VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Un cormoran au comportement destructeur inquiète dans une réserve naturelle des Flandres

un cormoran avale un grèbe

La voracité du cormoran n’est plus à prouver. Depuis des années, pêcheurs et chasseurs alertent les autorités sur la nécessité de ne plus laisser proliférer cet oiseau qui devient de plus en plus destructeur pour la biodiversité locale et pas uniquement sur les populations de poissons.


Les images d’un cormoran qui affolent les médias.

Les animalistes mettent continuellement en doute la parole des chasseurs et des pêcheurs mais les images ne mentent pas. Aujourd’hui la technologie permet de filmer de nombreuses scènes de vie en pleine nature et les images capturées de ce cormoran affolent la toile, au point d’être également diffusée à la télévision.

Dans une réserve naturelle située à Harelbeke en Belgique, le comportement d’un cormoran inquiète au plus haut point les ornithologues et naturalistes.


Ce dernier a été filmé récemment en train de tuer un grèbe avant de l’avaler intégralement.

L’oiseau n’est censé se nourrir que de poissons mais ce comportement carnivore démontre un changement alimentaire qui met en danger le reste de la faune locale.

En effet, si ce cormoran est capable d’avaler un grèbe, il peut tout à fait avaler d’autres animaux tant que la taille de la proie lui permet de l’ingurgiter.

Un cas isolé?

La question qui se pose est la suivante : ce cormoran au comportement si vorace est-il un cas isolé?


Les animalistes et anti-tout affirmeront que oui et que ce cormoran n’est qu’une exception.

S’il est vrai que la majorité des cormorans se nourrissent quasi-exclusivement de poisson, il y a deux choses qu’il faut néanmoins prendre en compte.

Les populations de poissons en France souffrent grandement de l’augmentation toujours plus importante du nombre de cormorans. Ces derniers peuvent consommer jusqu’à 700 grammes de poisson par jour, ce qui a un impact direct sur nos poissons d’eau douce et participe à la disparition de ces derniers sur les plans d’eau ou les cours d’eau les plus en danger.

Les observations de cormorans capables de s’en prendre à des canetons ou à d’autres petits animaux ne manquent pas et les chasseurs sont souvent les premiers témoins de ces actions nuisibles pour l’environnement des cormorans.


Bien que des opérations de régulation soient parfois autorisées dans certains départements pour limiter leur impact sur la biodiversité, le cormoran reste un oiseau protégé en France, même si de nombreux indicateurs démontrent que cette situation devrait être remise en cause.

15 réflexions sur « Un cormoran au comportement destructeur inquiète dans une réserve naturelle des Flandres »

  1. Germain ,pourquoi en Suisse dans le canton de Genève Ou la chasse est interdite depuis 1974 la perdrix a disparu ,le lièvre se porte bien mais c est surtout les prédateurs qui ont proliféré ,chats sauvages,renards (qui soit disant ne mangent que des mulots) sont tirés la nuit par des gardes .idem pour les sangliers , cervidés et bientôt le loup.tout est question d équilibre et bien-sûr que dans la nature il fait de tout mais depuis la protection de certaines espèces,ne craignant plus rien,ils causent un déséquilibre.il y a cinquante ans il y avait plus de poissons que maintenant dans la rivière a côté de chez moi mais peu de grands cormorans, la plupart hivernant au bord sur la côte.le fait d éliminer les plus téméraires maintient les autres a distance car il est hors de question d éradiquer.pour les canetons je peux vous envoyer des photos car là où il y avait un couple de rapace il y en a plusieurs aujourd’hui .même si je concède que certains ont abusé ,la surprotection favorise la prolifération de certaines espèces..

    1. Bonsoir Jean , c’est encore moi 😉
      Je comprend votre vision et les conclusions qui en découle. La chasse de loisir est un plaisir tout comme la chasse de régulation est nécessaire. Là où je m’insurge c’est le positionnement systématique des chasseurs envers les prédateurs en voyant en eux des concurrents trop nombreux.
      Vous tirez des conclusions arbitraires en désignant des rapaces comme trop nombreux en prenant en référence un passé où les rapaces étaient moins nombreux. Mais avant quand? À l’époque où ils faisaient l’objet de tire systématique et subissait le DDT qui les ont presque exterminé ? Les faibles effectifs de rapaces à une époque était un signe de mauvaise santé de l’environnement. À l’inverse, si ils sont présents en nombre les équilibres sont rétablis. Pour l’exemple, vous avez parler de cannetons, donc de milieux humides et donc cela concerne l’une des deux espèces de busards inféodés à ces milieux. Dabord le Busard saint Martin est spécialisé dans les micro-mammifères (peu d’ oiseaux), l’autre plus gros, le busard des roseaux c’est micro-mammifères et jeunes oiseaux. Cette dernière espèce est en mauvaise posture classé comme potentiellement menacé. (Classement uicn source MNHN)
      Vous voyez c’est un peu plus subtil que vous le penser . Un rapace n’en vaut pas un autre. Je finirais avec le rapace préféré des chasseurs: la buse variable. Accusée de chasser lapin et gibier à plumes mais qui n’est en fait qu’une chasseuse de micro-mammifères, d’invertébrés et de charognes. Les supers prédateurs sont là mais ils ne sont que très rarement connus des chasseurs. Allez regardez sur internet est tapez Autour des palombes, Aigle botté, aigle de bonneli et j’en passe et j’en passe!
      Pendant que j’y suis ! Pour info, le prédateur potentiel du Grand cormoran: le chasseur d’antan l’a exterminé. Allez voir le Pygargue à queue blanche.
      Bon voilà, ne m’en voulez pas. Je suis sûr que nous sommes tous des passionnés de nature mais il y a certains réflexes qui ne sont motivés que par les idées reçues enrobésj d’ignorance.
      Bien à vous
      SG

  2. Bonsoir Monsieur Cheval,
    Merci de m’avoir répondu. La population de Grand cormoran a explosé depuis leur protection. Mais leurs augmentation en terme de population coïncide également avec le retour du poisson dans de nombreux court d’eau et autres fleuves autrefois très pollués par les eaux usées et rejetées sans traitement.
    La modification d’un habitat entraînera toujours directement ou indirectement des conséquences. L’acte de rempoissement que l’on réalise dans des étangs à destination de la pêche ou l’ornement cause un déséquilibre. Connaissant ces oiseaux pour leur intelligence , ils se sont adaptés. Ils ont bien compris que de temps en temps, des volumes d’eau peu important, abritent désormais des quantités de proies incroyables que leur ancêtre ne connaissaient pas! Quel aubaine!!! Malheureuse, après avoir étaient attirés
    et quasi exterminé
    ces proies facile, cette même population part en quête de poissons dans les autres étangs et les petits cours d’eau jusque là préservé et équilibré.
    En temps que super prédateur, le seul vrai levier pour faire baisser leur population est la quantité de nourriture disponible. Autrement dit: cesses de sèmer du poissons, tu cesseras de rècolterer du cormoran!
    Faire confiance à la nature et ne pas nager à contre courant est la seul solution.
    Bien à vous
    SG

    1. Germain,vous ne voulez pas voir la réalité.car si les pêcheurs(dont la plupart relâchent les poissons) empoisonnent les étangs c est parce que les cormorans en surnombre les ont vidé.pareil pour les grenouilles qui ont disparu a cause des hérons voir des cigognes qui ne migrent plus .aucun caneton ne survit plus d une semaine a cause des rapaces(buses,milans ). quand je me promène j aime bien voir de tout mais le surnombre crée un déséquilibre et je pense que nos anciens n étaient pas des inconscients.aujourd hui les pisciculteurs sont obligés de tendre des filets au dessus des étangs s ils veulent sauver leur revenu ce qui n’était pas nécessaire avant.contrairement a ce que vous dites ,je vois des espèces qui prolifèrent et d autres qui disparaissent.

    2. JEAN et David,

      Je pense que vous m’avez mal lu. Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas d’espèce favorisé au dépend d’autre . Et je n’ai pas dit que le Grand cormoran ne posait pas de problème. Localement sa population est très importante et pose problème, et particulièrement pour les activités piscicole.
      Ce même soucis se répète dans de nombreux domaine d’élevage en tout genre: loup vs brebis , colombophilie vs rapaces, mon poulailler et le renard du coin, etc ….
      Le point commun de toute ces activités, est la concentration de proies facile à capturer. La nature chercher un certain équilibre, c’est le fameux vase communiquant et les prédateurs seront toujours attiré par la densité de proies. Les déséquilibres globaux ou localiser sont souvent le résultat de nos actes, lorsque c’est possible, nous devons nous adapter et le fait de mettre un filet pour protéger une pisciculture est tout à fait normal. J’ai modifié mon poulailler pour m’adapter au renard présent à côté de chez moi plutôt que de le tirer car il est bien plus utile que nuisible.
      Une chose qui ne va pas plaire…moins de poissons à certains endroit sera au bénéfice d’autre espèce comme les batraciens et insectes mais je comprend bien que ce n’est pas votre intérêt personnel.
      D’une manière générale, les aures prédateurs que vous citez Milan , buse, héron n’ont jamais étaient à l’origine de la disparitions du gibier ou des batraciens . Il faut arrêter l’hypocrisie. C’est nos activités notamment agricole ( mais pas seulement) qui nuise à la diversité animal.
      Jean, parle de nos ancêtre comme s’ils avaient la connaissance du monde sauvage et qu’ils avaient trouvés une symbiose! Je vous rappel que le massacre tout zazimuts des prédateurs et du gibier a commencé à l’apparition du fusil et que l’on clouait les effraies sur les portes! Avant cela, il avait des rapaces et des lapins, des milans et des canards ,ainsi que des héron et des batraciens.
      Et maintenant, je dois cesser de chasser parce qu’il n’y a plus rien à chasser en petit gibier!
      Tant que l’homme se déresponsabilisera de ses actes on ni arrivera pas.
      Merci de m’avoir lu.
      Cordialement
      SG

    3. Germain,
      Le grand cormoran a presque disparu comme certains autres oiseaux en bout de chaîne alimentaire à cause d’un pesticide qui notamment fragilisait la coquille des oeufs.
      Depuis l’interdiction, de ce pesticide, l’interdiction de coutumes nordique de consommation du cormoran et de ses oeufs, leur population a progressivement explosé. Le prédateur naturel, le pygargue, lui… Non car beaucoup plus sensible à d’autres problématiques, comme les éolienne, on ne peut plus espérer un niveau de population en mesure de réguler l’espèce.
      Sur les quantités de poissons, ce que vous dites est faux, les quantités de poisson diminuent fortement et étaient plus importantes avant. Il n’y a pas corrélation entre les densités de poissons et le nombre de cormorans. De plus, l’aspect migrateur et la capacité à exploiter à fond la ressource conduit à parler de quantité dépendance plus que de densité dépendance. Les piscicultures extensive, activité à très faible marge s’écroule totalement avec une perte de près de 20% malgré les tirs et les dispositifs de protection alors qu’il s’agit de milieux généralement très productifs, donc avec de potentiels phénomènes de compensation plus forts que dans les eaux libres. Par exemple, une étude sur le Der, qui lui n’est pas protégé, avec une plus faible productivité, montrait une prédation de 95% de la productivité théorique du lac! d’autres études mettant en relation les peuplements et les cormorans sont rares, et la LPO se base dessus pour mettre en avant le principe de précaution pour ne rien faire. Cependant, ce rapport prédateur proie est très peu étudié du fait d’une extrême difficulté pour les faire. Par exemple, ça a été fait au Danemark ppar Niels Jepsen du fait d’une colonie bien fixée. Ce chercheur et son équipe ont inséré des tags magnétiques à des milliers de poissons et ont recherché ces tags dans les fecès sur la colonie. Ces travaux ont montré que 50% des anguilles (animaux nocturnes vivant cachés le jour) étaient bouffées. Les plies, plus sédentaires, étaient bouffées à près de 100%. Les jeunes saumons qui commencaient à grandir sur les têtes de bassin trop étroites pour les cormorans ne se faisaient bouffer que pendant les quelques jours de trajet vers la mer…. et durant ces quelques jours de l’années, 50% des jeunes saumons se faisaient bouffer.

      Les cormoran est une catastrophe pour nos rivières larges et plans d’eau peu profonds et montre comment la LPO devient plus animaliste qu’écologiste comme elle l’était à ses débuts. Ceci se confirme quand on voit bougrain aux cotés de PAZ pour attaquer la pêche de loisir, en plus des connaissances citées plus haut.

      De plus, vous dites dresser ces animaux donc êtes une future victimes des fatwas de ces antispécistes. D’un autre coté, vous évoquez la consommation d’animaux domestiques dont l’activité physisque et les dépenses d’énergie sont incomparables. Les études montrent par exemple que la consommation quand il fait froid peut atteindre 1kg. Là dessus, il faut compter les mortalités de poissons par blessures qui ne sont aucunement relatées dans les études mais constatées par les pisciculteurs qui peuvent avoir parfois plus de 70% de poissons non commercialisables à cause des blessures. Hors blessures, par eaux froides, certains des poissons meurent juste de stress lors des attaques. C’est un phénomène observé par de nombreux pêcheurs et non décrit dans la littérature. Ceci, je l’ai par exemple observé à plusieurs reprises, avec parfois plus de 10 poissons morts pour un seul consommé.

      C’est un désastre largement sous-estimé, même par les détracteurs du cormorans!

  3. Ces oiseau toujours plus nombreux, sont entrain de tuer la pêche au coup en france. Les bancs de gardons sont décimés tous les hivers. Pour les carnassiers on voit clairement des trous dans les classes d’âges les plus vulnérables, ce qui ne présage rien de bon pour le futur…
    Je confirme le sujet de l’article, J ‘ai pêché un barbeau de 68cm qui portait de grands coups de bec sur le dos (photo à l’appui si besoin) preuve de la voracité, voir de l’agressivité du volatile.

    1. Bonjour david,
      Pardon je répond à travers votre message à Alexandre car je ne peux pas lui répondre, je ne sais pas pourquoi!?
      Alexandre! Mais quel monstre la nature à créer! Donc selon vous, il est physiologiquement différent des autres oiseaux, sûrement posséde t’il un v12 turbo compressé à la place du coeur et donc qu’il est pas très écolo dans son train de vie! J’ai autopsié quelques cadavres de cormoran mais désolé je n’ai rien vu de différent des autres espèces. La différence de vie que vous évoqué entre la vie sauvage et la vie en captivité est minime et négligeable. Pour aller dans votre sens et pour être précis le grand cormoran est capable d’avaler un très gros poisson. Un poisson de de 500 à 600 gr peu passer dans le système digestif surtout si l’oiseau n’a pas eu son compte la veille. La moyenne des besoins est bien de 400gr. La disparité de poids des individus est importante. Donc de désigner une quantité de consommation homogéne est une erreur.
      A ma connaissance, le DDT ne concernait que les prédateurs de proies terrestre . Le prélèvement des œufs est connu et oui cela devait aider à régulier.
      Concernant les Pygargues, je n’ai pas dit que c’était la solutions car il est surtout piscivore mais juste qu’il a été victime de l’homme et que c’est son seul prédateur potentiellement.
      Pour les animalistes je connais leur intentions.
      J’avoue que je n’ai pas compris vos explications sur les études mené. Cela m’intéresse beaucoup toutefois.
      Juste pour re préciser. Oui des prédateurs dans un élevage quel qu’il soit, est un gros problème et je n’aimerais pas être pisciculteur.
      Je ne peux pas ici reprendre tout les explications que vous avez avancé mais je reviens sur le stress des poissons qui on vu leur prédateur et qui causerait la mort. J’ai une petite pensé pour tout ces pêcheurs qui pratique le no kill! Ils viennent d’apprendre, qu’il vaut mieux manger le poisson pêché car il a de grand chance de mourir de stress une fois relaché (:<

  4. Bonjour Mr Cheval,
    Au travers votre article , vous alarmez sur la prolifération des cormorans et d’un éventuel changement de régime alimentaire. Pour affûter vos arguments et pour être crédible auprès de vos lecteurs, il est impératif d’être neutre et de donner les bonnes informations objectives.
    Lorsque vous commencez votre article par « la véracité des cormorans n’est plus à prouver « , on comprend bien votre positionnements sur ce sujet.
    Je suis chasseur, pêcheur mais naturaliste avant tout et dresseur entre autres de Grand cormoran. Pour information: l’espèce c’est le Grand cormoran et pas cormorans. Je dresse du grand cormorans depuis plus de vingt ans et aucun de mes oiseaux n’ont consommer 700 gr de poissons /jour mais plutôt 300 à 400gr. La consommation de poissons constitue l’essentiel de son alimentation. Cela veut dire qu’il y a toujours eu des écarts….Tout comme moi qui profite d’une promo à super U pour manger une magnifique entrecôte !!! Car habituellement je ne fais que les regarder derrière la vitrine ainsi je deviens également un opportuniste !!
    N’ayez pas peur de la nature et de ses régles établi depuis bien avant nos croyances et nos idées reçues. Adaptons nous et restons à notre place, ne nageons pas à contre courant.
    Bien à vous.
    SG

    1. Germain,le problème n est pas la quantité de poissons qu ils consomment mais leur nombre,qui a considerablement augmenté depuis qu ils sont protégés.a côté de chez moi,un étang communal régulièrement empoisonné par les pêcheurs et malgré des tas de branches immergées pour que les poissons s y réfugient,les cormorans les exterminer tous les hivers.

  5. Bonjour ! Bonjour tout le monde , Eh oui ,… C’est 1 oiseau qui a « les yeux plus gros que le ventre » comme dirait l’autre !!! 😥😥😥 J’en suis témoin car pêcheur moi même « No-Kill » moi … 1 de cet oiseau qui se débattait avec une perche commune de 34 cm qu’il avait mort car il n’avait pas réussi à… L’avaler !!! Son tort a cet oiseau c’est qu’il ne sait pas sélectionner les poissons du coup : truite , poisson rouge , carpe Koi… 😬😬😬

  6. Cela va vous surprendre mais j’ai vu une fois un cormoran prendre la défense d’une sarcelle quand cette dernière était harcelée par des goéland.
    C’était il y a 30 ans quand la population de goéland et cormoran était plus importante.
    Finalement grâce au cormoran la sarcelle a pu se cacher dans les roseaux.
    Comme quoi….

    1. Germain, arrêter de prendre les autres pour des débiles ,je sais parfaitement reconnaître un balbuzard,un milan,un buse,ect.nous avons même un un couple de d elanion,je peux v ous envoyer des photos qui contrediront vos certitudes.moi j ai envie que mes poules puissent gratter le sol dans la prairie sans les voir partir dans la gueule d un renard(vu en plein jour mais il parait qu ils ne consomment que des mulots),mais peut être que j ai halluciné,j n’ ai pas envie de me barricader.elimier quelques individus permet une bonne cohabitation avec les autres,.tout protéger finit par l abondance de certaines espèces avec l émergence de maladie.comme je vous l ai déjà dit je reconnaîs, des abus et qu il faut de tout dans la nature tout est question de bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Des bécasses font le show devant un piège photographique

[Vidéo] Des bécasses font le show devant un piège photographique

L'utilisation de pièges photographiques capables de prendre des clichés ou des vidéos instantanées se démocratise et de plus en plus...

2 mars 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.