Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Apparition d’une redoutable tique « hybride » en Russie

Cela ressemble presque à un scénario de film d’horreur mais c’est bel et bien la réalité en Russie Centrale.



En effet, suite à un hiver des plus doux dans cette partie du globe et un printemps assez chaud, une nouvelle variété de tiques appelée par les spécialistes « hybride » a fait son apparition.

Alors que ce pays a deux types de tiques endémiques sur son territoire avec la tique de la taïga (Ixodes persulcatus ) et la tique orientale (Ixodes pavlovsky ), cette nouvelle espèce est à la fois porteuse de la maladie de Lyme et de l’encéphalite, ce qui n’est pas le cas des deux autres qui ne porte qu’une seule pathologie pour les humains.

Extrêmement agressive, la tique hybride a aussi une autre particularité avec sa population 500 fois plus forte due à une fertilité exceptionnelle. Alors qu’il est répertorié 0.5 tique au Kilomètre carré habituellement, il a été comptabilisé 214 individus par kilomètre carré pour la tique hybride !



Enfin, cette dernière a une période d’activité plus longue, ce qui la rend des plus redoutable entraînant au passage une augmentation de 150% des consultations médicales dans la région de Sverdlovsk dans l’Oural, 14242 personnes ayant été mordus par ces hybrides et 36% d’entre eux ayant contracté la maladie de Lyme. Bref, alors qu’en France le département de l’Ain a sonné le signal d’alarme suite à 26 cas d’encéphalite à tique, la Russie est en état d’alerte maximale. Après le coronavirus, on n’avait pas besoin de ça !

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

1 commentaire

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici