VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Gérard Larcher présent à l’assemblée générale des chasseurs du Loiret aborde la loi sur l’engrillagement

Gérard Larcher

L’assemblée générale des chasseurs du Loiret a été marquée cette année par la présence de Gérard Larcher, Président du Sénat et passionné de chasse. Il a pu intervenir sur différents sujets concernant les activités cynégétiques et notamment de la loi sur l’engrillagement.


Le retour de la loi sur l’engrillagement.

Depuis le vote de cette loi sur l’engrillagement en début d’année dernière, le soufflet était quelque peu retombé et le sujet avait fini par être lâché par les médias qui en ont fait leurs choux gras pendant quelques semaines.

Récemment, le ministère de la Transition écologique a annoncé que le décret et l’arrêté relatifs à cette loi allaient enfin paraître et donc, qu’elle serait plus facilement applicable par les agents de l’État qui jusqu’ici faisaient surtout de la pédagogie.


Invité à l’assemblée générale des chasseurs du Loiret, Gérard Larcher est revenu sur cette loi.

Il a commencé par congratuler Jean-Noël Cardoux, l’ancien Sénateur à l’origine du projet de loi présent dans l’assemblée pour avoir su trouver « un juste équilibre entre le respect de la vie privée, celui des paysages et la libre circulation du gibier« .

La loi a surtout vu le jour suite à des oppositions constatées entre des associations et des propriétaires en Sologne. L’arrivée des arrêtés et décrets annonce donc le début d’une remise à niveau complète de nombreuses clôtures et cela ne sera assurément pas une mince affaire.

Pour l’ancien Sénateur, les choses devront surement se faire au cas par cas car certains grillages protègent des autoroutes, des ponts ou d’autres zones dangereuses.

Revue des clôtures mais pas de la propriété privée.


Certes certaines clôtures peuvent poser problème et nécessitent d’être revues pour assurer la libre circulation de la faune sauvage d’une parcelle à une autre mais Gérard Larcher rappelle que cela ne se fait pas sans contrepartie.

Le Président du Sénat estime qu’il faut également prendre en compte les problèmes liés aux intrusions sur les propriétés privées et à remis en avant le principe fondamental d’un droit à la tranquillité.

La loi prévoit en effet que les propriétaires puissent positionner des pancartes sur les zones privées qu’ils souhaitent interdire au public et toute intrusion sur ces territoires serait sanctionnée d’une amende.

L’application de cette loi promet tout de même d’être quelque chose de sportif pour les autorités car dans certains départements, des marcheurs, des randonneurs ou d’autres ont déjà manifesté leur mécontentement lorsque des propriétaires ont décidé d’interdire l’accès à leurs propriétés privées sous prétexte que « la nature est à tout le monde« .

6 réflexions sur « Gérard Larcher présent à l’assemblée générale des chasseurs du Loiret aborde la loi sur l’engrillagement »

  1. Une propriété privé est PRIVE les randonneurs ou autres n’ont rien à y faire sans l’accord du propriétaire faisons respecter cela et tout ira bien

  2. Si les grillages gênent la vue de ces tordus, qu’ils plantent des arbres devant tout du long. Bien sur, l’entretien sera à leurs frais et ils seront responsables des actes d’incivilités des usagers (plastiques, canettes, bouteilles, gobelets, etc…). A la limite, qu’il y ait un couloir de migration entre les parcelles sans que les animaux puissent traverser une route, pourquoi pas. Mais enlever des clôtures qui évitent que les chiens se fassent écraser en suivant un noir, un chevreuil, un cerf ou un renard, émane d’un esprit tordu en manque de neurones. Si un de mes chiens se faisait tamponner par un automobiliste, croyez bien que ce dernier serait dans un bien moins bon état que le chien.

  3. Pourquoi interdire les clôtures qui sera responsable si quelqu’un se fait tuer pendant une chasse sur une propriété privée est ce que je vais dans les jardins des députés ecolos non je respecte la propriété

    1. C’est quand même mieux de chasser dans des territoires ouverts que dans des parcs en sur densité de gibier plus ou moins naturel afin de de faire de beaux tableaux . La sécurité a bon dos , pourquoi ne pas clôturer aussi les domaniales tant qu’on y est .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un renard adopte un comportement étrange au passage d’une voiture

[Vidéo] Un renard adopte un comportement étrange au passage d’une voiture

Quand certaines espèces sont en pleine santé, il n'est pas rare d'en croiser des représentants sur le bords des routes...

18 mai 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.