Actualité de la Chasse Chasse en France Crest : manifestation contre l’ASPAS

Aujourd’hui, agriculteurs, chasseurs, et autres acteurs et amoureux du monde rural, s’étaient donné rendez-vous à Crest, dans la Drôme, pour protester contre le réensauvgaement des campagnes par l’ASPAS.



En effet, l’Association pour la Protection des animaux Sauvages (ASPAS) multiplie les rachats fonciers (terrain) de plusieurs centaines d‘hectares dans le département afin d’en exclure toute activité humaine, chasse et élevage en tête.

Cette mainmise sur les territoires est en vérité une catastrophe pour la biodiversité, mais également économique et culturelle. Les éleveurs et autre acteurs du monde rural, qui font vivre les campagnes et la nature depuis des siècles, sont totalement évincés de milieux qu’ils connaissent pourtant par cœur afin que des technocrates et autres charlatans verts puisse y exercer leur dogme.

Ainsi ce matin, un cortège, avec à sa tête un magnifique troupeau de brebis, composé de nombreux élus (maires, sénateurs) et d’environ 1600 personnes selon la police, a convergé du centre-ville de Crest vers le siège de l’ASPAS 6km plus loin.



Sur place, pas moins d’une dizaine de camions de gendarmes mobiles étaient présents pour assurer la sécurité des locaux de l’ASPAS. À l’heure où nous écrivons ces lignes, la manifestation est terminée et s’est déroulé dans une excellente ambiance, sans heurts.

Ce rassemblement, soutenu par les associations d’éleveurs, la coordination rurale, la fédération des chasseurs, des ACCA, les jeunes agriculteurs et bien d’autres, est une excellente initiative et une excellente nouvelle. Le monde rural est en train de s’unir face à un ennemi désigné à juste titre par Eric Dupont Morreti comme des « Ayatollahs verts » qui n’ont d’autres motivations que la mise sous cloche de la nature en éliminant tout autre concept humain au péril de notre patrimoine économique et culturel.

Par ailleurs, la présence d’élus de premier rang a également permis de prouver que l’idéologie verdâtre est loin d’avoir gangréné toute le monde, le RIP d’Hugo Clément n’est pas gagné !!!

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

16 Commentaires

    • Vous avez raison Christian, on devrait tous dire notre ras le bol des anti tout, et je serais le 1er à y aller.
      Gardons nos forces, ça va finir par arrivés.

    • Votre remarque n’a aucun rapport avec le fondement de la manifestation pacifique.

      En revanche, nous assistons à un décalage complet entre les Français :
      Tous ces abrutis qui manifestent contre la chasse, les agriculteurs, les éleveurs, les filières de la viande et autres casseurs avec violences physiques ne déplacent pas les forces.

      En revanche, l’ASPAS a collé la frousse aux pouvoirs publiques par mensonges et manipulations avec possibilité de violence et de troubles de la part des manifestants.

      Mais les ruraux, les chasseurs et autres sympathisants se comportent normalement en respectant les biens et les personnes.

      Leurs idées et façon de vivre sont saines n’en déplaise à tous ces extrémistes bouffeurs d’herbes et de graines, consommateurs également de produits illicites.

    • Pas chez les bobos parisiens qui ont semé le virus sur tout le territoire sans se préoccuper de ses semblables en milieu rural.

      Leur esprit de protection d’eux mêmes et surtout des autres est extraordinaire « tout pour ma gueule » quel égoïsme !

      Et ces individus veulent interdire la chasse et diriger la façon de vivre des ruraux !

  1. Très bonne initiative enfin se faire entendre
    Je désiré partisipe à des manifestations à qui s adressé
    Merci à tous ceux qui se bat pour notre passion

  2. Bestier ne t’inquiète pas …nous dans le sud on na LE PROFESSEUR RAOULT ! Viricel quand tu exclu l’être l’humain et toute activité agricole dans les campagnes …au nom d’une idéologie farfelue de bobo des VILLES. Ca dévient une friche pour l’agriculture les populations de gibiers explosent. Sur un territoire si il ya a manger pour 100 animaux ya na pas pour 1000 ! Apres c’est les maladies qui ce développent ! LE MONDE SOUS CLOCHE QUE VOUS VOULEZ IMPOSER DE FORCE AUX RURAUX CA NE MARCHERA PAS !

    • Bonjour,
      non chasseur mais pas anti-chasse, je vais essayer d’apporter un peu de tempérance dans ces discours épiques si tenté que mon commentaire soit accepté… L’argent pour acheter ces terres ne vient pas de nos impôts, « mon grand » (pour reprendre l’expression de Jacqui), mais des dons de bénévoles à l’ASPAS qui font des appels aux dons soutenus notamment par des personnalités comme Hugo Clément. Bien sûr, les dons sont en partie défiscalisables, tout comme quand on donne à n’importe quelle association (de bienfaisance, ou reconnue d’utilité publique, ou ayant un intérêt pour la valorisation du patrimoine…). Après, on peut être d’accord ou non avec cette définition, mais c’est un autre débat, et il en va de même pour les dons aux associations de chasse ou n’importe quelle autre discipline de la vie courante. De plus, tous les donateurs ne défiscalisent pas. Enfin, concernant les bienfaits ou méfaits sur la biodiversité de ce type de politique (réensauvagement), elles sont très efficaces dans des pays où la nature n’est pas sous cloche (Etats Unis, Canada…), mais il y a peu de recul pour juger de leur efficacité dans des pays comme la France. Dire que c’est bon ou mauvais pour la biodiversité en l’état des choses, c’est donc parler de choses que l’on ne connait pas. Mais ne pensez-vous pas qu’il vaut mieux conserver un territoire vierge sur 500 ha plutôt qu’une autoroute ou un centre commercial ?

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici