VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Trois sangliers abattus dans Limoges et une femme blessée dans son jardin

Trois sangliers abattus à Limoges

Voilà encore un exemple de plus que la problématique des sangliers aura bien du mal à se résoudre à l’aide de clôtures ou de campagnes de stérilisation. Ce mardi 27 février, des agents de l’OFB ont été contraints d’intervenir en urgence dans une rue de Limoges ou des sangliers se sont attaqué à des riverains, une femme a été mordue et blessée au niveau du poignet.


La préfecture a demandé une intervention urgente.

Les sangliers sont souvent aperçus dans les zones péri-urbaines ou les zones commerciales qui leur offrent de véritables petits paradis sur terre. Les friches leur assurent un couvert toute l’année tandis qu’ils ne craignent ni la pression cynégétique ni le manque de nourriture.

Il reste assez rare de voir des suidés s’installer plus profondément dans les villes mais c’est pourtant le constat qu’ont pu faire les riverains de la rue Aristide Briand à Limoges. Des sangliers ont décidé de faire des jardins de quelques habitants leur QG, situé non loin d’une voie ferrée et donc, d’une voie rapide vers d’autres horizons en cas de problèmes.


Dans un premier temps, la présence des sangliers n’éveille pas la crainte des Limougeauds qui pensent d’abord à des animaux de petite taille qui s’affairent surtout à retourner leurs espaces verts mais les choses ont tourné bien différemment.

Les sangliers se sont montrés bien plus agressifs que prévu et une femme a même été blessée dans son jardin après qu’elle et son mari n’aient été chargés par ces derniers.

Trois animaux abattus par les agents de l’OFB.

Parmi un groupe de trois sangliers présents dans les jardins concernés, l’un d’entre eux n’a pas hésité à charger en direction du couple chez qui ils avaient élu domicile. La propriétaire des lieux a été mordue et sérieusement blessée au niveau du poignet, son mari n’a pas été blessé mais a subi également la charge de l’animal.

Face à cette situation dangereuse pour les habitants, la préfecture de Haute-Vienne a pris un arrêté autorisant les tirs de régulation sur la zone en urgence dès ce mardi 27 février afin que les sangliers puissent être abattus.


Les lieutenants de louveterie n’étaient pas disponibles assez rapidement et ce sont donc les agents de l’Office Français de la Biodiversité qui se sont rendus sur place pour arranger les choses.

Bien que des associations de protection animale aient critiqué la mesure, les agents de l’OFB n’avaient pas d’autres moyens d’intervenir que de procéder à l’abattage des trois bêtes noires et ils ne pouvaient pas capturer les sangliers ni les tirer au fusil hypodermique pour ensuite les relâcher en pleine nature comme l’auraient souhaité les animalistes.

15 réflexions sur « Trois sangliers abattus dans Limoges et une femme blessée dans son jardin »

  1. L’arc est une bonne alternative
    Les associations local seront certainement heureuse d’intervenir
    De plus la sécurité est bien plus garantie à l’arc
    Les tirs sont à très courte distance et toujours fichant

    1. Tirer les sangliers à l’arc et les voir partir après avoir été transpercé par une flèche pour mourir au bout de quelques minutes. A l’arme à feu le prélèvement peut être sécurisé et la mort instantanée. Non

  2. Bonjour,
    Vivant moi même dans la campagne Limousine, les seuls sangliers que j’ai croisés dans nos chemins chemins c’etait lors de battues.
    Est il possible que des sangliers se rapprochent des centres urbains à cause de la reduction de leur habitat et pour fuir les zones de chasse ?

    1. Parce qu ils sont dans le bois de la bastide qui n est pas chassé puisque en zone urbaine…. promenez vous sur l avenue Maurice shumann la nuit, il n est pas rare de croiser une compagnie….c est juste à côté du jardin de la dame citée dans l article….

  3. La recrudescence des sangliers n’est pas nouveau il y a qu’à vendre Un bracelet à chaque chasseur et vous verrez que la population baissera

  4. Pourquoi les animalistes ne les ont pas fait partir eux-mêmes plutôt que de critiquer se que font les autres ont aurait vus de quoi ils sont capables quand il ne sont pas de assis confortablement derrière un ordinateur

    1. Bien répondu….les yakafoke sans cerveau bobos ecolos, y en marre ! Et ça bouffe du jambon le soir….depuis son existence l homme chasse, c’est le propre du mammifère prédateur ! Tous les animaux non herbivores chassent, même les insectes, c’est le propre de la vie sur terre…et les herbivores sont la nourriture des prédateurs. Qu il n en déplaise aux écolos citadins déconnectés de la nature reelle, la vie sur terre est faite comme ça ! Point barre !

    1. Parce que cela ne les intéresse pas. Elles préfère les prétoires des tribunaux pour faire interdire et se faire du fric afin d’engraisser une bande de dirigeants « écolos ». S’occuper de la nature, vous rêvez, c’est sale, il pleut, il fait trop froid ou trop chaud, il y a du vent, il neige, il y a des ronces, . . .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un match de rugby au son des trompes de chasse

[Vidéo] Un match de rugby au son des trompes de chasse

C'est bien connu le rugby est un sport de passionnés, pratiqué par des hommes (et des femmes!) de nos territoires...

23 avril 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.