Actualité de la Chasse Divers et insolites Attaqué par des bêtes sauvage, un homme hélitreuillé dans les Pyrénées

Un randonneur Toulousain d’une trentaine d’années est parti seul bivouaquer dans les Pyrénées-Orientales du côté de Sorède ce week-end, mais tout ne s’est pas passé comme prévu…



En effet, dans la nuit de dimanche à lundi,  l’homme à été « attaqué » par des bêtes sauvages non identifiées dans le massif des Albères. Vers 1h, du matin l’homme entend de nombreux grognements et appelle aussitôt les secours.

Le PGHM d’Osséja dépêche alors sur place un hélicoptère afin de lui porter secours. Le randonneur sera hélitreuillé indemne.


Quant aux bêtes sauvages, d’après les gendarmes, il s’agirait…… de sangliers !

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

7 Commentaires

  1. Si j’ai bien compris ta failli…servir de repas à une ou des bêtes sauvages …? Nous ont reçoit pas les réclamations …faut voir avec le ministère de l’écologie !

    • Tant que ce ne sont pas les loups la situation n’est pas grave il faut simplement taper des mains et crier fort des gros mots et éventuellement prendre la poudre d’escampette ou bien monter sur un arbre très proche et faire des grimaces aux sangliers … je me marre !!

  2. Amusant !
    l’année dernière 2 randonneurs tarbais expérimentés qui campaient sur les crêtes entre la vallée du Louron et la vallée d’Aure ont entendu un cri de bête  »effrayant » tout près de leur tente . Ils ont eu tellement peur que ce soit Goiat , un gros mâle mal léché qui fréquente le secteur qu’ils sont partis en courant … et en chaussettes jusqu’au premier hameau !!!
    Cocasse isn’it !
    Je ne fais pas le malin moi non plus car lorsque je traque seul au plan de chasse dans des coins à risque de ce secteur j’ai abandonné mon kipplauf Bergara pour un flingue avec 3 cartouches ! la 1ère pour tirer en l’air , la 2ème plus près de ses oreilles …je vous laisse deviner pour la 3ème
    Plus drôle , alors que j’étais parti faire l’ouverture dans un petit lac de montagne dans le massif du Néouvielle ,j’avais laissé mon sac à dos avec la  »bouffe » à l’extérieur de ma tente sarcophage. A 1h du matin j’ai été réveillé par un bruit de poches nylons malmenées et en sortant la tête j’ai vu un gros renard qui pillait mon sac à 2 m de moi . Un gros  »gueuleps » et il a reculé de 5 m , s’est assis et m’a regardé coolos
    J’ai rentré tant bien que mal la poche de provisions dans la tente . 15 min plus tard j’ai senti son museau contre mon flanc qui essayait de s’inviter . Un grand coup de coude dans le pif l’a calmé
    J’ai pas osé raconter cette anecdote à mon retour de peur de passer pour un myto mais quelques jours plus tard je discutais avec un copain qui était monté avec sa femme et son beauf pour pêcher pendant 3 jours le lac de Port Bielh , situé à 20 min de celui de mon  »aventure  » Et il m’a raconté un fait similaire . La première nuit un renard a  »bouffé  » ( et/ou planqué ) toute leurs provisions . Bilan , Séjour très écourté !!!
    Renseignement pris , il s’agit probablement d’un renard qui à pris ses quartiers dans ou autour de la station de ski de Saint-Lary ou il fait les poubelles des restaus toutes les nuit et est très habitué à l’homme .PS , d’après radio Haute Vallée il aurait trébuché en cheminant au bord d’une barre rocheuse !

  3. encore un rigolos qui a vue trop de connerie a la telè bien sur quand on dort en pleine nature il y a beacoup de bruit la nuit surtout avec l augmentation de la population de sangliers mais tellement courageux il en a attapè la diarhèe.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici