Actualité de la Chasse Chasse en France La ville de Montpellier retire le droit de chasse sur les biens...

Comme c’est le cas dans beaucoup de villes en France, la ville de Montpellier avait jusqu’ici établi des conventions avec les associations de chasse locale afin de permettre celle-ci sur les biens appartenant à la ville. L’équipe actuellement élue à la municipalité de Montpellier a décidé de mettre fin à cette pratique et de résilier les conventions concernées afin de rendre impossible la chasse sur les terrains appartenant à la ville.



Depuis la fin du mois de décembre, plusieurs élus de la mairie ont communiqué sur les réseaux sociaux et notamment Eddine Ariztegui, élu du parti animaliste et adjoint du Maire délégué au bien-être animal à Montpellier, qui se félicite de cette décision.

Les raisons les plus avancées à la résiliation des conventions qui autorisaient la chasse sur les biens communaux sont apparemment en lien avec une volonté de dire stop à la chasse (plutôt un engagement politique donc) et une volonté de protéger les habitants de Montpellier des « faits divers » engendrés par les accidents de chasse.


Pour le moment, il est impossible de savoir combien de parcelles seront concernées et si il s’agit d’une réelle décision politique contre la chasse. La ville de Montpellier connait un essor économique et démographique important depuis plus de 10 ans ce qui fait donc évoluer le nombre d’habitants et donc l’urbanisation de la zone.

Difficile de savoir à ce stade si il s’agit d’un coup de communication de certains élus qui relaient des publications comme celles du parti animaliste et de L214 afin de gagner en popularité ou si c’est un véritable coup de force contre la chasse. Sans plus d’informations sur les territoires dont il est question, il peut tout à fait s’agir d’un hectare en pleine zone résidentielle et donc, la décision pourrait se comprendre même s’il est difficile de voir disparaître des zones naturelles au profits d’immeubles en béton.

Les élus concernés ont par ailleurs fait l’objet d’insultes racistes abjectes à la suite de cette décision, ce qui est parfaitement intolérable peu importe les circonstances et ne seront pas tolérées ici.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

9 Commentaires

  1. De toute façon il faut déserter tous les environs d’agglomérations qui plus est dirigées par des écolos. D’abord aucun plaisir à chasser en zone periurbaine et ensuite il n’y a qu’à les laisser se débrouiller avec la faune et surtout ne jamais venir y faire la moindre battue administrative. Les gens supporteront les conséquences dans leurs impôts locaux, c’est très bien.

  2. Il est vrais que l’urbanisation pollue moins que la chasse, il est vrais que l’urbanisation n’affecte pas la faunes et la flore, enfin bref on en reparlera dans 20ans et on verra qui viendra nous voir pour rétablir toute leurs conneries.

  3. De partout où la bobo écologie sera implantée politiquement …adieux les chasses communales …! Quand ont vous dit de venir manifester pour défendre les chasses traditionnelles …ont sait que par la suite c’est l’ensemble de la chasse qui va être attaqué de front …pour certains qui ont toujours pas compris ce qui arrivent réveillez vous très vites …!

    • ça fait plusieur foi que je dis que nous les chasseurs nous n avons plus aucun poid politique le president de la fédé fait ce qu’il peut mais c’est dans les urnes au moment des éléctions que ça se joue il faut un partie politique des chasseurs des pêcheurs des sports mécanique tous ce que les écolos veulent interdire
      des cagnottes pour racheté des terres avant que çe soit des association écolo qui le fasse et nous y interdire la chasse
      (ça existe déjà )

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici