VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Hautes-Pyrénées : les dégâts de sangliers sur les cultures auront coûté 400 000 euros à la Fédération des chasseurs en 2023

Partout en France les dégâts de sangliers continuent d’exaspérer les agriculteurs. Pour leur venir en aide, les chasseurs sont nombreux à intervenir en protection des cultures ou lors des battues administratives mais manifestement, l’impact des suidés sur les plantations reste conséquent. Dans les Hautes-Pyrénées, les dégâts de sangliers ont littéralement plombé le budget de la Fédération qui a versé près de 400 000 euros d’indemnisations aux agriculteurs.


Encore un record pour ce département.

Lorsque les chasseurs des Hautes-Pyrénées ont fait leur bilan, il a bien fallu reconnaître que tout n’était pas positif. Le total des indemnisations versées par les chasseurs aux agriculteurs pour compenser les dégâts causés par les sangliers a de nouveau atteint des sommets. Près de 400 000 euros ont donc été « prélevés » en 2023 dans la caisse de la Fédération départementale des chasseurs pour payer ces indemnisations.

Une facture dont les nemrods se seraient bien passés et dont l’argent aurait permis de financer d’autres projets comme l’organisation de la filière venaison qui a bien du mal à s’amorcer dans le département.


Alors que les agriculteurs continuent de manifester pour obtenir des mesures concrètes du gouvernement pour, entre autres, trouver une solution face aux sangliers, les chasseurs vont pouvoir continuer de prélever des sangliers jusqu’en mai à partir de cette saison.

Il était nécessaire que le gouvernement mette enfin à disposition des chasseurs la fameuse « boite à outil » dont il était question lors de l’accord tripartite signé sur le sujet mais autoriser la chasse en avril et en mai sera-t-il suffisant?

A lire aussi : Il tue un sanglier de 130kg à la 222 rem. en protection des cultures

D’autant plus que même si la chasse du sanglier ferme plus tard, il n’est pas assuré que les chasseurs accepteront de prolonger leur saison dans une période ou la reproduction bat son plein.

Le plan de chasse aux cervidés est lui aussi augmenté dans les Hautes-Pyrénées.


Autre point que déplorent les chasseurs des Hautes-Pyrénées, c’est la manière dont la faune sauvage est systématiquement pointée du doigt dans les affaires d’épizootie.

Dans le département, c’est la MHE (maladie hémorragique épizootique) qui pose problème et comme cette maladie est transmissible aux bovins, les cervidés sont donc en première ligne dans le rôle de vecteur à éliminer.

Une situation que déplore Jean-Marc Delcasso, président de la FDC, comme le rapporte La Nouvelle République des Pyrénées :

« Comme d’habitude, il fallait un coupable et ce sont nos cervidés qui ont été montrés du doigt par le monde agricole. Nous y sommes habitués comme lors de toutes les autres épizooties précédentes. C’est toujours la faute à la faune sauvage.


Les Espagnols qui sont pourris de MHE depuis deux ans et qui transitent en France en toute impunité, cela ne gêne personne. Cherchez l’erreur ! »

Il a également expliqué que par rapport au plan de chasse habituel, celui qui concerne les cervidés a donc été augmenté de 500 têtes pour atteindre un total de 3500 cervidés que les chasseurs devront prélever sur le territoire et place donc le département comme celui ayant obtenu le plus d’attributions.

Une réflexion sur « Hautes-Pyrénées : les dégâts de sangliers sur les cultures auront coûté 400 000 euros à la Fédération des chasseurs en 2023 »

  1. Les bracelets de marquage et le timbre grand gibier ont été imposés aux chasseurs afin de rembourser les victimes de dégradations par les espèces visées …
    De plus devant l’incapacité de réguler convenablement le sanglier mis en cause sur beaucoup de dégâts aux cultures principalement ,
    Pourquoi ne pas autoriser son tir à la bilebaude comme pouvait le faire les générations avant nous ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Une chèvre défend son petit face à un sanglier

[Vidéo] Une chèvre défend son petit face à un sanglier

Nombreuses sont les vidéos ou l'ont voit des sangliers se nourrir de toutes sortes de proies. Si souvent il s'agît...

15 avril 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.