Actualité de la Chasse Armes et équipements Nouveau fusil de sport Beretta 694 : le diable se cache dans...

Beretta a décidé de décocher très tôt cette année en présentant dès l’automne son nouveau fusil de sport, le Beretta 694.



Ce nouveau fusil superposé développé avec la Beretta Shooting Team est une succession de petits détails pensés afin d’emmener les tireurs à l’excellence, d’où son slogan : conçu pour gagner. Tour d’horizon.

Une crosse ergonomique

Premier élément de cette crosse : ses 2 rainures de part et d’autre de la clé d’ouverture permettant d’élargir le champ visuel du tireur. Ces 2 rainures sont alignées dans le prolongement de la bascule.

La pente de la crosse est variable selon le modèle : trap ou sporting. Sur la version Trap les pentes sont de 29/39 et 35/50 sur les versions Sporting. L’option B-fast (option permettant d’insérer des poids à l’intérieur de cette dernière afin d’ajuster l’équilibre de l’arme) est disponible sur les 2 modèles.

La crosse de la version Sporting présente la particularité d’être plus large au niveau du busc et de la poignée. La poignée est également plus longue avec un renflement.

Le cran de sûreté et de sélection de canons placé sur le dessus dispose d’un nouveau quadrillage et d’une ergonomie revue.

Sur les 2 versions, le quadrillage de la poignée-pistolet est de 1.5 avec une surface plus grande qu’à l’accoutumée afin d’augmenter l’adhérence.

La crosse est en bois de grade 2,5 poncés huilés.

Système d’ouverture revisité

Le diable se cache dans les détails avec ce nouveau 694. Tout d’abord la clé d’ouverture de la bascule dispose d’un profil rabaissé, mais surtout d’une forme ergonomique pour un geste encore plus naturel, précis et rapide (pour droitier comme pour gaucher). Elle dispose d‘une finition en Nistan gris mat du plus bel effet.

Le nouveau système de longuesse offre une meilleure sensation à l’ouverture de l’arme grâce aux géométries revisitées et au nouveau tenon muni d’une cheville remplaçable afin de maintenir sa propre préférence de force de verrouillage dans le temps.

Le système d’accrochage du levier a également été revu; il est composé d’un goujon à piston en position avancée, séparé du levier par un poussoir autorégulant dans le temps. La surface en métal, sujette à la surchauffe en cas de répétitions, a été considérablement réduite pour préserver les mains du tireur.

Une nouvelle bascule

Le design de la bascule est franchement élégant. Sportive avant tout, son profil en miroir aux lignes diagonales est agrémenté d’un logo 694 et d’un simple trait bleu. Le dessus de cette dernière est traité antireflet.

La fermeture est confiée au système classique Beretta à verrous trapézoïdaux et deux robustes broches qui ressortent du plan de bascule pour s’insérer dans les logements sur les flancs de la culasse, alors que deux axes de charnière montés à  l’avant vont s’insérer dans les logements correspondants.

La queue de détente est réglable en trois positions.

À noter que cette bascule est plus lourde de 25 grammes.

Canon Steelium Plus

Le 694 bénéfice des canons Steelium Plus. Il s’agit un procédé technologique de fabrication alliant le forage profond, le martelage à froid et la détente sous vide. Ce procédé unique va permettre au triple alliage de ce canon des propriétés mécaniques uniques. L’autre particularité des canons Steelimum Plus est le profil interne à 3 cônes progressifs pouvant aller jusqu’à 300mm selon la longueur de ces derniers. Selon Beretta voici les 3 grands avantages de ces canons :

  1. Des gerbes plus denses et compactes, avec des performances élevées de pénétration et de rupture de la cible
  2. Une plus grande rapidité et précision du deuxième coup
  3. Une moindre perception du fouet du canon assemblée au canon et à l’intérieur chromé, la version Trap a des chokes fixe **/* et un jeu de 5 chokes externes Optima Choke High Performance sur la version Sporting.

L’équilibre de l’arme peut-être totalement personnalisé grâce à la technologie B Fast Balancing System des canons permettant d’accrocher des poids de 5, 10 au 15g à différents endroits.

La bande ventilée supérieure est de 10×10 pour les modèles Trap et 10×8 en Sporting.

Beretta annonce également des ressorts d’éjecteurs plus puissants.

Conclusion

Allez-vous mieux tirer avec ce 694 qu’avec votre « vieux » 692 ? Rien n’est moins sûr tant son prédécesseur était déjà une machine, en revanche nul doute que ce fusil dispose des toutes dernières avancées technologiques du 1er fabricant d’armes au monde ainsi que d’une allure qui à elle seule vous poussera à l’achat ! Pour les compétiteurs acharnés le 694 permettra, en tout cas c’est sa vocation, d’aller chercher LE dernier plateau nécessaire pour accéder au podium, et sur la 1ere marche si possible !

En outre les évolutions au niveau du levier d’auget, de la bascule et des éjecteurs par exemple sont de bonnes venues et ne pourront qu’améliorer encore la fiabilité.

Vendu entre 4306€ TTC et 4741€ TTC ce nouveau Beretta se croisera très bientôt sur tous les pas de tirs.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici