VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 
Garmin

Suspension de la chasse aux sangliers dans le Sud-Ouest : les agriculteurs se sentent « pris en otage »

Les chasseurs des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont décidé d’entamer une « grève de la chasse aux sangliers » en réponse à la décision du Conseil d’État de suspendre la chasse aux pantes et aux matoles. Les chasseurs refusent de perdre ce dernier pan des chasses traditionnelles mais les actions menées font des dégâts, notamment chez les agriculteurs.


Les agriculteurs se sentent « pris en otage ».

C’était à prévoir, les agriculteurs ont vu arriver d’un très mauvais œil la décision des chasseurs de stopper net leurs actions de régulation des sangliers dans le Sud-Ouest.

Cette mesure a été prise par les Fédérations des Landes et des Pyrénées-Atlantiques après que le Conseil d’État ne décide de casser les arrêtés permettant d’organiser la continuité des chasses aux pantes et à la matole, considérées par certains comme les dernières chasses traditionnelles encore en vie.


Après l’interdiction de la chasse à la glu, les écologistes les plus radicaux n’ont cessé de s’attaquer à ces modes de chasse pour continuer de grignoter les pratiques cynégétiques régionales et handicaper encore un peu plus la chasse Française.

Cette fois, la pilule ne passe pas du côté des chasseurs qui ont annoncé suspendre plusieurs de leurs missions dont la chasse des sangliers.

La décision est plutôt difficile à accepter pour les agriculteurs qui subissent de plein fouet les dégâts causés par les suidés. Les cultures sont régulièrement saccagées par des compagnies entières et le fait que les chasseurs décident de se mettre en grève leur cause bien du souci :

Un agriculteur Landais interrogé par les journalistes de FranceInfo a pu s’exprimer sur le sujet :


« Je regrette que les agriculteurs soient toujours pris en otage dans ces histoires-là parce qu’on sait qu’on est en campagne électorale. Les chasseurs essaient de trouver des arguments, mais derrière, nous, on a des dégâts. Je pense que c’est malvenu. »

Les chasseurs demandent aux agriculteurs de se montrer solidaires.

Bien souvent, lors des actions menées par les agriculteurs, les chasseurs se greffent aux mouvements pour soutenir ces hommes et ces femmes engagés à fond dans leur métier mais qui doivent toujours se battre contre la bureaucratie.

Cette fois, ce sont les chasseurs qui se dressent devant une nouvelle interdiction qui pourrait leur coûter un pan tout entier de leur culture mais qui pourrait aussi dégoûter une grande partie d’entre eux, au point de leur faire raccrocher les filets, les bottes ainsi que les fusils et les carabines définitivement.

Pour le moment, les chasseurs répondront présent lors des battues administratives ou pour les opérations de régulation gérée par un lieutenant de louveterie mais cela va prendre plus de temps que lorsque les chasseurs interviennent au pied levé.


Pour Régis Hargues, directeur de la Fédération, cette grève de la chasse aux sangliers est une façon de demander son aide au monde agricole. Il faut selon lui que tous les ruraux restent solidaires pour que leur mode de vie puisse perdurer, nous avons besoin les uns des autres et comme les agriculteurs, les chasseurs veulent pouvoir continuer d’exister, surtout que l’interdiction des pratiques visées reste parfaitement incompréhensible.

Si rien ne bouge dans les semaines à venir, les chasseurs prévoient d’autres façon de montrer leur indignation et des mobilisation de grande ampleur pourraient voir le jour.

La FNC va également multiplier les recours juridiques et pourrait aller jusqu’à porter l’affaire devant la Cour Européenne des droits de l’Homme.

14 réflexions sur « Suspension de la chasse aux sangliers dans le Sud-Ouest : les agriculteurs se sentent « pris en otage » »

  1. Si les chasseurs ne paient plus pour le permis,il faut taxer les profiteurs des
    terrains des autres pour faire leurs sports ou promenades ,( droits qui coutent en moyenne 200€ aux chasseurs) juste un permis qu’ils devront présenter a nos chers gardes de la nature.( pour les payer, et indemniser les agriculteurs , car c’est pas sur
    que nous puissions, nous , si on laisse la chasse, jouer aux boules ou au ballon dans
    leurs jardins, ou faire usage de leur piscine.

  2. A force de nous prendre pour des pigeons .tjs les mêmes qui payent. peut être un jour, nous chasseurs, serons solidaire 🤔

  3. Enfin le Droit remet les pendules à l’heure.
    Il fallait en terminer avec le chantage permanent de la régulation
    La terre n’appartient pas, heureusement, aux chasseurs 🙏

    1. Non, mais si on cherche la petite bête, plus d’indemnisation par les fédés de chasse, les dégâts naturels n’ont qu’à être pris en charge par les agriculteurs et leurs assureurs, et sans régulation, la facture comme les primes vont être salées !

    2. La terre appartient à 80% à des propriétaires privés avec le droit de chasse qui y est inclus. La grande majorité d’entre eux laisse le libre accès aux randonneurs ou autres ramasseurs de champignons, l’exercice de la chasse étant réglementé. Le Droit, comme vous le nommez, est malheureusement manipulé dans notre pays par des minorités agissantes qui véhiculent des idéologies liberticides en contradiction fondamentale avec les lois de la nature.

    3. Non , c’est sur que la terre n’appartient pas aux chasseurs, mais je pense que si l’on compte sur des gens comme vous pour faire quoi que se soit autre que critiquer et regarder les autres entretenir les espaces naturels et les zones humides, on n’ est pas sorti des ronces. Vous croyez peut être que se balader chez les autres, laisser les clôtures ouvertes sous prétexte que ça fait ch…. de ne pas pouvoir se promener tranquille est tout a fait sympathique pour le gars qui doit passer un bon bout de temps à chercher ses bêtes ? Trouver des papiers partout et j’en passe, il y a trop a dire… Et au fait mon bon monsieur ou ma bonne dame, beaucoups d’endroits où vous allez vous balader et ou vous empruntez de jolis chemins , n’oubliez surtout pas qu’il y a derrière une ou autre société de chasse qui les entretiens pour les garder ouverts surtout en province ou les mairies ne sont pas riches.
      La prochaine fois tournez la langue 7 fois dans votre bouche avant de dire n’importe quoi s’il vous plaît.

  4. Les chasseurs sont toujours les vilains petits canards, mais la gestion des populations n’est pas obligatoirement à la charge des chasseurs !!!
    Aujourd’hui je pense que les chasseurs sont énormément investi, et beaucoup d’agriculteurs sont des chasseurs et savent très bien comment ça ce passe.
    A cours thermes nous ne pradrons plus le permis, ce n’est plus un PLAISIR mais une obligation !!
    La régulation reste il me semble à la charge de l’état !!!

    1. Bjr
      Il faut se mobiliser oui,mais pas n importe comment.
      Pour ma part je suis salarié d un groupement de producteurs de foies gras je suis chasseur paloumayre et becasse, je suis aficionados…….pour vous dire comment tout ces bobos parisiens me casse les c……..
      Où sont nos dirigeants ???????

  5. Je me demande ce qu’attendent les autres fédérations pour faire de même nous payons les dégâts et nous sommes pas reconnus par des oligartes de l’état , et pourtant je suis agriculteur !
    A quand une révolution des régions contre des institutions parisiennes

    1. Je suis d’accord avec vous i’ faut se révolté contre le sisteme et gardé nau tradition

  6. Chasseurs et agriculteurs doivent rester solidaires avec un point commun c’est la baisse des effectifs et le vieillissement .
    La division est un risque sur le plan de l’équilibre financier mais surtout sur le plan électoral . Évitons de tomber dans le piège de la discorde car c’est le but recherché par les leader de l’écologie punitive .
    Chasseurs et agriculteurs doivent lutter ensemble contre les dégâts de sangliers et ensuite aller aux urnes conjointement , je pense que cette mesure sera bien plus efficace
    La ruralitè a besoin de toutes les chasses traditionnelles ou pas mais aussi de l’ensemble de ses agriculteurs et des métiers qui en découlent
    Depuis la ratification de la directive 79/409 et du reste nos élus nous ont menés en bateau et certains de nos responsables cynégétiques
    aussi .
    Les chasses traditionnelles doivent être défendu dans leurs ensembles : nous avons commis l’erreur de nous satisfaire de dérogations
    Maintenant il faut un geste fort et unanime en oubliant nos propres convictions partisanes . Plus que de manifester , de voter des Motions c’est devant les urnes que demain ont doit être capable de se faire craindre . ( attention aux traîtres et aux caméléons)
    La RECONQUÊTE de la ruralitè et de la chasse dépendra de notre union

  7. les fédérations de chasse devraient ètre solidaires .tous les chasseurs sont concernés .les écolos attaquent tous les modes de chasse les uns après les autres.ne nous laissons pas bouffer par ces associations violentes et très nuisibles souvent subventionnées par l état .

  8. Je comprends la position des agriculteurs mais ils n’ont qu’à se tourner vers le Conseil d’État et les associations animalistes pour régler la facture.
    Les membres du Conseil d’État et les adhérents des associations animalistes on qu’à venir faire les cons dans les champs à tourner en rond pour pas que les sangliers ou autres nuisibles ne fassent de dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] La beauté du chien de chasse à l’arrêt

[Vidéo] La beauté du chien de chasse à l’arrêt

La chasse est est une pratique sportive, une passion mais c'est aussi une activité d'une esthétique incomparable, tant les moments...

13 juin 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.