Actualité de la Chasse Grand gibier Une commune veut solliciter financièrement les chasseurs suite à des dégâts de...

Durant le week-end, les joueurs de foot du club de Joeuf, commune située en Meurthe-et-Moselle, ont pu constater que leur terrain avait été la cible d’une compagnie de sangliers plus que déterminée.

Même si les dégâts de sangliers ont déjà été constatés dans le voisinage, sur les cultures ou dans des jardins de particuliers, c’est la première fois que le complexe Aldo Platini est visé par les suidés.

Et les sangliers n’ont pas fait semblant. Près d’un tiers du terrain d’honneur a été totalement labouré, obligeant les services techniques de la commune à se mobiliser pour tenter de réparer la pelouse endommagée.

L’adjoint aux sport de Joeuf, Gérard Keff, a même été appelé sur place pour constater les dégâts : « Je n’ai jamais vu cela. J’ai 76 ans, je joue au football depuis l’âge de 10 ans, je n’ai jamais vu un tel désastre. »

Si les dégâts causés par les sangliers nécessitent un remplacement de tout ou partie de la pelouse, cela pourrait coûter plusieurs milliers d’euros. La ville a fait savoir qu’elle allait se tourner vers la Fédération des chasseurs pour tenter d’obtenir un dédommagement.

En attendant, la clôture du terrain va être inspectée et renforcée afin d’éviter de nouvelles incursions de sangliers dans l’enceinte du complexe sportif.

Source.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici