VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Des marcheurs manifestent contre un propriétaire qui ferme l’accès à un sentier car « la nature est à tout le monde »

Forêt dans les Vosges

Des centaines de marcheurs se sont rassemblés lors d’une randonnée organisée en protestation de la fermeture d’un sentier forestier. Ce dernier, situé à Rimbach-près-Masevaux dans le Haut-Rhin, appartient désormais à un nouveau propriétaire qui n’accepte plus la présence des marcheurs et a donc décidé d’interdire le passage sur sa propriété privée.

Alvis audio spéciale chasse

Les marcheurs refusent cette interdiction car « la nature est à tout le monde ».

Ce dimanche 11 février, plusieurs centaines de marcheurs ont décidé de se retrouver pour une marche de protestation. Ces derniers n’acceptent pas qu’on leur interdise le passage sur un sentier qu’ils ont pourtant l’habitude de pratiquer car l’ancien propriétaire des lieux tolérait leur présence.

Dernièrement, un groupement foncier forestier a fait l’acquisition de 64 hectares de forêts et a donc mis ses intérêts en avant. Le nouveau propriétaire veut donc matérialiser l’interdiction de circuler dans sa propriété privée et les marcheurs qui seraient pris sur les lieux sans autorisation s’exposeront alors à une amende.


La même situation a déjà vu le jour dans les Alpes-Maritimes et dans l’Eure.

Si la démarche est tout à fait légale, les marcheurs ne l’acceptent pas et manifestent leur mécontentement. Le Club Vosgiens de Masevaux qui a balisé les sentiers présents sur la propriété privée doivent retirer leurs équipements mais la bataille est loin d’être terminée.

Dans les médias et à travers leurs réseaux sociaux, les habitués des sentiers concernés refusent qu’on leur en interdise l’accès bien que le propriétaire soit dans son bon droit.

Ces derniers considèrent en somme que « la nature est à tout le monde » et que le propriétaire doit se plier à leur bonne volonté.

Les tentatives de médiations n’ont pour le moment pas été concluantes.


Des tentatives de médiations ont été menées pour trouver un terrain d’entente entre le groupement forestier qui a placé ses parcelles en réserve de chasse et les randonneurs qui veulent continuer d’accéder aux chemins.

Même la Fédération des chasseurs a fait savoir à la fin du mois de janvier qu’elle était « pour le partage de l’espace en bonne intelligence et souhaite que la médiation aboutisse à une solution raisonnable ».

Pour autant, la médiation ressemble jusqu’ici à des tentatives de simplement faire mordre la poussière au propriétaire souhaitant faire valoir ses droits pour revenir à la situation qui a primé jusqu’ici, à savoir laisser la propriété ouverte à tout le monde.

Certes, les anciens propriétaires toléraient la présence des marcheurs mais faut-il pour autant que cette tolérance prime sur la loi?


Il est compréhensible que si les choses se passent bien depuis des années, il est possible d’essayer de chercher des solutions mais pour le moment, il semble que l’objectif soit de surtout tordre le bras du propriétaire afin que les marcheurs puissent continuer de s’imposer sur ses terres.

15 réflexions sur « Des marcheurs manifestent contre un propriétaire qui ferme l’accès à un sentier car « la nature est à tout le monde » »

  1. La nature est à tout le monde….. la propriété au propriétaire….si vous n’êtes pas chez vous vous n’avez rien à faire chez les autres à moins d’y être invité ce qui ne semble pas être le cas ici. Il faut rappeler à ces personnes qui se croit tout permis que leur liberté s’arrête ou commence celle des autres, j’ai appris cela à l’école mais c’était il y a longtemps à une époque où l’escrologie n’avait pas tété inventé

  2. Me Dubois
    Vous avez bien fait c’est dommage pour les personnes sympas
    Tout à cause d’écolos bobos qui pensent qu’ils ont tout les droits et se croient tout permis

  3. « des tentatives de simplement faire mordre la poussière au propriétaire… »,  » il semble que l’objectif soit de surtout tordre le bras du propriétaire… »
    Cela résume bien le mal français: interdire, obliger, faire céder, imposer, etc… C’est toujours le bras de fer, l’épreuve de force.
    C’est imbècile et de là vient une bonne part de nos malheurs.

  4. sans parler de chasse pêche etc … il faut faire la même chose , une grande partie de « ces marcheurs qui refusent cette interdiction car « la nature est à tout le monde » » possèdent une maison avec une petit bout de pelouse (nature) , un piscine (plan d’eau) et bien on va aller chez eux piquer un plongeon , un petit barbecue après on verra …

  5. La nature n’est pas a tout le monde ; certain lieux sont publics et d’autre sont privés , il n’y a rien à redire . Si au moins les comportements étaient respectueux vis à vis de cette nature et des détenteurs des propriétés ;

  6. s’ ils veulent profiter de la nature ils n’ont qu’a acheter des terres mais peut être que les promeneurs n’auront pas le droit de pénétrer chez eux.

    1. Tout à fait. Il y a deux ans, je me suis fait incendié d’insultes par un couple qui baladait leur chien. Ils n’ont pas apprécié que je leur rappelais gentiment qu’une chasse allait commencer 1/2 heure plus tard. Pourtant, ils était passé à une barrière privée ou le panneau «  » chasse en cours «  » avait été placé un peu plus tôt. Comme c’est moi qui passe le chemin au gyrobroyeur, maintenant, à un certain endroit, je ne le fait plus donc il y a des ronces et des orties. C’est dommage pour les gens qui sont sympas à qui j’explique pourquoi je n’entretiens plus le passage «  »privé «  » .

  7. S’est un petit aperçu de se qui vas arriver partout si vous continuez vos insultes sur les réseaux qui n’on plus rien de sociaux arrêter d’écoutez les antis chasse qui en ont fait leur métier

  8. C est bien malheureux oui , mais il y a un certain pourcentage de la population qui n a aucun savoir vivre .
    Désolé , mais la nature n appartient pas à tout le monde , elle appartient à ceux qui en paient les impôts fonciers avant tout.
    Jusqu’à aujourd’hui c était bien une tolérance de laisser les promeneurs passer sur nos propriétés , mais à force de taper sur le dos des propriétaires, des chasseurs , des pêcheurs, des agriculteurs etc…presque à les virer de chez eux , là vous avez une réponse et ce n est que le début .
    C est un retour de manivelle , et ça pique .

  9. Bonjour, je ne suis pas légiste, ni professionnel dans les domaines juridiques, mais je souhaite m’exprimer dans ce débat.
    Que dit la loi?
    Peut on exiger de pouvoir traverser la propriété privée de qui que ce soit et sous quelque forme qu’elle soit, bois forêt champs, prairies, jardin, parc,etc… ?
    Un propriétaire à t il le droit de clôturer son terrain quelque soit son emplacement, sa surface, et le type de terrain? Peut on l’en empêcher, pour quelles raisons et en vertu de quels textes de loi?
    Je pose juste des questions en lien ave le droit de propriété, merci aux personnes qui en ont la compétence de répondre, juste pour enrichir mes connaissances.

    1. Article 226-4-3
      Version en vigueur depuis le 04 février 2023
      Création LOI n°2023-54 du 2 février 2023 – art. 8
      Sans préjudice de l’application de l’article 226-4, dans le cas où le caractère privé du lieu est matérialisé physiquement, pénétrer sans autorisation dans la propriété privée rurale ou forestière d’autrui, sauf les cas où la loi le permet, constitue une contravention de la 4e classe.

    2. Vous n’avez pas le droit de pénétrer chez quiconque sans son autorisation. Comble de la connerie, en tant que propriétaire foncier je dois m’assurer en RC. Car un individu peut se blesser sur mes terres et me traduire en justice parce qu’un trou était cacher par de l’herbe. Pour respecter la loi, une clôture doit respecter une hauteur maximum tout en laissant un passage de 30 cms au sol, on ne peut pas empêcher la pose d’une clôture. Seul le propriétaire dispose de son foncier dans le respect des lois.
      Une chose que vous devez toujours avoir en tête : dès que vous quittez votre chez soi, vous êtes systématiquement chez quelqu’un d’autres ( domaine publique ou propriété privée) et donc respecter les biens d’autrui. Le reste n’est que du blabla de comptoir de bistrot.

  10. Non la nature n’est pas tout le monde …propagande mensongère de la NUPES ! Un terrain appartient à la personne qui paye la taxe foncière …que le terrain face 50 mètres ou 1000 hectares ! à force de faire chier la chasse c’est le retour de bâton ! A bon entendeur salut !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.