ce treillis est muni d’un élastique aux chevilles ce qui est assez pratique pour éviter d’embarquer toutes sortes d’herbes lorsque l’on chasse en chaussures. 2 poches sur le devant, 2 poches soufflet sur les côtés, très classique.

A noter que ce pantalon est traité tout de même déperlant et bénéficie de renforts aux genoux et aux fesses. On est dans l’esprit des pantalons vert Decathlon premier prix mais en mieux avec plus de résistance et surtout une fabrication Française. Prix 39€ TTC

Le second pantalon se rapproche encore plus d’un pantalon de l’armée avec son motif camo caractéristique de la grande muette ! Certains apprécieront, d’autres ne se voient pas chasser avec, chacun ses goûts. Sa coupe est également assez ample mais moins que celui de notre essai ci-dessus.

Ce treillis bénéficie d’un peu plus de technicité puisqu’il est traité anti-moustique, déperlant et résiste mieux aux déchirures grâce à son tissu Ripstop 210g/m².

Petit astuce pratique : le système de réglage de la taille par velcro au niveau de la ceinture permet d’ajuster parfaitement le pantalon. Il pourra se porter sans ceinture et s’agrandir au besoin après les repas ! 2 poches avec soufflet et boutons sur les côtés permettent d’embarquer pas mal de choses

Le pantalon dispose d’une coupe droite mais peut se resserrer aux chevilles grâce à un cordon. A noter également des renforts aux genoux et aux fesses. Prix 51€

CONLUSION

Nous sommes loin des pantalons techniques à souhait ici, mais bel et bien en présence de pantalons de chasse robustes à prix contenus. Vendus respectivement 39€ et 51€, ce n’est pas cher pour des vêtements qui sont largement éprouvés par notre armée depuis des lustres. Une bonne alternative au made in China, nous les conseillons vivement à tous ceux qui aiment les équipements simples et efficaces.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

1 commentaire

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici